De plus en plus dans le passé

C’est une nouvelle fois sur eBay que la nostalgie me gagne. Aujourd’hui, remise en mains propre (chose rare pour moi) de trois jeux de société. Trinôme, Hôtel et Intrigues à Venise.

Commençons par Trinôme.

C’est en 1989 que cet étonnant jeu de stratégie est arrivé. Vous noterez la bourde monumentale de votre bloggeur préféré, à savoir une première photo montrant les pions rouges et vert sur le côté des zones rouges alors qu’ils devraient être dessus (les ronds rouges et verts devraient y être). À part ça, le but est très simple et justement, il faut que trois pions (un triangle, un carré et un rond) soit dans la zone rouge adverse. Pour cela, il faut déplacer les pions d’une certaine façon. Chaque pion arrivant sur un case où un pion adverse est posé, le supprime. Les carrés se déplacent d’une case horizontale. Les triangles d’une case verticale et les ronds de deux cases verticales et horizontales. Un jeu pour deux joueurs seulement (logique).

Deuxième jeu acquis ce jour, Hôtel (1974). Au même titre que Destins, les puristes riront à pleines dents mais j’adore ce jeu, ou du moins je l’adorais lorsque j’étais bien plus jeune… Le jeu était présenté en publicité lorsqu’on proposait des pubs sympas et très familliale.

Encerclés en rouge, les fameux réverbères plutôt rares. L’hôtel Royal est ainsi complet. Le jeu Hôtel possède un matériel qu’on ne retrouve plus maintenant, du moins pas pour un jeu « simple ». Les jeux de figurines comportent souvent du bon matériel mais les jeux grand-publics non. Hôtel reste pour moi un excellent souvenir et j’espère refaire quelques parties dans peu de temps. Revoir l’hôtel Président si cher à mon frère est un vrai délice !

Finissons ce petit tour dans le passé avec ma plus belle acquisition du jour : Intrigues à Venise (1988). La plus belle car je ne me souvenais plus du tout de ce jeu ! Oui. C’est un le voyant sur eBay que mes souvenirs sont revenus lorsque je jouais avec les petits espions tout seul, comme un con, sans le plateau et sans ami. Maintenant, je suis avec ma copine mais le jeu ne se joue qu’à trois minimum. La bonne blague.

Admirez aussi l’ancienne publicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *