Parfait parfum

La veille de partir pour un vide-grenier (juste après ce billet), Antholgik et doudou m’ont prêté, à moi et à ma dulcinée, deux DVD. Le premier, Le Parfum, a été visionné il y a quelques minutes. Le deuxième, The Warriors, le sera plus tard. Même si, contrairement au titre, le film n’est pas parfait, force est de constater qu’il est très bon. Du moins il se regarde une fois, certainement pas deux pour ma part car la fin est tellement bizarre qu’il ne sera plus jamais inséré dans un proche lecteur. C’est le genre de fin ou il peut y avoir plusieurs manières de comprendre les choses. Moi, ce genre de truc m’agace. La question est surtout : peut-on créer un parfum parfait, et parfait veut dire ici qu’il plaise à tout le monde. Histoire de shématiser un peu tout ça.

Impossible dans ce monde de trouver un aliment, un sport, une peinture, une personne, un lieu et bien sûr une odeur que tout le monde apprécie. Impossible de trouver l’objet commun à tous, celui qui pourrait être universel. Parmi 10 personnes, combien aiment le saumon ? Combien aiment le football, Picasso, Johnny Hallyday, la Suisse ou l’odeur de la fraise ? Le film, en ce sens, de trouver le parum idéal, est lui-même parfait. Je regrette simplement que la fin soit si mauvaise. Un avis qui n’engage que moi bien sûr mais combien de personnes partagent t-elles le même ?

Le Parfum (film DVD)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *