L’année 2005 fait son come-back

Nous sommes toujours le 9 juin mais après une très mauvaise nuit à cause d’un mal de crâne hallucinant (pourtant j’ai l’habitude). L’année 2005, le vieux Critikale, est de nouveau en ligne après une refonte graphique logique vu que ces archives étaient abandonnées depuis longtemps (non remises en ligne depuis des mois…). Il me reste bien des choses à faire sur ces fameux mois de 2005 comme la mise à jour des liens (avec l’étoile rouge) et quelques corrections. De très nombreuses photos manquent à l’appel par exemple. Je ferai un nouveau tour de mes liens permanents histoire de nettoyer un peu. Idem pour la partie Respect (liens vers des sites non communautaires). En lisant les archives de 2005, ça m’a rappelé quelques souvenirs, des bons et des mauvais…

Comme quasiment tous les ans (2005 à 2007), le mois de février est indisponible, cela reste un mystère. Déjà en janvier, j’attendais ce mois avec impatience car il symbolise le mois aux 28 jours, là où il y a moins de boulets proportionnellement parlant. Dans le mois de janvier, je remerciait Sébastien Cauet, chose impossible maintenant vu qu’il est devenu totalement abruti. J’avais la tête dans le sol et les yeux qui s’ouvraient toutes les 2 heures lorsque je me levais en même temps que ma copine qui allait à ses cours pour 8 heures et moi je prenais le boulot vers 11 heures. À l’époque (car on peut appeler ça « époque »), je jouais à GTA San Andreas et à State of Emergency. Maintenant, GTA IV est presque fini (je prends mon temps) et State of Emergency se meurt dans ma pauvre collection de jeux PS2. Je remarque aussi que je mettais toujours un s à « je penses), chose tout à fait ignoble maintenant. Le 20 janvier, j’avais enfin reçu Driven to Destruction, un de mes jeux préférés (de loin) de ces dix dernières années. C’est aussi en janvier 2005 qu’est mort l’immense Jacques Villeret. Chose horrible pour un acteur de tant de talent. Bref, parler de cette étonnante année serait bien trop long et mes résumés qui seront écrit plus tard s’en chargeront bien assez.

Sur ce, je vous laisse, mon mal de tête reprend un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *