Teardown (PC), comprendre une mission

Hello hello… L’Article Noir pour mardi prochain est en préparation et les publications sur Critikale puent le foutage de gueule tellement elles sont erratiques. Aujourd’hui, une mission sur Teardown, réussie sans accroc.

PETITE PIQÛRE DU RAPPEL

Teardown vous met dans la peau d’un démolisseur où plutôt d’un gars qui voulait faire son job histoire de gagner quelques dollars et qui est pris dans une spirale à la con où des connards vous demandent tout plein de trucs de plus en plus louches. Vous acceptez innocemment un premier contrat vous demandant de détruire une maison située malencontreusement sur un terrain à bâtir, terrain d’un futur centre commercial super cool pour les habitants… Vous démolissez assez facilement cette baraque (voir présentation de Teardown il y a des lustres) mais hélas les caméras de sécurité vous ont vu et la police vous fait chanter. Sympa.

Vous débutez le jeu devant votre hangar. Celui-ci renferme votre bureau et votre chambre au 1er étage. Un bureau sommaire pour le moment mais j’imagine que cela changera…

Vous prenez vos missions sur l’ordinateur grâce aux mails reçus. L’anglais employé est plutôt simple et les missions sont tout à fait compréhensibles. Ici la mission est limpide. Vous devez emprunter deux voitures de collections (historiques). Deux missions bonus sont aussi accessibles comme voler les documents officiels des véhicules ainsi que des pièces détachées de l’une d’elle.

Voici la carte complète de cette mission. En bas avec un pointeur vert fluo, le camion où vous devez charger les véhicules. En haut à droite, les pièces détachées et une des voitures de collection dans le garage (le pointeur n’y est plus car je l’ai déplacé). En haut, avec un pointeur blanc, les documents officiels situés dans un bureau au premier étage. Le second véhicule historique est sur un bateau…

Les difficultés des missions sont diverses mais la plus courante est celle-ci : l’alarme. Si vous détruisez ce boitier qui le relie à la mission (ici les documents officiels), ça sonne… Si vous partez avec les documents, le câble rouge se détachent, ça sonne… Impossible de couper l’alarme, impossible de la détruire sans tout faire sonner… Alors quoi faire ? Teardown est basé sur la capacité au joueur de suivre un chemin qu’il jugera le plus optimal pour réussir la mission en 60 secondes. 60 secondes car c’est le décompte mis en place dès qu’une des alarmes a un problème. L’idée est donc de suivre un chemin précis pour prendre tous les objectifs en moins d’une minute. Simple…

Teardown demande ainsi une jolie préparation et il ne faut pas hésiter à se faire un parcours dans la tête pour s’évader avec les objectifs (ici, ramener les véhicules à votre camion et si possible les documents officiels ainsi que les pièces détachées). Beaucoup de questions sur Internet sur le moyen de désactiver les alarmes (je me suis aussi posé la question). Mais si celles-ci seraient désactivés le jeu serait plutôt cool. Vous pouvez le faire en bidouillant le code du jeu ou d’autres manières débiles mais l’idéal étant de faire marcher ses neurones.

VOICI LA SOLUTION, LA MIENNE…

Ci-dessous, mon parcours. Il y a énormément de posibilités, c’est juste celle que j’ai retenu car elle m’a permit de réussir la mission avec les 4 objectifs et un temps restant de 5 secondes sur 60 (possible 10 secondes avec cette technique je pense).

Au début, je m’occupe des deux véhicules, le plus facile.

Le premier est situé dans un garage en haut à droite de la carte. Je l’ai ramené sans encombre (mais en défonçant bêtement l’avant du camion de transport). Je reste devant mon camion pour pouvoir charger ce premier véhicule en marche arrière. Même si le câble de l’alarme cède, tant pis, j’aurai déjà arraché une autre alarme à ce moment-là.

Second véhicule, la Jeep. Ici un peu plus difficile car plein de possibilités. Son conteneur (ou l’anglicime container) est situé sur un bateau en haut de la carte. J’ai faussement amarré le bateau au pont, non loin de la première voiture et de mon propre camion pour charger ce second véhicule rapidement en marche avant (et ainsi en arrachant aussi le câble d’alarme).

L’excellence du jeu fait qu’il faut faire attention au poids des éléments… À mon dixième essai (…), j’ai voulu approcher le bateau du pont et simplement prendre le conteneur avec le grue afin d’apporter tranquillement celui-ci vers mon camion. Manoeuvre complètement idiote car c’était sans compter le moteur physique assez épatant de Teardown. L’engin muni d’une grue à fait basculer petit à petit le bateau et même si ce dernier n’a pas coulé ça s’est mal terminé (dans la flotte le gros chauve, c’est moi). Sur la première capture, vous voyez une planche délicament posée pour que je puisse passer d’une manière plus safe sur le paquebot. Ça a marché. J’ai extirpé le conteneur non sans en chier entre parenthèses…

C’est parti ! Les deux voitures étant en place à côté de mon camion je m’occupe des pièces détachées. Je détruis un mur proche (en bois) pour avoir accès directement au petit bateau que j’ai posé là-bas. L’alarme de 60 secondes se déclenche.

Le trou vu de l’autre côté. Le garage que vous voyez sur la gauche de la photo contenait la première voiture sur le camion de transport.

Regardant bien l’image où je montre le bateau, il y a une maison en face, avec le toit rouge. J’ai défoncé deux murs afin de me frayer un passage vers l’escalier qui monte au 1er étage (là où sont les documents officiels). Toujours dans le but de gagner des secondes précieuses.

Au 1er étage, voici le bureau contenant les documents. L’alarme étant déclenchée depuis maintenant 30 secondes environ, je commence à flipper (exagération inside).

Là encore, j’ai détruit des murs pour aller plus vite en bas, car en bas…

… Un autre véhicule m’attend pour rejoindre le pont au plus vite avec mes deux premiers objectifs secondaires (les pièces et les documents si vous suivez).

Après une formidable accélération de ma petite voiture (la conduite est excellente, l’inertie est juste parfaite), j’atteins le pont où m’attendent mes deux objectifs principaux, les deux véhicules posés là au début. Cet écran montre que j’ai réussi tous les objectifs et que mon brainstorming a duré 19 minutes (je suis lent). Il me restait 5 secondes lorsque j’ai déposé mon dernier objectif dans mon camion. La ligne rouge à la fin de la mission montre votre parcours, dommage cela ne peut être sauvegardé.

Voilà, j’attaque ma prochaine mission sereinement (ou pas). Et n’oubliez pas, celui qui a souffert toute sa vie n’hurle sa douleur que sur une ligne plate et sans rebond.

À mardi cette fois-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Critikale.com