2005-2022

Il était temps, après 17 années sur Internet, cumulant presque 2000 articles et davantage certainement de captures d’écran et de mots idiots, Critikale ferme ses portes mais restera en ligne pendant plusieurs mois.

Je souhaitais faire un résumé complet de Critikale, depuis l’année 2005 où j’ai commencé à écrire pour m’occuper l’esprit. Je vais plutôt faire court.

Les fermetures de Critikale, on les connait ! J’annonce tous les ans une fermeture définitive, avec de grands mots qui n’ont pas toujours de sens, et je reviens deux semaines (ou même moins) plus tard pour poster un article expliquant pourquoi j’ai encore foiré. Cette fois-ci, Critikale restera en ligne, comme écrit dans plusieurs autres articles plus tôt dans cette étrange année 2022. J’avais aussi indiqué que Critikale était un testament en ligne. Je vous dois une explication, à mes fidèles lecteurs surtout. Dans tous les sens du terme d’ailleurs.

TESTAMENT EN LIGNE

Mes envies suicidaires n’ont pas réellement changé. J’ai toujours cette crainte de faire une erreur malheureuse, sans réfléchir, ou un soir étant désespéré, sans trouver d’issue possible, le truc de trop. Je fais des rêves très étranges ces temps-ci, complexes, insolubles… Cependant, le suicide n’est pas d’actualité pour au moins deux raisons : 1. je n’ai pas de couilles pour le faire actuellement et 2. je laisserai derrière moi un crédit immo qui devra être réglé par ma famille. La tristesse éventuelle de mes proches ne rentrent pas en 3. pour des raisons que je n’expliquerai pas. Il y a bien longtemps, j’avais déjà écrit un testament sur papier et un autre par écrit, visible ici d’ailleurs. Celui sur papier est différent (car plus actuel) mais ne sera jamais imprimé. C’est pourquoi, Critikale intervient. Avec 17 ans de vie, de trucs persos et d’articles en tous genres, il est largement suffisant pour comprendre ma vie depuis 2005 au moins. Même si cela fait un peu court niveau histoire à mon âge. Critikale restera donc en ligne au moins jusqu’à la fin de mon abonnement auprès d’OVH, mon hébergeur historique…

L’AVENIR PROCHE

Je n’ai plus envie d’écrire, ou pas sur les jeux vidéo plutôt. Ma passion est toujours là et je continue de lancer des parties mais le plaisir est diminué. 125 heures actuellement Horizon Forbidden West (PS5) et tout autant sur certains gros titres. Mais uniquement ceux-là. Je n’attends plus rien de ce marché et même si des histoires magnifiques sont encore à jouer, et à vivre, je n’ai plus assez de temps ni d’énergie pour relancer mes petites critiques et légendaires captures d’écran sur ce site. Wordheal, mon site sur le français en général, n’ouvrira pas non plus. Trop de difficulté à mettre tout en place. Les deux sites seront donc abandonnés aux dates de fin d’hébergement, ou fin d’utilisation du nom de domaine. J’ai des idées mais tout est flou dans ma tête. J’aime Critikale, comme un vieux copain, j’ai partagé des histoires, des coups de gueule et des coups de coeur sur ce site et quelque part, je suis fier de certains articles. Fier de ce que je laisse avec quelques bons écrits. Une patte un peu originale. Je vais me concentrer maintenant sur de nombreuses lectures laissées à l’abandon et laisserai une dernière trace dans le courant du mois de juin.

TRISTESSE ET FIN

Perdre l’amitié de mon ami d’enfance a été un coup de grâce certain. Et de nombreux événements m’ont rendu ainsi, sans vie. Je suis bourré de regrets et de remords (la subtilité française…). Tous les jours j’essaie de comprendre ce qu’il m’arrive mais rien n’y fait. J’ai été trop peiné tout simplement par de nombreuses choses et je n’arrive pas à remonter la falaise. Sachez juste une chose, je ne suis pas le plus à plaindre loin de là, et je découvre encore des désastres de la vie chaque jour, mais les remords qui me rongent ne peuvent être effacé. Je vais juste vivre avec encore un temps, un temps restreint.

Plus de nouvel article. Je vous dis au revoir. N’ayez jamais de regrets, jamais de remords. Soyez certains d’être compris et de faire ce que vous aimez.

chevron_left
chevron_right

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaire
Nom
E-mail
Site