AAA, faut-il en rire ?

Depuis le temps que les lettres de la France tremblaient, depuis le temps que la fange approchait à grand coup de 20H et de bave médiatique, il fallait que ça arrive, qu’on la perdre cette fameuse lettre A, mais que veut-elle dire ?

Je me suis intéressé il y a peu aux fameuses lettres de notation qu’on décerne aux pays mais aussi aux entreprises (faut-il le savoir). Je vais essayé d’expliquer rapidement ce triple A, avec mes mots…

Comme pour un examen, il y a quatre professeurs (ici des agences) : Moody’s, Standard & Poor’s, Dagong et Flitch. Ces quatre professeurs donnent des notes allant de D à AAA aux pays et autres trucs à noter pour le style. Cette note correspond à la qualité financière du pays, mais aussi à ses qualités économiques globales. Pour nous, ça change que dalle. En gros, on va certainement payé plus de taux, plus de taxe, plus de tout. Mais rien ne change en fin de compte. Si la France devait remboursé une dette de 1.000 € (la blague…) avant la perte d’un A, elle devait en définitive remboursé 1.050 €. Après la perte du A, elle doit remboursé 1.150 €. Très simple, et très con à la fois. C’est comme lorsque vous êtes à découvert et qu’il faut payer des agios trois fois plus élevés… C’est l’habituel cercle vicieux, mais toute la politique s’en cogne. Un pays peut refuser qu’une agence dégaigne sa note si il n’a pas sollicité explicitement une telle enquête (c’est le cas de Standard & Poor’s). C’est pourtant cette même agence qui est à l’origine de la baisse de la note de la France (de AAA à AA+). Les deux autres agences citées plus haut (Moody’s et Flitch) n’ont pas modifié cette note.

Pour résumé, chaque entreprise peut être notée. Cette note influe sur la capacité de remboursement. Plus un pays ou une entreprise est bien notée, meilleurs seront les conséquences pour emprunter, et plus simplement pour grandir. Une ville peut aussi être notée, au même titre qu’un pays, tout organisme est considéré comme une entreprise. En France, 30 villes ont accepté une notation (dont, bien sûr, Paris, notée AAA).

Ce que j’en pense être très simple, c’est une fumisterie vu que ce genre de notation n’est pas objectif et reste une lettre, plusieurs peut-être, ou un simple chiffre, voire un symbole. Que la France soit dorénavant notée AA+ change une chose, que les français et françaises devraient bien comprendre ce qu’on leur dit au lieu de savoir l’info, juste par un média. Qu’il soit merdique ou mauvais (ou c’est la même chose).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *