Deux CDs et une traduction

En ce moment, deux CD tournent en boucle dans ma voiture (et ailleurs). Le premier, le meilleur, the best of the best, le premier album de James Blunt Back to Bedlam dont vous trouverez la traduction de l’une des ses chansons plus en bas Goodbye My Lover, j’adore cette chanson bien qu’elle m’attriste.

Le deuxième est le dernier album de Florent Pagny, à savoir Abracadabra. Excellent malgré un avis contraire lors des premières écoutes. La traduction de « Goodbye Me Lover » arrive dans la soirée patience.

Pour une raison que j’ignore, les humains peuvent adorer, et adorent souvent, des musiciens et chanteurs anglais et américain. Du moins qui chantent en anglais. Et vous pouvez être sûr que 95% de ces personnes ne savent pas ce que veulent dire les paroles.

Shakira et ses petits seins (traduction littéraire de ses textes) peuvent aller faire du ping pong ailleurs.

Goodbye my lover, de James Blunt.

T’ai-je déçu ou laissé tomber ?
Devrais-je me sentir coupable ou laisser les juges froncer les sourcils ?
Parce que j’ai vu la fin avant que nous ayons commencé,
Oui j’ai vu que tu étais aveuglé et je savais que j’avais gagné.
Alors j’ai pris ce qui était à moi par le droit éternel.
Sort ton âme dans la nuit.
Cela pourrait être fini mais cela ne s’arrêtera pas là,
Je suis là pour toi si seulement tu t’en étais préoccupé.
Tu as atteints mon coeur, tu as atteints mon âme.
Tu as changé ma vie et tous mes buts.
Et l’amour est aveugle et ça je le savais quand,
Mon coeur était aveuglé par toi.
J’ai embrassé tes lèvres et tenu ton visage.
Partagé tes rêves et partagé ton lit.
Je te connais bien, je connais ton odeur.
Tu m’a fais chavirer.

Au revoir mon amour.
Au revoir mon ami.
Tu as été l’unique.
Tu as été l’unique pour moi.

Je suis un rêveur mais quand je me réveille,
Tu ne peux pas casser mon esprit – ce sont mes rêves dont tu t’empares.
Et quand tu passes, rappelle-toi de moi,
Souviens toi de nous et de tout ce que nous avions l’habitude d’être.
Je t’ai vu pleurer, je t’ai vu sourire.
Je t’ai observé dormir pendant un moment.
J’aurais été le père de ton enfant.
J’aurais passé une vie avec toi.
Je connais tes peurs et toi les miennes.
Nous avions eu nos doutes mais désormais nous sommes bien,
Et je t’aime, je jure que c’est la vérité.
Je ne peux pas vivre sans toi

Refrain

Et je persiste à tenir ta main dans la mienne.
Dans la mienne quand je suis endormi.
Et je soutiendrai mon âme à temps,
Quand je suis agenouillé à tes pieds.
Au revoir mon amour.
Au revoir mon ami.
Tu as été l’unique.
Tu as été l’unique pour moi.
Je suis si creux, bébé, je suis si creux.
Je suis si, je suis si, je suis creux

Merveilleuse n’est-ce pas ? Et tellement en accord avec la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Critikale.com