Le paradoxe FUEL

Play-Asia fonctionne plutôt bien ces temps-ci ou mon facteur n’a pas besoin de jeux. J’ai reçu FUEL aujourd’hui après un peu plus d’une semaine d’attente. Pas mal. Mon avis est pour l’instant fort mitigé mais bien moins négatif que mes premiers tours de roues. Si FUEL est paradoxal c’est que je ne vois pas pourquoi les programmeurs ont voulu absolument faire plusieurs catégories de véhicules. Alors oui c’est sympa de conduire un peu tout et n’importe quoi mais diable ! La moto est foutrement merdique. Aucune sensation, un pilotage digne des premiers jeux de courses… en 2D. Alors que le buggy par exemple est plutôt chouette à conduire et ne manque pas de réactivité. Le jeu est affreusement moche mais dispose quand même de quelques décors agréables. Pour un jeu de caisse, c’est franchement le plus laid que j’ai vu sur 360. Pas foncièrement horrible mais bien trop triste.

Alors j’en pense quoi exactement ? Ben pas grand-chose, je vais faire quelques courses ce soir et voir ce que ça donne réellement. Je n’ai pas installé le jeu sur le disque dur et les chargements ne sont pas chiants, loin d’être aussi longs que les tests le supposaient (l’écran-titre oui par contre). Le bruit trop monocorde des moteurs est heureusement masqué par le bruit de tondeuse à gazon de la Xbox 360, toute Elite qu’elle soit. Pour Enemy Territory reçu hier, c’est rigolo sans plus. Ce n’est pas le tout de commander des jeux à très bas pris, faut-il qu’ils soient bons…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *