No Man’s Sky (Xbox One) – Début du voyage

Hello. Il est très rare que je précommande un jeu (surtout que les finances ne sont pas folles alors c’est très con). Qu’importe, car pour m’évader un peu rien de tel qu’un voyage dans la galaxie de No Man’s Sky.

J’ai souhaité acquérir une PS4 en 2016 grâce à ce jeu mais les tests le fusillant sur place m’ont refroidi à mon tour. Quelques bastos plus loin et je me suis rendu à l’évidence générale : ce jeu était merdique.

L’annonce de son arrivée cette année sur Xbox One m’a énormément surpris. Je scrute pourtant les nouvelles du jeu vidéo de temps en temps (beaucoup moins maintenant…) mais j’ai zappé les premières infos d’un éventuel portage. Je suis une grosse bille. Je ne vais pas m’étendre sur le jeu pour le moment, juste des captures car j’essaie un nouveau mode de fonctionnement sur Critikale. Je vous laisse lire mes légendes avant un avis rapide avant dimanche soir.

L’antimatière m’a valu quelques cheveux en moins malgré mon crâne chauve. J’expliquerai pourquoi (et ma connerie) au prochain article.

J’ai trouvé un vaisseau écrasé que je me suis approprié. Enfin pas complètement car j’ai oublié où il était.

Ces plantes très lumineuses doivent se cueillir avec des gants, que je n’ai pas encore réussi à créer.

Il faut mieux lancer un coup de scan avant d’entrer dans une grotte telle que celle-ci, bourrée le plus souvent de plantes toxiques.

Le mode Photo (excellent) permet des souvenirs sympas. Ici, j’avais commencé à faire ma base mais j’ai déménagé depuis.

La galaxie s’offre à vous. Le jeu est immense…

Encore le mode Photo à l’usage. Un cargo écrasé, moi en train de contempler le ciel et mon vaisseau posé à l’arrache plus bas.

Des nouvelles bientôt… Les captures seront plus grandes dès le prochain article.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*