Vide-greniers

Comme souvent les dimanches (mais pas depuis quelques temps), je suis allé à un vide-grenier avec Anthologik. Nous nous sommes rendus à Crimolois. Et là-bas j’ai pu mettre la main sur des trucs intéressants.

Dommage pour avoir laisser le flash (un peu débile sur ce coup). Il y a plusieurs modèles de boites.

Belle gravure pour présenter le nom du jeu. Je n’avais jamais vu ce Grand Master Mind (je suis un fan de la première heure lorsque le jeu s’appelait Le plus malin).

Le « plateau » est superbe. Hélas, la moquette colorée (car c’est bien de la moquette !) est un peu décolée sur le milieu. Par contre, le jeu est complet.

La trappe pour la combinaison cachée est vraiment bien positionnée. Elle se lève et se couche facilement.

Restons à Crimolois et passons maintenant à un autre jeu : Diplomatie. Je ne confondrais plus maintenant avec Diplomacy en mettant stupidement un c à la place du t… Cette version assez jeune (1994) ne change pas fondamentalement les choses. Le jeu est extrêmement difficile. Ou plutôt les premières pages rapidement survolées de la notice n’incitent pas à jouer… Avec Anthologik, nous avons été intrigué par ce jeu, alors qu’il possède la version de 1967 !

Jolie boite (non je plaisante) mais le contenu est d’excellente facture.

La notice est superbe (en couleur) et doit être facile à lire mais dure à comprendre (ou l’inverse…). Le jeu est bien fabriqué en Angleterre (ce qui fait plaisir…) et on peut se permettre de copier les feuilles de marque contenues dans le jeu. Le vendeur au vide-grenier de Crimolois avait réalisé une cinquante de copie, génial !

Le plateau est lui aussi superbe et très coloré. Il me tarde de l’essayer sérieusement mais la durée des parties (6 heures en moyenne !) me fait peur. Certains préviennent qu’il faut du café (en mug !) et une nuit blanche (ou plusieurs jours !). Ça promet…

Terminons ce tour à Crimolois avec des jeux vidéo et des verres…

Le logo n’est un peu arrondi comme le montre la photo, mon flitre anti-poussières n’a pas été bien réglé. 5 verres à Martini, de quoi boire l’un de mes alcools préférés en étant aussi classe que James Bond !

Les jeux maintenant…

Street Fighter Zero 3 sur PlayStation et le fabuleux Olympic Games. Je ne l’ai pas indiqué sur Critikale (faute de temps) mais j’ai achété il y a peu le même Street Fighter sur Dreamcast, lui aussi en japonais. On peut trouver Olympic Games à moins de 10 € sur eBay (frais de port en sus) mais à 1 euro, là non…

J’ai forcément rebranché ma bonne vieille PlayStation de première génération (je n’ai pas de PSone). Je pouvais aussi lancer la PS2 (je n’ai plus l’ancien modèle par contre, à l’inverse de la PS1 donc) mais celle-ci n’accepte pas les jeux japonais (ni américain d’ailleurs…). Ma chouchoute grise ronronne et j’espère qu’elle résistera encore longtemps.

Ce n’était pas prévu mais je suis allé à un autre vide-grenier dans l’après-midi avec ma dulcinée et mes beaux-parents, cette fois-ci.

J’ai trouvé ce jeu que je connaissais pas : Bataille sous les mers. Noté 2.4/5 à l’heure où j’écris ces lignes, je pensais que le jeu serait bien plus apprécié. L’idée d’une bataille navale en 3D (avec bateaux ET sous-marins) était pourtant excellente. Je n’ai pas encore eu le temps de joueur mais je pense quand même que mon avis sera un peu plus positif que les quelques internautes de TricTrac. Espérons-le en tout cas…

Les 3 étages sont une idée fabuleuse (sur le papier en tout cas !). Des sous-marins aux bateaux, il n’y a qu’un pas !

Les marques se positionnent à droite. Le plateau 3D est facile à mettre en place (mais c’est plutôt long). Le jeu a été acheté 2 € et malgré quelques bout de carton un peu abimé, il est complet. Complet mais le prix n’a pas été facile à négocier… Jugez plutôt :

L’étiquette blanche montre bien un prix de 2 €, L’étiquette à la con orange, déposée pile sur l’ancien prix, montre un 10. J’ai demandé le prix au monsieur présent à son stand en regardant à l’intérieur en lui demandant le prix (en ayant donc le haut de la boite et donc le prix, contre moi). Il m’a réclamé 5 euros. J’ai donc reposé la boite en lui disant que c’était trop cher (chose rare lorsque je fais un vide-grenier car je n’aime pas, un prix est un prix). Là, j’étais quand même un peu énervé alors j’ai insisté en lui disant que « oui c’était trop cher car l’étiquette montrait un 2 € ». Là, sans se démonter, il m’a demandé 3 euros !! Je lui ai dit « non, c’est trop » et il a accepté 2 €. C’est quand même pénible mais ce n’était pas la première fois ce jour.

À part ça, c’est la première fois que je rencontre des Gi Joes dans un vide-grenier et ils étaient bien trop chers par rapport à leur qualité/notoriété/valeur (mise à jour de ma collection en passant). Normalement, les vide-greniers sont bourrés d’Action Man. Dernière annecdote, nous sommes allés chez Philéas boire notre café du matin (vers 7 heures) et nous avons été accueillis comme des merdes par la serveuse et nous n’y mettrons plus les pieds. A NOTER D’URGENCE DANS VOS BLOCS-NOTES ! CE CAFÉ EST LA CHIURE DU COMMERCE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *