La fin approche… Vivement Half-Life² Episode 3

Et ouais, plus qu’un jour avant la reprise du boulot, qui risque d’être drôle d’ailleurs. Mes vacances n’ont pas été bonnes mais ça c’est une question d’habitude. Heureusement qu’il y a les repas avec ma belle famille et les mini grasses matinées avec mes maux de tête.

J’ai fini à l’instant l’Orange Box et je suis partagé entre le bonheur que m’a procuré le jeu depuis Half-Life² et Portal jusqu’à l’Episode 2 monumental et le fait que je n’ai plus rien à joué ne touchant plus à Gears of War 2. Que faire ? Quel jeu espéré pour avril voire mai ? Ça m’ennuie profondément car avec les couilles de Play.com pour mes deux jeux Xbox 360 et l’absence de ma manette officielle Street Fighter IV toujours non reçue par Play-Asia, je ne vais pas faire grand-chose. Aujourd’hui fut une journée aussi molle et inintéressante que les dernières, avec un summum en fin de matinée. J’ai dû allé chez Leroy Merlin pour acheter tout le nécessaire pour déboucher les chiottes. Votre bloggeur favori se lave les fesses avec des lingettes pour bébés à la fin de vous savez quoi et ces dernières, utilisées en masse, ont bouché les toilettes de mon gros fessier. Nous sommes allés chez le père Merlin afin d’acheter des trucs sympas dans ces cas-là. À savoir une ventouse et un furet. Le furet fut efficace car il a percé un trou suffisamment important pour que la ventouse est le minimum syndical à pomper. Ce fut le cas mais ce soir, rebelotte, les toilettes sont bouchées. Certes moins qu’hier et ce matin mais ça saoule quand même… Je suis passé, bien sûr, chez Cash Converters, mais ils ont de moins en moins de trucs à Quetigny. Aucun achat donc.

Critikale Mag’ #4 est en cours d’écriture et il y aura quelques changements. Déjà ce numéro sera moins réaliste dark. Logiquement, ma moitié aura son encart perso’, à voir. Mon frère est venu hier mais sera de nouveau là dans la semaine. Hier, c’était juste pour la forme. Petit oubli, en attendant mon rendez-vous chez le médecin, je me suis acheté un Maroilles chez Casino (on s’occupe comme on peut hein, je cherchais mes nouveaux trucs pour grossir).

Argh, on ne devrait pas inventer les fromages qui puent, c’est pas bon pour mes bourlets…

Je finis par un petit clin d’oeil à mon père avec la Ferme du Sart qui bosse visiblement avec Ubuntu. Vu à l’excellent 13h (ce jour, 14 avril) du non moins excellent  Jean-Pierre Pernaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *