Vous reprendrez bien un peu de guacamole ?

Comme je le disais il y a quelques heures, un jeu tourne en boucle dans ma Xbox One, à savoir Guacamelee Super Turbo Championship Edition. C’est son titre, j’y peux rien.

Allez les enfants, place aux éternelles photos ! N’ayant plus d’appareil photo actuellement, celles-ci proviennement de mon nouveau téléphone (Lumia 625) vu que, je le rappelle, on m’a volé le précédent (Lumia 920) et que mon ancien numéro est désactivé.

La carte du monde complète et celle détaillée par monde. Vous pouvez apercevoir des portes donnant accès à différentes salles. Les « exits » pour passer d’un monde à l’autre. Les médaillons Or pour les niveaux terminés à 100 % (peu actuellement). J’ai 12.755 pièces d’or (pour acheter des pouvoirs), 81 pièces d’argent (pour acheter des costumes pour les deux personnages), je suis à presque 13 h de jeu et ce niveau est complété à 86 %. En bas à droite, vous voyez 4 icônes. Il faut en général 3 fragments pour trouver 1 icône et ainsi bénéficier du bonus. Par exemple, il me faut encore 2 fragments de cœur pour avoir un cœur complet et ainsi augmenter sensiblement ma vie. La grosse flèche avec un halo doré montre où il faut se rendre pour la mission principale. Notons que le jeu ressemble à Métroid sur bien des points. Et c’est tant mieux ! Un de mes jeux préférés sur Super Nintendo.

Comme tout bon jeu, vous pouvez vous transformer en poule… À l’instar de Métroid et du pouvoir « boule », la poule vous permet de passer par des chemins étriqués. Plus tard, il pourra poser des bombes en forme d’oeuf bien sûr (pour casser les blocs violet).

Les points de sauvegarde sont toujours placés au bon endroit lorsque vous passer des obstacles pénibles. Il suffit de passer à côté pour que le jeu sauvegarde (et appuyer sur Y pour procéder à des achats, pouvoirs et costumes).

Ces tronches vous permettent de vous téléporter d’un endroit à un autre (les fameux médaillons de la première photo). Ultra pratique car il faut bien sûr faire des aller-retours avec vos nouveaux pouvoirs pour passer d’autres lieux.

Chose importante, vous pouvez passer du monde des morts (votre personnage est mort…) au monde des vivants avec deux boutons au choix (Rb ou Rt), gachette basse ou gachette latérale. Sur Xbox One je le rappelle. Ce doit être pareil sur les autres supports. Je n’aime pas trop ce genre de truc (de passer d’un monde à l’autre) mais c’est tellement fluide que tout se fait naturellement.

Voilou… Petite présentation relativement courte mais j’espère qu’elle vous donnera des détails sur le titre. Guacamelee est un excellent jeu, ultra jouable (rarement vu un jeu aussi jouable niveau combat), très joli, et franchement intéressant avec ses personnages complètement débiles (les squelettes). Le héros n’est pas très charismatique (il ne parle jamais, même en dialogue) et je n’ai pas essayé le mode 2 joueurs coop’ (vite-fait mais trop peu). Sur l’image au-dessus, vous voyez que ma jauge de vie est plutôt grande (en rouge). Que mon compteur de pouvoir (petits carrés jaune) est assez grand et que mon énergie fever (non présent sur PS3 et Xbox 360) est longue elle aussi. C’est normal car je prends mon temps. Je suis à 13 h de jeu comme annoncé, j’ai presque terminé, mais je me balade à la recherche de nouveaux trucs et j’en trouve toujours. Le jeu n’a pas une rejouabilité merveilleuse mais je suis ravi de cette acquisition. Surtout gratuite ! D’ailleurs, la démo donne envie d’en savoir plus mais pas d’acheter le jeu… Ouf.

Vous l’avez remarqué, j’ai ajouté des infos sur la colonne de droite, histoire de savoir à quels titres je joue actuellement. À bientôt, certainement après ma balade à vélo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *