Un ascenseur comporte t-il trop de boutons ?

Normalement, je ne pose pas toutes les questions existentielles qui me viennent à l’esprit tous les jours. Bon là, étant en repos demain exceptionnellement (…) et donc de bonne humeur, je me lance.

C’est en attendant l’ascenseur jeudi matin que tout est arrivé… J’ai failli appuyer sur le bouton depuis mon éternel 3e étage. Mais juste avant — suspense insoutenable — une autre personne l’a appelé juste en dessous, au 2e étage vous l’avez compris. Alors que l’ascenseur redesendait avec cette personne et que j’attendais toujours comme un gland qu’il arrive tout en me disant que la journée commençait bien, je me suis posé une question incroyable. Une question qu’Albert Enstein lui-même ne s’était pas posé, encore fut-il vivant à l’époque des ascenseurs… du moins de ce type d’asenseurs car ils sont bien plus vieux que lui. Bref je m’égare.

Regardez ce magnifique schéma.

Tout d’abord, analysons ce magnifique dessin. À gauche, moi en train d’attendre péniblement l’ascenseur. Juste en dessous, au 2e étage le ch’tit pépère qui a appuyé juste avant moi. La flèche rouge représente le trajet de l’ascenseur pour prend le ch’tit pépère, l’amener au RDC (ou au sous-sol), puis remonter pour me prendre et m’amener à mon tour au RDC (ou au sous-sol, on s’en fout). La flèche verte représente ce con d’ascenseur qui, avec un minimum de jougeotte, serait venu au 3e étage puis serait descendu avec le pénible du 2e avec moi à son bord…

Tout ce paragraphe débile pour me poser deux questions.

1. L’ascenseur, si ses créateurs étaient intelligents, pourrait opter pour le plus court chemin et économiser l’énergie de notre planète ?
2. Ce même ascenseur a t-il besoin du chiffre 0 (ou RDC) ?

Et mes réponses…

1. Sur son parcours vert, il est évident que l’ascenseur est plus rapide. Juste à monter au 3e étage puis à descendre ses deux occupants au RDC (ou au sous-sol donc). Mais cela pose bien sûr deux problèmes, le calcul du chemin le plus court par un micro-processeur dédiée, une espèce d’intelligence artificielle basique mais bien présente. L’autre problème, plus chiant, est l’intelligence de l’humain. En effet, qu’aurait penser la personne venant du 2e étage si elle ressentait l’ascenseur monté pour prendre un autre occupant. Peut-être cette personne serait-elle pressée ? Peut-être serait-elle égoïste, peut-être serait-elle stupide. À votre avis ? Qu’en pensez-vous hein ?

2. Une personne prenant l’ascenseur dans les étages supérieurs au zéro doit forcément descendre à celui-ci ou au sous-sol, non ? Ainsi, en supprimant le bouton zéro, les ascenseurs seraient plus logique. Il suffirait d’appuyer sur le bouton des sous-sols pour descendre à ceux-ci. Par contre, comment faire en sorte de descendre automatiquement au RDC si on ne fait rien à arrivant dans l’ascenseur ? Celui-ci dans l’attente d’un éventuel appui sur le bouton -1 ?

Oui, je sais, vous voyez parfaitement dans cet article ma folie… Sur ce, je vais rejoindre mon ami Favelfoor sur The Division et la Dark Zone. Ça va couper. Le prochain article sera aussi décalé. Ou en tout cas, non dédié à mes chers jeux vidéo, ou passion ludique pour être moins gamin diraient certains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *