Jeu de société | Les Demeures de l’Épouvante

Première partie il y a peu dans les Demeures de l’Épouvante, un petit jeu comme j’aime avec des figurines, une ambiance et un joli challenge. D’ailleurs, nous sommes morts comme des glands pour cette première enquête.

Au début, lorsque nous sommes arrivés dans le manoir, tout allait bien. Pour le mieux même. Nos personnages étaient parfaitement sains d’esprit et leur courage répondait présent. Pas de coups de griffes ou de jet de sang démonique, encore moins des filets de bave acide au travers de la gueule. Tout allait bien je vous dis. Un peu de fouille histoire de s’équiper d’indices, d’armes tranchantes ou lourdes, voire de sorts, quelques frayeurs en ouvrant de nouvelles portes grinçantes, mais à part ça, nous avancions tranquillement. Hélas, au fur et à mesure que vous pénétrez dans cette demeure, vous vous apercevez que des cultistes bélliqueux vous encerclent rapidement si vous ne vous barricader pas, et que certaines bestioles aiment vous crachez des trucs bizarres dessus. Sympathique comme baraque.

Avec l’aide de l’application du jeu, vous vous mettez dans l’ambiance et attendez avec curiosité le déroulement de votre enquête. Ouvrez une porte et l’application vous indique quelle tuile mettre ici ou là, quels meubles comprennent un indice, quels montres apparaissent… Les jets de dés sont primordiaux pour survivre et le choix des personnages au début doit être exécuté avec discernement surtout à peu de joueurs.

Alors, c’est bien ?

Plutôt. Nous avons perdu mais j’aime perdre (!). Cela permet de comprendre ses erreurs et de se dire que le jeu de Fantasy Flight Games comporte une difficulté bien dosée. La première enquête sera donc retentée avec peut-être d’autres personnages, ou une autre technique d’approche. Pour le moment, voici mon opinion basique.

  • Ambiance pesante correcte
  • Cartes et règles claires pour un premier essai
  • Phase de jeu limpide
  • Application bien foutue
  • Tuiles à placer idéales pour ce genre de jeu
  • Pièces trop petites ou socles trop grands…
  • Narration sommaire
  • Trop de modificateurs liés aux cartes

Prochain avis plus précis lors d’une éventuelle deuxième partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *