2 mois pour tout changer

La blague. Il y a bien longtemps, j’annonçais à mon cerveau que j’aurai un enfant avant 30 ans. Que j’aurai une maison, une situation, une jolie famille qui englobe le tout. Tout ne s’est pas passé comme prévu.

Bientôt 37 ans et toujours pas d’enfant, pas de vraie situation, pas d’appartement/maison à moi, très très peu d’amis, une famille disloquée et pas de cheveux (ha ha !). Je devrais aussi ajouter plus de dos car mon régime a dû emmerder tout un tas de bazar dans mon petit corps frêle. Ainsi, mon projet de reprendre le sport (et faire en dessous de 80 kg pour être accepté là où je veux… …) tombe un peu à l’eau. Et si j’ajoutais aussi que mes voisins au-dessus commencent à me les briser, le tableau serait complet. Mais cette fois-ci, j’ai 2 mois pour tout changer les merdes qui m’entourent pour que mon année supplémentaire soit en vie supplémentaire (comment ça je joue trop ?).

Une deadline un peu foireuse mais rigolote. Je devais peser moins de 80 kg pour être dans la catégorie que je voulais avant mai 2014, ce sera largement fait mais je ne pouvais pas prévoir mon dos en sucre (glace, miam). Je reprends le boulot demain et j’avoue ne pas être stressé plus que ça, simplement déçu de ne pas avancer. Autre truc fun (!), j’ai fini GTA V ce matin, à 72,5 %. Je ne visais pas les 100 % de toute façon et je vais continuer d’y jouer pour avoir au moins 85 %, c’est possible. J’espère mettre la main sur Trials Fusion demain même si les vidéos, previews et articles ne me rassurent pas.

Je continue à donner un traitement à mon chat mais ce qui me fait rire, c’est l’anecdote que je vais vous conter. Figurez-vous que mon chat est malade depuis février (!!). En fait, la vétérinaire a flanqué une gale d’oeille + une otite au mal de mon chat. Hélas, malgré les traitements infligés à ce gentil Oxo, je n’ai pas de résultat et donc aucune guérison. Il perd ses poils (à l’oreille) et celle-ci est ultra sale. Pour l’anecdote donc, jugez-plutôt :

Je me suis toujours demandé comme faisait les personnes seules. En effet, maintenant célibataire depuis plus d’un an, j’ai du mal à faire des trucs. Comme forcément soigner mon chat car le maintenir pendant que je lui fout un truc dans l’oreille est une horreur sans nom ! Impossible de le maintenir malgré ma force surhumaine (bwah ah). J’ai donc indiqué à la vétérinaire que j’avais beaucoup de mal (y compris à me mettre de la pommade dans le dos, forcément) pour lui injecter son truc (il avale pourtant en deux secondes ses cachets, car oui il a aussi des cachets). Elle me dit qu’il faut y arriver (nooOOOoon ?) et que je dois faire le traitement. Alors là elle me montre que c’est simple et souhaitant lui montrer le problème, je lâche le chat… Là, il fonce direct à son cou et mord l’animal (la vétérinaire). « Ah oui, il est câlin comme ça mais faut pas s’y fier ». Bah oui… Un vrai monstre (le chat). Je dois lui administrer son traitement à l’oreille encore jusqu’à la fin de semaine prochaine et le cachet jusqu’au 5 mai environ… Rigolo. Vous vous en foutez et vous avez raison mais ça me détend d’écrire mes conneries sur Critikale.

Jusqu’au jour où plus rien me détendra, à part un sommeil profond tellement je suis fatigué. Je vous laisse avec la phrase du jour vue sur 9gag (site où je surfe régulièrement) : « Vous pouvez m’effrayez mais vous ne pouvez pas m’arrêter« . Une survivante après l’attentat de Boston. Souvenez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *