Du bonus et du malus

Les petits tracas continuent doucement mais commencent à se régler avec de bonnes poignées d’euros. Petit rappel des faits, il y a deux ans, le Contrôle Technique m’a informé que trois choses étaient à changer impérativement avec la prochaine visite. C’était le silencieux intermédiaire et deux feux (feu-stop arrière-droit et diode de plaque d’immatriculation). Cette année, uste avant de demander un rendez-vous chez Dekra, je me suis dit que les réparations s’imposaient, histoire de ne pas payer encore et encore. Par contre, je vais changer d’agence car je n’ai pas apprécié le ton ridiculement condescendant du sieur chargé de la vérification de ma Polo. En effet, on ne critique pas mes enjoliveurs à 15 € les quatre. Ils sont là pour cacher les jantes d’origine, pas pour être joli. Et quand on ne sait pas les remettre, on se tait et on apprend son métier. Je ne fais pas de tuning, je fais du pratique.

Je suis passé ce matin dans un garage pour faire réparer le fameux silencieux (notez qu’ils ont complètement oublié de changer le feu arrière-droit mais qu’il fonctionne comme par magie). Je ne vois aucun changement de décibels mais c’est certainement normal. 150 euros plus tard, je passe à la MAIF pour mon accident d’hier (le terre-plein). Là, on m’apprend qu’il faut donner 220 euros de franchise (normal, je suis coupable) mais qu’en plus mon coefficient passerait de 0.72 à 0.90. Je me suis dit qu’il ne fallait payer que la franchise mais non, votre idole n’a pas 13 ans de permis (seulement 8) et qu’il faut avoir 0.50 de bonus + 3 ans de conduite supplémentaire afin de ne pas perdre son coefficient… J’ai dit aurevoir à mon assurance et je suis parti faire les courses à Lidl avec ma dulcinée. Après 25 euros, j’ai repris ma voiture et maintenant, elle dort dans le garage. Mais attention, tout en attendant l’autre réparation mardi prochain (jour de congé exceptionnel) qui aura pour but le changement de la roue avant-gauche et de la jante d’origine (pliée en douze suite à 25 octobre). Une bonne centaine d’euros là encore.

Dans tout ça, je me demande si les trois achats suivants étaient indispensables (j’ignorais à l’époque que j’aurai toutes ces tuiles) : FarCry 2 (acheté sur Play-Asia pour 40 €), Dead Space (acheté en anglais sur Play.com à 55 € alors que j’aurai pu le prendre en français à 52 € directement à mon travail…) et Formula D (acheté sur eBay) histoire de jouer avec l’Invisible. Dès qu’une couille arrive dans mon budget, je ne peux pas assurer les fins de mois, c’est énervant et peu rassurant.

À part ça, Critikale devrait changer d’ici peu pour se recentrer sur deux choses, ma vie et les jeux vidéo. Exit les autres pages (Photoblog, GI Joes, Pensées Actuelles, Culture, Fred, Années 80, Vidéothèque et Ludothèque, Préférences et les archives). L’ancien site sera encore visible par un lien. Le logo devrait changer mais pas en pronfondeur (une simple modification esthétique). Les Bonnes Adresses seront elles aussi supprimées ou plutôt transférées sur une page plus complète, présentant beaucoup plus de sites que j’apprécie. Une restructuration dans le bon sens que j’espère rapide. À moins bien sûr que je change d’avis, comme souvent.

J’avais présenté mes hamburgers maison il y a peu et voici la recette :

1 4 gros pains à hamburgers Jacquet.

2 Du beurre Président (pour tartine et surtout pas cuisson).

3 Un paquet de 10 Toastinettes Vache-Qui-Rit (l’image de correspond pas).

4 Quatre sauces différentes (ketchup allégé (préférez Heinz), de la mayonnaise non allégée.

5 De la sauce Pepper (Benédicta).

6 De la sauce Ceasar (Amora).

7 Un paquet de 5 tranches Leerdammer spécial Hamburger.

8 De belles feuilles de salade.

9 Des cornichons aigres-doux Carrefour.

10 Une boite de 6 filets de poulet pané Carrefour.

Et une belle tomate pas trop mûre.

Il faut déjà créer la sauce qui ressemble au Chicken Mythic de MacDonald’s. Mettez de la mayonnaise dans un bol (suffisamment pour 4 gros hamburgers), puis ajoutez la sauce au poivre (très important), ajustez le ketchup (très peu pour obtenir un petit goût sucré) et la sauce César (au fromage). Il faut doser en sachant que la sauce doit avoir un goût poivré mais doux. Le Ketchup est là que pour ajouter une touche de sucré très fine.

Les réaliser est très simple. Une tranche de pain beurré, de la salade bien mise à plat, une tranche de tomate finement coupée (préférez les couteaux en céramique, l’un des miens est visible sur la droite de la photo) une tranche de Leerdammer, de la sauce sur la totalité de la tranche, des morceaux de cornichons coupés et étalés sur la sauce (ils vont tenir tout seul, c’est le principe), une tranche de toastinette, les filets de poulet pané (un entier plus une moitié dans chaque sandwich) et une dernière tranche de toastinette. Mettez le tout au Délice Minute ou utiliser cet appareil similaire (ou un autre). Accompagnez ces délicieux hamburgers de frites (ou pas) et regardez un bon film (pas de la télé-réalité merci).

Et n’oubliez pas de me remercier lorsque vous aurez pris 40 kilos. C’est tout pour ce soir. La recette ci-dessus sera bien mieux présenté plus tard, lorsque j’aurai le courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *