No Man’s Sky : carnet de voyage n° 1

Je vais présenter sur quelques articles « carnet de voyage » ma base et le déroulement de mon aventure. Je comprends bien plus maintenant les mécaniques du jeu ainsi que l’histoire, c’est parti…

Crashé sur une planète inconnue (différente pour chaque joueur qui débute l’aventure), vous devez trouver le pourquoi du comment à tout ce bordel. 3 races se disputent l’univers immense de No Man’s Sky, ce qui semble peu mais bien suffisant pour le moment. J’ai beaucoup progressé depuis une semaine et le jeu demeure incroyablement riche et prenant. Unique plantage il y a peu sur le jeu, j’ai utilisé le Xbox Guide pour savoir lequel de mes « amis » était en ligne et le retour à No Man’s Sky avec ce même bouton fut douloureux. En effet, une mise à jour était en attente (un correctif) et le jeu a donc quitté… Super, j’ai perdu 1 h 30 de Cuivre, ressource importante pour le  raffiner en Métal Chromatique afin de construire bien des choses. Bref, la mort mais le jeu est tellement bien conçu qu’il a été « facile » de refaire ce que j’avais fait mais plus rapidement. Ci-dessous, quelques captures pour expliquer certaines choses (super précises mes phrases).

Les captures ci-dessous n’ont pas de lien, c’est juste une explication globale de ce premier carnet de route. Éternel rappel, je joue sur Xbox One X avec un vieux TV Full HD. Pour les débiles qui pensent l’association ridicule, sachez que je privilégie toujours la fluidité au reste.

Les légendes sous mes captures ont enfin changé de « design » et le seront ainsi pour l’intégralité du site. Me restant une semaine de vacances je compte m’y atteler bien que la semaine prochaine sera courte…

Recherchez absolument ce genre de structure sur chaque planète que vous visitez. C’est une capsule de sauvetage, elle permet d’améliorer votre équipement (voir capture ci-dessous). Il faut entrer dedans et lui insérer les 3 matériaux souhaités. Que ce soit de la Férite Pure, du Métal Chromatique ou encore de l’Or, il faudra le plus souvent avoir de la matière raffinée. D’où l’importance d’avoir toujours une raffinerie portative sur soit ou dans le vaisseau. Histoire d’éviter d’en construire une à chaque atterissage…

Les capsules de sauvetage permettent d’améliorer votre exocombinaison en ajoutant 1 emplacement par capsule (là où vous le souhaitez). Il faut avoir un inventaire plutôt large pour stocker le nombre grandissant de vos trouvailles. Les débuts sont bien pénibles. Vous pouvez aussi améliorer votre exocombinaison sur des stations spaciales (une fois par station) vers l’opérateur adéquat.

Il faut donner à manger aux créatures avec des croquettes fabriquées. Celles-ci s’obtiennent plutôt facilement et être entouré de 10/15 créatures sera plutôt rapide ! Celles-ci seront joyeuses et feront gaiement leur besoin à vos pieds. La matière ainsi laissée vous permettra de créer d’autres choses bien plus intéressantes, comme des engrais. Sur ma planète « principale », les bestioles ci-dessus sont assez courantes et le plus souvent innofensives. Bien que j’ai été attaqué par l’une d’elle (bien plus grosse) il y a quelques jours. J’ai dû sortir mon Lance-Foudre, arme qu’il faudra alimenter en munitions cela va de soi.

À un moment donné il faudra apporter du Solanium. Vous devez l’extraire sur des plantes situées sur des planètes brûlantes (gare à votre protection environnementale). J’ai fait un stock assez conséquent histoire de ne pas m’embêter à revenir sur une de ces planètes plus tard. Sauf si j’ai beson d’une matière première particulière et ainsi présente uniquement sur ce genre de planète à la température marrante (entre 60°C et 160°C…).

Les réliques souterraines se trouvent évidemment sous terre… Vous devez creuser et découvrir ce qu’il y a en dessous de la terre. Généralement la surprise est plutôt bonne avec d’énormes grottes et des objets rares. De quoi se faire un peu de pognon assez facilement ou offrir vos découvertes aux personnes le méritant…

Comme écrit plus haut, j’ai perdu pas mal de Cuivre et c’est franchement pénible car cette matière première est primordiale pour créer du Métal Chromatique. Les dépôts de Cuivre se situent un peu partout sur les certaines planètes mais étant à pied, il faut parcourir bien des kilomètres. Je ne peux pas encore construire un exonef, important pour écomiser mes pas. Notons que le jeu pousse à la curiosité et marcher même longtemps n’est pas un problème, chaque mètre est une découverte.

Marcher c’est bien, mais il ne faut pas être trop loin de votre base ou de votre lieu de campement. Là, je suis à 5 minutes de ma base. Le temps est indiqué sur la base de la marche. En courant, ce temps se réduit en temps réel. En vaisseau, pareil, plus vous irez vite, plus le temps se réduit car le calcul se fait à l’instant T selon votre vitesse.

Sur chaque planète vous trouverez des antennes qu’il faudra activer pour revendiquer votre découverte. Ces antennes se trouvent un peu partout, auprès de chaque bâtiment ou point d’intêret. Ci-dessus, une antenne drôlement placé. Pour le moment, mon vaisseau n’a jamais coulé. Notons que votre personnage peut bien sûr aller sous l’eau. De base ou avec des améliorations sur votre exocombinaison, il pourra respirer sous l’eau. Parenthèse importante, les fonds marins sont splendides et riches en découvertes.

Ce Vy-keen (une des races de No Man’s Sky) me parle presque français… Le plus souvent dans les débuts du jeu, vous ne comprendrez rien. Ici, les mots en rouge sont des mots appris sur des pierres de savoir (en nombre gigantesque sur chaque planète). J’ai donc appris chaque mot qu’il a indiqué en activant une des ces pierres. Là en gros, il me dit « en quoi je peux t’aider pauvre débile mal équipé aujourd’hui ?« . Les Vy-keen sont très sympathiques. Parenthèse encore importante, je suis dans un galaxie Vy-keen et par extension, ma base principale aussi. J’ai aussi sur ma base principale (j’ai revendiqué deux bases), un armurier Vy-keen, j’en parle plus tard dans cet article. Votre équipement (vaisseau et exocombinaison) est souvent considéré comme « pathétique » par vos interlocuteurs, et c’est exact…

Un de mes bâtiments comporte mon architecte (pour les constructions et un peu mon assistant), un expert en armes (de la race Vy-keen) et un agriculteur. L’assistant et l’agriculteur sont de la race Gek (des petits bonhommes bien plus dangereux que d’apparence). J’ai deux autres bâtiments pour le moment, l’un renferme le scientifique (race Korvax) et l’autre mes cultures, bon… pour le moment je n’ai qu’une plante mais je compte bien faire une énorme serre pour vendre pas mal de produits.

Chaque expert propose des missions pour gagner leur confiance et surtout des plans pour fabriquer des choses utiles pour votre voyage. Ici, l’agriculteur Gek me demande du Fècium (excrément) pour réaliser une Fécaflore, une plante qui pousse en 4 h exclusivement sur un petit plateau hydroponique, plateau qui doit se situer dans un bâtiment. N’importe quelle plante poussent sur des plateaux hydroponiques pourvu qu’ils soient construit dans un bâtiment. Les plantes hivernales par exemple ne pousseront évidemment que sur des climats froids.

Toutes les recettes (ou plans) sont parfaitement expliquées et vous pouvez les « épingler » pour connaître en temps réel les ingrédients qu’il vous faut pour la fabrication. Ici, le module de téléportation nécessite 4 Placages Métallique (réalisables avec de la Poussière de Ferrite), des Nanotubes de Carbone (réalisables avec du Carbone Condensé) et du Sodium (en quantité sur de nombreuses planètes ou en récoltant des plantes brillantes orangées).

Primordiale : l’électricité ! J’ai réalisé des panneaux solaires histoire de ne pas mettre de l’Oxygène ou du Carbone tout le temps ou devoir en récolter en masse. Ces deux matières premières sont importantes pour votre exocombinaison et votre multi-outil (j’en parlerai au prochain article). Ici, les unités de stockage (les grosses caisses au centre) sont cablées avec des antennes solaires. Elles-même reliées à des batteries pour stocker le surplus d’énergie de la journée et ainsi pouvoir fonctionner la nuit, un peu. Sur la première capture, les batteries venaient d’être créées et ainsi n’étaient pas chargées.

C’est tout pour aujourd’hui. En espérant que ce petit article vous a aiguillé sur certains points. Ce sera relativement identique pour Dead Cells qui arrive bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *