Gears of War se lance sur Xbox One

Faisant parti de mes séries ludiques préférées, les Gears of War arrivent sur Xbox One. Mais c’est tout d’abord le premier qui tourne actuellement dans ma console affamée.

Depuis les débuts, je suis inscrit au Xbox Preview Program. Plutôt connu, je reçois simplement les mises à jour de la console de Microsoft 15 jours à l’avance et je peux, aussi, jouer à Gears of War premier du nom.

Cela fait plutôt du bien que de lancer un jeu Xbox 360, surtout que, comme une bille verte (oui verte), j’ai vendu mon ancienne Xbox 360 AVEC toute la série des Gears (les trois premiers). Inutile de dire que l’achat de la version Ultimate du premier s’impose, vu que 4 épisodes seront téléchargeables gratuitement ! Sinon je n’aurai pas acheté ayant essayé la moyenne version beta. Moyenne pour moi car impossible de s’essayer au solo, même 5 minutes, et je ne joue pas en ligne, je déteste perdre…

Pas vraiment d’amélioration graphique (mes souvenirs sont de toute façon trop lointains) mais un jeu propre. Sans gros pixel monstrueux.

Les captures d’écran de la Xbox One et l’enregistrement sur OneDrive vont forcément améliorer le cadrage juste lamentable de mes précédents clichés. Ce locuste sera mort dans 1 seconde.

Gears of War n’a pas vieilli même si les mécaniques de jeu peuvent déplaire. De mon côté, une arène de combat tous les 200 mètres j’aime bien.

Ce bon vieux colonel est de « retour ». Je ne me rappelle plus vraiment du jeu alors c’est avec plaisir que je vais de nouveau le finir. Je me suis mis en Vétéran car il me semble que j’avais déjà galéré pour finir le mode le plus difficile…

Bien content de relancer sur Gears 1. On finit par une petit pub pour le magasin à Quetigny « L’Eau Vive » et leur pain à l’épeautre. Juste trop bon le matin, et surtout parfaitement digeste et aucunement lourd. Faire cuire à 200°C après léger préchauffage et celui-ci dur de 4 jours à 1 semaine dans un torchon ou au frigo. Le bio à du bon… Du très bon. Et mention spéciale pour le personnel du magasin, pour le moment, toujours cordial. Ça changera avec une nouvelle direction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *