Avant le nouveau Critikale

C’est trop drôle. Le 28 novembre 2011, j’annonçais la version 2.0 de Critkale. Le « point.zéro » était pour le style. Et au début du mois de novembre de cette même année 2011, je commençais doucement Skyrim. Critikale n’a pas avancé d’un iota depuis et j’ai joué 1 heure à Skyrim depuis 1 an.

Encore un titre à la mords-moi le jonc. Connaissez-vous Critikale Mag, abandonné depuis de belles heures. Ce magazine, ou plutôt bulletin d’information à caractère amateur, est le fruit de mes coups de gueule de jours en semaines. Coups de gueule et bordel de merde sont légion sur Critikale Mag, lisez-en un pour voir. L’écrit n’est pas glorieux mais il est facile à comprendre et c’est bien tout le nécessaire (bizarre cette expression, un peu canadienne sur les bords). Laissez moi vous compter les aventures de Xiandt et de sa création Critikale…

Une photo qui n’a rien à faire ici mais c’est un essai sur Photoshop, vite-fait. J’aime bien dire vite-fait car c’est exactement ce que les mauvais comme moi écrivent lorsque c’est tellement amateur qu’il faudrait pas, qu’en plus, se dire que j’y ai passé deux heures. Ce qui n’est bien sûr pas le cas mais c’est le principe. Les lèvres sont ratées par exemple mais je me suis gaufré dans le retouche du format RAW. Et d’erreurs en erreurs, ça a donné ça. Mais c’est bien joli tout de même. Pas souriant pour un radis (!) mais joli tout de même.

Le portrait de base était bien plus Haut de Gamme.

Bien, reprenons les amis. La semaine prochaine est une grande semaine. La fin de semaine n’est pas choucarde. Je suis absent deux jours pour une formation et l’idée de reprendre le train pour Paris me gave un peu. Mercredi par contre, c’est sympa, je revois un ancien collègue/pote/ami/couille/enfoirédejoueurdeTrialsEvolutionquimecasselescouillesavecseschronos pour nous rendre à un match de hockey sur glace. Notez l’hallucinante chose hallucinante, je suis un big fan de hockey et je n’ai jamais vu de match en vrai… Bref, ça fout quand même un peu les boules car je suis pas ce qu’on peut appeler, sortable. M’enfin, nous verrons bien, le petit McDo après et les papotages qui se préparent vont certainement me réconforter et surtout me détendre…

Où en étais-je ? Ah oui, Critikale, toujours lui. La semaine prochaine donc va être jour et nuit, beau et pluvieux, blanc et noir, pissenlit et carotte (gné ?). Pissenlit qui s’écrivait pisse-en-lict ou pissenlict au XVIe siècle (oeil de boeuf). Putain où en étais-je bis ? Ah oui, la semaine prochaine ne sera pas folichonne à quelque égard mais au moins marquera le retour de Critikale à son plus haut niveau. Ze niveau.

À très bientôt donc pour accueillir la vraie version de mon site, une sorte de journal agressif. La goutte d’eau qui fait tout déborder (et retenez-bien cette image…).

Mise à jour du 12/07/2014 | J’aurai dû m’en douter vu la tête qu’elle faisait sur cette photo qu’elle ne m’aimait plus. Je devais être absolument un cauchemar pour elle.

Mise à jour du 18/10/2014 | « cauchemar » était bien sûr, ci-dessus, un faible mot…

Mise à jour du 22/07/2015 | Bizarrement, la photo reste encore alors qu’elle devait, au mieux, plus me supporter déjà en 2012, au pire, avoir déjà un autre mec. Les deux restent aussi parfaitement possible.

Mise à jour du 17/10/2015 | C’est en me relisant après maintes remises en ligne de Critikale, que je me suis demandé comment elle a fait pour me supporter tant d’années ! Autant humainement que mentalement.

Mise à jour du 12/07/2016 | Elle est bien triste maintenant ma vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *