Encore une belle connerie à la française

Alors que ma formation à Thionville approche à grand-pas (mardi prochain), je reste comme un cul pendant mes vacances devant la TV (quelques fois) et sur Internet (souvent). Dès demain, je vais commencer à me balader pour prendre des photos. Et visiblement, il vaut mieux.

Des associations féministes veulent supprimer le terme mademoiselle des documents administratifs. Au début de l’annonce télévisuelle, je me suis dit pourquoi pas. Au boulot, sur les formulaires de Contrat de Vente, le mot mademoiselle a disparu subitement pour ne laisser qu’un monsieur et un madame. Le groupe allemand pour lequel je travaillais a dû rapidement enlever le terme. Je dois d’ailleurs préciser que lorsqu’un vendeur était obligé d’indiquer madame pour la civilité, la cliente s’offusquait en disant que c’était mademoiselle. C’est alors qu’on lui expliquait que le terme exact n’existait plus dans notre base informatique. Là, le sourire aux lèvres, on bavait notre habituel « et bien maintenant vous êtes mariée ».

Peu de temps après, j’ai lu que ces associations à deux balles justifiaient leur demande (et sur  leur site officiel s’il vous plait) par l’absence du terme mondamoiseau ou jeune puceau. Notons tout d’abord que le mot mondamoiseau n’existe pas, ainsi son absence est un peu justifiée… Le mot damoiseau lui existe bien mais fait référence à des hommes qui n’étaient pas encore chevalier. Un peu démodé maintenant… Penchons nous sur jeune puceau… Et là, on ne peut pas croire que ce genre d’adjectif apparaisse sur un document administratif. Un contrat pour des films pornographiques à la rigueur. Le mot est en plus familier donc inutile de le lancer comme exemple. Maintenant, lorgnons vers les définitions officielles.

Mademoiselle

Nom féminin

Titre accordé aux femmes célibataires ou aux jeunes filles.

[Soutenu] La fille de la maison.

[Vieux] Titre donné aux femmes nobles non titrées.

Analysons un peu vous le voulez bien. Mademoiselle décrit une femme célibataire ou une jeune fille (à quel âge est-on jeune ?). En langue soutenue, on parle de mademoiselle quand on décrit la fille de la maison, l’unique fille. Dans l’ancien temps, ce sont les femme nobles non titrées qui se nommaient ainsi. À part la présence du mot célibataire dans la définition et qui prouve à 100 % que les hommes qui lisent les CV doivent se palucher en beuglant « chouette, une jeune pucelle de plus à mon palmarès »… j’ignore où est se situe le problème. Surtout que la plupart des DRH sont des femmes… voyons maintenant la définition pour l’homme.

Monsieur

Nom masculin

Titre accordé aux hommes.

[Soutenu] Titre de respect accordé par les domestiques ou les vendeurs au maître de maison ou au client.

Ici, point de célibat, un monsieur peut-être marié ou non. C’est aussi une marque de respect que de dire monsieur à un client (on se voit mal dire p’tit bonhomme à ce dernier). Continuons sur le mot madame.

Madame

Nom féminin

Titre accordé aux femmes mariés, et de plus en plus fréquemment, à toute femme.

[Soutenu] Titre de respect accordé par les domestiques ou les vendeurs à la maîtresse de maison ou au client.

Une madame est forcément mariée et désigne maintenant toutes les femmes.

Conclusion ? Au lieu de mêler le sexisme dans cette pure mascarade médiatique, autant simplement lire un dictionnaire et apprendre le français. Le mot mademoiselle désigne une femme célibataire, souvent jeune, un monsieur désigne n’importe quel individu masculin et une madame un femme mariée mais pas nécessairement de 70 ans. Pour ma part, je trouve ça aberrant qu’on ose médiatiser cette demande. Si les femmes ne souhaitent plus qu’apparaissent ce choix sur les documents administratifs, et bien soit, il suffit de leur demander par referendum. Si elles ne souhaitent pas indiquer ce bout de vie privé sur un document, et bien qu’elle coche la case madame. Et si il y a encore des recruteurs un peu niais pour favoriser les mademoiselles aux madames, il y a aussi des cons pour se mettre en avant en médiatisant tout et n’importe quoi. Et là, cons est généraliste donc masculin !

Sachez que vous pouvez toujours trouver la page Maux à Mots de Critikale (qui n’est pas morte mais si cela ne se voit pas).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Critikale.com