Critiques : Xbox One S et PS4 Slim

Peu de news sur Critikale ces temps-ci, pas la forme.

Profitant d’une garantie remboursement chez Boulanger (lecteur Blu-Ray de ma Xbox One décédé, ou plutôt irrégulier…) et ainsi d’un avoir de 499 € environ, j’ai acheté une nouvelle Xbox One S (500 Go) ainsi qu’une PS4 Slim pour poser les mains sur Uncharted 4 et l’an prochain sur Horizon : Zero Dawn. Entres autres.

Alors que je rentrais d’une soirée où décidément je supporte de moins en moins l’alcool (même à petite dose), j’ai voulu (stupidement) installé les deux engins. Je me suis donc couché à 4 heures avec un mal de crâne carabiné ! Bref, on s’en fout.

Quelques photos prises dans le noir ci-dessous.

Et oui, piètre qualité des photos mais qu’importe, c’était juste histoire de. Je ne pensais pas que les deux consoles seraient si petites, j’avais bien vu les arguments habituels de Sony et Microsoft mais les avoir en main et tout autre. La Xbox One S, tout d’abord, est superbe avec un plastique de qualité et des détails précis (un détail peut-il être imprécis ?). La manette est bel et bien différente. Le bouton Home est peut-être moins accessible (moins bombé) mais les boutons « select » et « start » ou « options » et « start » peu importe, sont plus hauts et bien plus facile à manipuler. Même si cela n’était pas une plaie évidémment. Le revêtement derrière la manette est très subtil et agréable. Aucune utilité cependant… Un revêtement en gomme aurait été plus judicieux pour aller au bout du truc mais aussi beaucoup plus chiant sur le long terme. La manette Xbox One est donc toujours aussi parfaite. La console, quant à elle, jouit d’un packaging impeccable et là encore, de qualité ! Tout est fourni sauf le micro-casque. J’ai vite inséré mon kit Play&Charge Microsoft dans cette nouvelle manette blanche… Le bouton d’allumage est, comme l’indique tous les sites du monde, mécanique et enfin il ne sera plus possible de passer un bout de doigt dessus pour allumer votre console, ouf ! Ultra pénible, le bouton tactile est enfin mis à la porte. Le console est noire en dessous avec un revêtement particulier (en gomme justement, du plastique étrange…). Dernière chose, les ports USB sont enfin accessibles facilement.

Pour la PS4 Slim, ne connaissant pas l’autre modèle, je ne peux pas en dire grand chose. Je ne voyais pas la manette si large et les sticks à l’horizontal (contrairement à la manette Xbox One en diagonale) sont franchement chiants. Mais j’adorais cette manette du temps des PS1 et PS2, il n’y a pas de raison que ça change ! Je vais voir à l’usure ! Pour la console, elle est très petite et très plate. Très sobre (bien plus sobre que la Xbox One S !), la console de Sony est un monolyte taillé dans une pierre. Très anguleuse, la console est jolie mais il manque un je ne sais quoi pour la rendre attractie. Dans mon meuble TV, je ne la vois pas… Notons que l’intérieur du packaging de Sony n’a rien à voir avec celui de Microsoft. Celui de Sony est bien plus cheap. Et l’interface de la console de Sony est toujours aussi pénible. Enfin moi je ne m’y habitue pas, même si il est un poil plus rapide que son concurrent Bobox.

On se retrouve ce soir avec 2 articles. Un sur FIFA 17 (le jeu complet, en bundle avec la Xbox One S) et l’autre plus malheureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *