Moonlighter, aventurier et commerçant

Share

C’est quoi ce truc ?

Moonlighter (Xbox One) – 20 € mais pas cher rarement – un jeu où il faut buter des ennemis et vendre les objets récoltés dans son magasin qui demande à être améliorer, tout comme vous. Voilà en gros ce qu’il vous attend.

Je n’ai pas encore saisi (et je m’en balance pour le moment) toute la subtilité de l’histoire de Moonlighter. Vous êtes un petit bonhomme qui doit se battre dans des donjons contre des créatures étranges (mécaniques et organiques) et rapporter le butin dans son magasin ou chez des pros pour le vendre ou améliorer son équipement, et son magasin. Facile. Vous allez dans le donjon 1, puis passez les étages, jusqu’au boss final où vous vous faites littéralement dégommer car vous êtes trop faible. Il faut déjà passer le premier étage remarquez. Le jeu est plutôt facile même en Difficile (difficulté recommandé) et l’amélioration du héro se fait d’une manière fort fluide. Un bon point.

Au premier étage, les ennemis sont simples mais vos premières armes (dont un balai…) sont merdiques. Pas de sorts, pas d’armures, la merde quoi. Surtout que le jeu possède une jouabilité particulièrement. Ici, il faut jouer avec les diagonales comme si vous utilisiez la bonne vieille flèche directionnelle. Chiant mais on s’y fait. Ce n’est pas comme Enter The Gungeon par exemple, plutôt précis dans ce domaine. Une fois que les créatures sont coupés en deux, les items qu’elles donnent doivent être rapportés dans votre magasin, petit magasin qui deviendra grand avec plus de tables de vente, plus d’option pour arnaquer les pèlerins venus en masse. Les prix doivent être au plus juste pour ne pas décevoir et surtout, liquider toutes ces reliques ensanglantées.

Très bon point pour le jeu, malgré une jouabilité trop stricte et paresseuse de la part des programmeurs (ou volontaire ?), la gestion du magasin et les combats dans les donjons restent plaisants. On se fait du pognon, on améliore son équipement, on meurt, on revit tranquille, et on passe le temps. Que demander de plus ? Pour le moment, un joli titre comme je les aime. Faut voir sur la longueur, pour suivre ma progression, servez-vous de la barre de recherche du site en tapant « moonlighter » !

Captures tirées de la version Xbox One X

Le premier donjon est assez simple même si le personnage de base est forcément plutôt faible. Les ennemis possèdent des « hit boxes » (zones de contact) pas très précises. Ainsi, même si la jouabilité n’est pas optimale, vous arriverez à les toucher…
L’inventaire est assez court alors vous devez rapidement partir des divers donjons pour vendre les objets ou les mettre dans vos coffres. Pour le moment, impossible d’améliorer votre sac, je ne pense pas que ça le soit d’ailleurs…
Pour chaque objet, vous avez des informations primordiales comme leur quantité bien sûr mais aussi leur effet secondaire (…) et s’ils se trouvent dans vos objets recherchés (liste de souhaits) symbolisés par une étoile verte.
Les « effets secondaires » sont indiqués par un petit icône rouge au dessus à droite des objets. Certains par exemple détruisent un autre objet situé à côté, d’autres envoient directement l’objet pointé dans votre magasin. Quant à certains, ils se copient avec d’autres objets de votre inventaire…
Votre magasin… Petit pour le moment mais deviendra grand. Vous devez essayer plusieurs prix avant de trouver celui qui « plait » le plus. Certains objets peuvent se vendent chers (regardez la table en bas à gauche du magasin). D’autres sont plus utiles dans la création de potions ou d’armements. Une option très sympa qui devraient être davantage améliorée.

C’est tout pour le moment. Critikale revit depuis peu, d’autres nouvelles arrivent.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *