Studieux

Critikale baisse un peu de régime à cause d’une grande réflexion sur l’avenir du site. Je vais revenir à mon projet passé, à savoir, la création de Critikale Magazine. Un magazine qui sera téléchargeable tous les dimanches ou les lundis. Même si j’ai définitivement abandonné l’idée de réaliser un vrai magazine avec au moins 15 pages bourrées de délire et de quelques tests, je vais mettre en téléchargement un bulletin d’information sur mes semaines d’humain banal. J’ai déjà deux grands titres qui paraîtront à chaque fois :

• Brèves ludiques

• Le dessin à la con

Tué(s)Abattu(s)Sauvé(s)Mort(s)Points
Xiandt223308547.745
gaiden14151339134.856
BruteCrashman2911973222.838

Normalement, le premier numéro sera disponible dimanche prochain. C’est même sûr car Critikale ne sera plus mis à jour pendant la semaine prochaine, ou très peu histoire de suivre l’avancement de mon mini projet. Hier soir et tôt ce matin (regardez l’heure…), je me suis fait une petite partie de GOW 2. Normalement, lorsque Anthologik ou Valfarr ne sont pas en ligne, je joue à GTA IV ou je m’amuse à refaire le monde sur mon PC. Là, je me suis quand même lancé… J’ai eu là une bonne idée car j’ai rencontré BruteCrashman29. Un mec sympa qui fait dorénavant parti de ma liste d’ami (chose rare). Idem pour gaiden14 qui, lui, ne parlait pas car il n’avait certainement pas de micro. Comme vous pouvez aisément le constater, nous n’étions plus que 3. Or, nous sommes allés jusqu’à la vague 28 (Premier Jour). Je suis mort 5 fois car, une fois encore, je suis resté souvent en bas dans la carte et non en haut des escaliers. Par contre, une fois les deux débiles déconnectés (à moins que ce ne soit une simple déconnection non souhaitée), je me suis retrouvé en haut avec gaiden14 et BruteCrashman29. Même si le score de BruteCrashman reste faible, il a fait du bon boulot et n’est mort que deux fois. Lui aussi a fini la horde (vague 50). Je vous donne rendez-vous pour le premier numéro de Critikale « le mag » et vous laisse découvrir Bouillou sur mon photoblog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *