Tout ceci est bien compliqué

Après un silence plutôt long et des articles mis en ligne à l’arrache, Critikale est enfin là avec une partie des archives. Les années de 2005 à 2009 seront mises en ligne jusqu’à vendredi 28 février. Une explication s’impose !

Alors que le logo de Critikale plane sur le header tel un ange, le contenu de celui-ci ne sera pas réellement aussi soft qu’un blondinet muni d’ailes et d’une assiette trouée qui l’évite en guise de chapeau… Pour le moment, il faut expliquer deux ou trois choses. Tout d’abord, le nouveau Critikale devait être en ligne cette semaine ou plutôt la semaine dernière même. Hélas, des événements particuliers et un boulot bien trop important pour une seule personne ne m’ont pas permis d’afficher cette vraie version 2 on ze grand Web. C’est alors l’ancien vieux blog qui reprend sa place avec, depuis l’année 2010, des archives complètes. Les 5 années manquantes devraient apparaître d’ici peu. Avant mars je pense. Comme vous pouvez le voir, la sobriété est de mise, la couleur rouge des mois et de certains titres sera d’ailleurs supprimée, en toute logique. Ne restera plus que le logo, un K inversé (celui du logo CRITIKALE) représentant un bras d’honneur. La zone Respect est dorénavant classée par ordre alphabétique, bien plus logique et quelques modifs seront appliquées dans le mois de mars, avec la pluie.

Critikale Mag va revenir (ce sera le plus gros changement avec le retour de Quelques Nuages). Je relève quelques trucs dans la semaine et posterai, chaque semaine, le magazine (enfin la feuille d’actu plutôt…) tous les dimanches. Je me suis obligé de courir tous les soirs, je vais bien réussir à faire de cette feuille d’actu un rendez-vous régulier. Idem pour Quelques Nuages, les nouveaux personnages (liftés) seront bientôt prêts.

Je préciserai les ajustements de Critikale ce vendredi, en même temps qu’un premier avis sur la One et en particulier sur Plants vs Zombies Garden Warfare que j’espère avoir demain. Les avis subiront d’ailleurs un lifting…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *