Protéger les uns, pour détruire les autres

Ce n’est que le 14 novembre, tôt le matin avant d’aller bosser, que j’ai reçu un texto m’expliquant que, suite aux événéments, une réunion était annulée. C’est un peu plus tard que j’ai compris.

Lorsque la TV est éteinte ou lorsque son téléphone est coupé, il est difficile d’être au courant de quoi que ce soit. C’est donc un peu perplexe que j’ai appris ces nouveaux meutres commis par les mêmes inférieurs. Ces Mêmes, qui ont détruit la vie de parents, d’enfants, qui ont détruit une partie d’une humanité déjà fragile.

Pour le moment, Critikale se contentra d’un logo en guise de teaser. Le dessin sera en ligne vendredi (peu de temps ces temps-ci) avec bien sûr l’article qui va bien, comme on dit… Évidemment, le logo ci-dessous peut surprendre… Vous faut-il dans un premier temps quatre explications ?

1. Les couleurs choisies ne sont là que pour l’attentat du 13 novembre (comme pour le header actuel de Critikale).

2. Il faut comprendre « À l’Arme Blanche » comme un tout, une alarme blanche, une larme blanche, mais surtout une révolution.

3. Le logo est bel et bien un site en préparation, qui parlera d’actualité, car Critikale sera très axé consommation et joies ludiques à partir de décembre.

4. Des actions seront entreprises par Critikale à échelle locale dans un premier temps. Car j’en ai marre de notre société.

Vous le comprendrez vite, je suis un peu énervé et surtout, très attristé par tout, et par tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *