Je suis Charlie

Au départ, je n’ai pas réagi. C’est lorsque j’ai lu les articles sur le meurtre de nombreux dessinateurs et proches de Charlie Hebdo que j’ai compris.

Nous vivons dans un monde que je ne comprend pas, et croyez-moi, j’essaie. Un monde empoisonné par des misérables lâches et des hypocrites de tous genres. Un monde où il ne faut rien dire de peur de blesser, de caricaturer. Depuis mercredi, je ne suis plus le même. Bien sûr, ceux qui me lisent savent parfaitement que j’ai une haine toute particulière pour les terroristes et les extrêmistes de tous bords… Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que j’aime les gens. J’aime notre vie. Même si, souvent, j’ai eu envie de la quitter, je n’ai pas encore trouvé cette lâcheté qui pourrait m’y amener.

Les vrais dessinateurs et écrivains n’imaginent pas le poids qu’ils possèdent, bien plus depuis ce drame. Avec mes capacités, je vais essayer de comprendre notre Humanité, une défense faible mais régulière. En espérant que la France ne sombre pas dans le laxisme après avoir déployé, enfin, temps de force.

Les salopards qui tue les gens, aiment la cruauté, animent la violence, paieront un jour. Un jour, ils auront un mur d’âmes en face d’eux et devont se défendre avec bien plus que des armes automatiques.

Je vous donne rendez-vous au prochain article, qui ne sera pas forcément gai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *