Emploi corrosif

Va falloir prendre des décisions les amis. Soit je continue ainsi et je ne donne pas cher de ma peau dans les mois qui viennent, soit je tranche une bonne fois pour toute dans ma vie et je continue dans une autre direction, plus heureuse.

Lorsque je dis « plus heureuse », vous aurez compris le « heureux tout court ». Pendant que l’une de mes chattes cherchent des câlins (le rituel lorsque je me mets sur l’iMac), j’écris à une heure peu raisonnable dans un monde que je ne comprends pas. La vie est simple et si je pouvais écarter les défauts de celle-ci par un coup de fouet magique (oui de fouet…), je me sentirais bien mieux.

Hélas, il y a quelques mois maintenant, j’aurai pu prendre une décision courageuse que certains de mes collègues ont pris. Maintenant, je suis embourbé dans une situation catastrophique où les seuls moments de bonheur sont ceux loin de tout ça, loin du travail, près de ma chérie. Il est très loin le temps où j’appréciais la route qui menait au boulot. Mais a t-il déjà existé ? Cette semaine, mon très cher frère revient d’Orléans et repart dimanche. Je vais pouvoir le voir ce jeudi et peut-être vendredi soir mais même là, je n’ai plus la fougue d’avant. Je repense à ces bons moments passés, à ce douloureux départ pour la ville de Jeanne d’Arc. Va il me remonter le moral, sait t-il seulement que je ne vais pas bien ? Plus réellement de famille, plus réellement d’amis, que va t-il advenir de moi ? Vais-je poursuivre dans une direction qui m’envoit directement à la mort ?

Critikale me sauvera t-il de cette chute ? Peut-être. Et même si ce bleu subaquatique est plutôt triste sur mon site actuellement, il devrait accueillir un peu plus de couleur prochainement, rien de bien grandiose, du subtil seulement.

J’ai quand même un calendrier qui me tient à cœur et qui m’ennuie quelque fois. Cette semaine donc, mon frère et son fils débarquent jeudi, logiquement, puis peut-être vendredi mais vu la conjoncture actuelle (et pas conjecture), j’en doute… Demain, je fête pour la 2e fois Halloween. La première était en boite de nuit lorsque j’étais plus jeune. La semaine prochaine, je pars une après-midi (ou un après-midi) avec un collègue pour que des gens importants nous forment à des choses qu’on devrait savoir depuis de très longs mois. Et surtout, des choses qu’on devrait être au courant depuis l’an dernier. Il n’est jamais trop tard. Ça pourrait être la devise de la France. La semaine d’après celle d’après… je repars en formation un jour cette fois pour une autre formation rigolote. Et c’est là où ça devient triste, déjà deux semaines écoulées et rien de bien à l’horizon.

Niveau jeux, j’attends Halo 4 mais je vais plutôt continuer de jouer à Trials Evolution et redémarrer mes classements, vos classements. J’attends aussi très impatiemment Trials Evolution Gold Edition sur PC l’année prochaine.

Mais l’année prochaine est bien loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *