Forza Motorsport 3, test de la démo

Rentrant tranquillement chez moi, je lance le PC histoire de regarder mes SPAM et peut-être des mails amis. Que dalle bien sûr mais ma visite hebdomadaire sur Gamekult m’a rendu joyeux, du moins plus joyeux que dans l’après-midi… La démo de Forza 3 disponible ! Ni une ni deux, je lance le téléchargement non sans modifier quelques pages de Critikale en ajoutant des espions pour mes stats avec Google Analytics. Alors, suis-je content de cette démo ? Microsoft et Turn10 ont-ils assurés ? Réponse maintenant et tout de suite.

Forza Motorsports 3 (demo)

Autant le dire tout de suite, Forza 3 sera directement chez moi le 24 octobre. Je vais certainement le commandé en Angletrre (prix plus bas) donc ce sera plus tard mais quand même… Un 5/5 mérité pour cette démo (et c’est là où j’espère que mon nouveau système de notation sera mis en place bientôt car mes étoiles sont d’une mocheté incroyable). Déjà les menus sont magnifiques, et j’avoue accorder une importance toute particulière aux menus d’un jeu. Ce blanc est du plus bel effet. Rapidité, sobriété graphique, la notice va être aussi belle ! Mine de rien, ça apporte un plus car le soin apporté ici ne peut pas cacher une merde sans nom. C’est le cas. J’ai essayé l’Austin Mini (ignoble) et j’étais un peu réticent. Je me suis dit que le jeu était beau, jouable mais très mou à la Gran Turismo (j’apprécie beaucoup GT2 par contre). Ni une ni deux, je prends la voiture que mon frère voudrait se payer, l’Audi TT. Là, un autre monde, nervosité parfaite, jouabilité transcendée, intelligence artificielle… sympathique. Quelques tours de roues plus tard, j’arrive à un pitoyable 1:11.700 et je vois que les classements sont mis à jour en temps réel (alors que j’étais sur le menu !). Je passe de la dernière place à la troisième de ma liste d’ami (je faisais 1:14.000 lorsque j’ai débuté avec l’Audi TT). J’attends avec impatience le 24 octobre, date de sortie officielle du titre de Turn10. Je suis sûr qu’on aura un chef d’oeuvre. Et ce n’est pas les 400 voitures, les 100 circuits, la carrière et les nombreux championnats, tout ça combiné à l’atelier de création, qui me feront dire le contraire. Vivement !

En marge de cette démo, j’ai acheté le second épisode du Professeur Layton, possedant le premier, je ne pouvais plus assouvir ma passion pour les enigmes. Ce nouvel opus s’annonce excellent. Je vais essayer tout à l’heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *