Un peu de tourisme à Liberty City

Toujours GTA IV tournant tel un boomerang australien dans ma Xbox 360, et autant de plaisir à y jouer, certainement plus encore que les premiers jours. Voici une petite série de photos tirées de mon Powershot G9 (que je ne maîtrise pas encore, pas le temps). Les photos sont encore assez pixelisées et ne rendent pas grâce à ce merveilleux jeu. Qu’importe, l’important n’est pas l’image mais le moteur physique. Dans ce dernier point, le moteur Euphoria est une merveille qui surpasse de très loin l’excellent Havoc.

Et n’oubliez pas, Critikale, c’est 0% matières grasses, 100% matières classes (© Brucie – un de mes personnages préférés !).

Certains quartiers sont d’un calme olympiens. Je marchais tranquillement dans la rue lorsque je suis passé par un petit tunnel pour piéton et me voilà devant cette superbe rue avec juste quelques passants et le bruit des voitures roulant doucement comme fond sonore.
Cette magnifique voiture, garée en face de l’une de mes quatre planques est une Comet. Cette couleur est assez rare pour être prise en photo. La voiture, quant-à elle, est extrêmement maniable et bien sûr très rapide.
Je n’avais jamais mis la main sur ce camion-citerne. C’est chose faite hier soir (ou très tôt ce matin). Assez maniable pour un camion et particulièrement bon pour dégager la route.
Dans un kiosque à côté d’un parc, je me suis amusé à « lire » les magazines sur le comptoir. Vain (traduire par « vain » tout simplement) doit être une parodie du magazine français ELLE fondé en 1945 (est-il si « connu » ?). À moins qu’il ne soit la parodie du magazine québécois… Talkin’ Balls (attraper les balles/ballons) est un magazine sportif où on se moque des gugusses qui courrent après la baballe. Je n’ai pas réussi à lire Single Player mais le « best sombie game ever » ne serait pas Resident Evil 5, Walking Dead (le comic) aux États-Unis ou plus simplement Dead Rising. Je vais regarder plus en détail chaque kiosque, ça va être drôle.
L’immensité de GTA IV parle encore ! Ici, des chewing-gums « Earthquakes » (tremblements de terre), « Meteorite », « Zebrabar » (!) et je n’arrive pas à lire en dessous, là aussi, je vais faire plusieurs kiosques voir si les magazines et bonbons sont les mêmes. Inutile de dire qu’un chewing-gum « tremblements de terre » doit être un peu plus « corsé » que nos Freedents White habituels…
J’ai vraiment eu peur mais après m’être arrêté juste après l’impact et essayant d’identifier le corps sans vie du pauvre piéton, j’ai pu remarquer que ma voiture n’avait rien, un peu de sang voilà tout. J’ai frôlé le drame, rayer ma superbe Coquette fraîchement volée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *