Soleil, mon ennemi et demi

Le problème avec le soleil c’est qu’il brille sur mon crâne comme une piste d’atterissage un jour de gel. C’est ennuyeux et surtout, c’est moche. C’est mochnuyeux. Messieurs Larousse, mark my words.

Il fait beau, les rares oiseaux qui arrivent à voler avec les McDo qu’ils bouffent, chantent, on se lâche niveau vestimentaire… Elles ont 15 ans et souhaitent avoir le moins de fringues sur elles, ils ont 17 ans et bombent leur torse tels des somaliens grecs. Il est là, le soleil, lui qui fait briller ses rayons sur mon crâne qui lui rend bien. Mon éditeur HTML fait encore des siennes et zappe sa propre clé de licence et, chose étonnante, j’ai fait une belle rencontre sur Meetic. Chose épatante, attendons de voir… Le monde va mal je vous dis.

Encore un dessin à la con ci-dessous, ça faisait longtemps me direz-vous, que je n’avais pas poster de dessins débiles avec mes doigts malhabiles. Sur ce, je vous laisse avec la drouille et vous donne rendez-vous dans 15 jours. Ah non, dans peu de temps car j’ai des choses à dire…

Je vous avais dit que c’était un dessin de merde. Et j’ai oublié la magnifique bouche du soleil…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *