Critiques : démos de FIFA 17 et Forza Horizon 3

Le mois de septembre est toujours très ludique et les consoles sont assez occupées à passer galettes sur galettes. Ne jouant plus beaucoup globalement, tomber sur de bons jeux est toujours agréable…

Hier, essai rapide de la démo de Forza Horizon 3, ma santé actuelle ne me permettant pas d’être réactif sur Critikale (et autres…), point de news alors que mon avis sur la démo aurait été tout frais. Ce jour, en rentrant du boulot (car je vais quand même bossé et fait mine que tout va bien… stupide), j’ai lancé le téléchargement de la démo de FIFA 17, que j’attendais impatiemment.

Commençons par Forza Horizon 3.

Bien sûr, avant de continuer la démo, on vous propose d’acheter le jeu, même l’édition à 2.000 €… Plaisanterie stupide bien sûr mais les versions à 99 € me font sourire. C’est incroyable cette modernité.

Choix du personnage dès le départ. Des tronches actuelles (comprenez par là des têtes modernes avec des coupes à la con). Je n’étais déjà pas connecté avant alors là…

Personnalisation rigolote de sa plaque pour que vos adversaires ne voient que ça.

Il faut engager deux radios. Mon choix fut rapide…

Le jeu est réellement beau. Très fluide, ultra jouable, de l’excellence vraiment ! Même si je n’apprécie toujours pas certains véhicules, trop lourds/légers. Bizarre quoi. Et l’éternelle course contre l’hélicoptère…

En plus du mode Photo, il y a maintenant un mode Drone, c’est dans l’air du temps. Je n’ai pas encore compris l’intérêt car celui-ci ne monte pas bien haut, à creuser.

Récompenses habituelles d’après course. Les effets et autres styles graphiques rappellent un peu tous les jeu maintenant et surtout  GRID qui fut un des premiers à utiliser des effets dynamiques pour les scores (bon de plus anciens aussi mais pas à ce point).

Je dois me contenter d’un Forza Horizon 3 pour un peu de fun en voitures, vu que le sublime Blur n’a pas eu de suite. Pour FH3, la démo m’a presque convaincu. Peut-être je vais tenté l’expériene si j’arrive à le trouver à petit-prix. Faut voir. Je vais rejouer à le démo ce soir si je ne crève pas la gueule ouverte.

Passons rapidement à FIFA 17 car j’ai les yeux qui se ferment.

Menu connu des démos EA Sports. Match amical, début de carrière, donnez votre pognon et brosser les nouveautés (déjà vus en début de jeu, au chargement).

Je ne voulais pas essayer le mode Carrière (nommé Aventure…) mais je me suis quand même lancé ! On peut choisir de diriger l’équipe ou juste le joueur Alex Hunter. Les séquences cinématiques sont excellentes, bien jouées et le moment où vous rentrez pour la première fois sur le terrain est génial. C’est là qu’on voit direct les améliorations…

J’ai joué avec une équipe de J-League (division 1 japonaise) : Gamba Osaka. Contre une équipe que je ne connaissais pas (d’où mon ignorance en football, les Tigres de Monterrey, le club mexicain de André-Pierre Gignac).

Faisons simple, en l’état, FIFA 17 est une perle… Graphiquement magnifique, le jeu est particulièrement agréable à jouer et l’ambiance est parfaitement retranscrite. Le contenu va être forcément gargantuesque et j’attends donc particulièrement le 29 septembre et mon achat chez Carrefour. En septembre, il y aura bien FIFA 17 dans ma Xbox One, pour Forza Horizon 3, je ne sais pas encore. Je ne pense pas que d’autres jeux y seront insérés. NHL 17 n’en prend pas le chemin.

À bientôt si ma santé s’améliore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *