Ma conscience est-elle pleinement satisfaite ?

Ce soir sur M6 passe un excellent film, Nos Jours Heureux. Le coktail cinématographique idéal : bons acteurs, scénario limpide, belle fin. Mais c’est quoi le bonheur en fn de compte ?

Si certains peuvent juger un tel film un peu niais, mauvais ou franco-français (quoi que l’acteur canadien est parfait), qu’importe, le film donne le sourire et c’est bien là le principal. Surtout qu’il rappelle de beaux souvenirs. Mais la question du bonheur a déjà été maintes fois posées (je pense même en philo). Car après tout, c’est quoi le bonheur ? Comme à mon habitude j’ai donc rechercher sur mon dictionnaire tout neuf estampillé 2014 à quoi diable pouvait correspondre le bonheur. C’est plutôt comique car la définition inscrite sur cette belle page 276 est impressionnante, niveau taille j’attends. En gros, difficile d’expliquer un tel mot avec plusieurs sens, tout dépend du contexte. Le définition la plus logique est celle que vous voyez en titre de ce billet, à savoir État de la conscience pleinement satisfaite, le bien-être, l’enchantement, l’euphorie, l’extase, le ravissement, la satisfaction quoi. Si on regarde de plus près la définition de l’euphorie (page 956 du fameux dictionnaire), on peut lire Impression intense de bien-être général ou encore Sentiment de parfait bien-être et de joie. C’est donc ça, le bonheur est un sentiment où l’on a l’impression d’un bien-être… Il est donc impossible d’être heureux tout le temps. Mais être heureux c’est quoi ? Et bien page 1234 du même dictionnaire (sans blague), après la définition énorme du mot heure, nous arrivons à un nombre incalculable de phrase en italique, ce qui signifie en autre terme qu’il faut donne plein d’exemple pour que le lecteur se fasse sa propre opinion de l’être heureux. Une personne qui éprouve du plaisir, de la satisfaction. Et si on regarde toutes ces définitions de plus près et si vous n’avez pas lâcher mon article… toutes proposent la satisfaction, très simplement, en définition. Et là, vous m’avez compris, c’est quoi la satisfaction ? Et bien la satisfaction (page 2312), qui arrive juste après le mot satirisme (marrant…) est un contentement de sa conduite, un plaisir, une occasion de plaisir, et à nouveau un sentiment de bien-être.

Mon Dieu ! Nous avons là de la satisfaction, du bien-être et nous tournons en rond devant toutes ces définitions des mêmes mots ! Par hasard, nous prendrait-on pas un peu pour des cons ? Le bonheur est-il l’euphorie d’un instant, est-ce un bien-être devant une satisfaction… Je pense surtout que le bonheur tel qu’il est décrit n’existe pas, ou le mot est une espèce de sac où l’on fourre tous les mots positifs de notre langue française. Si vous lisez un article avec tous ces mots synonymes de bonheur, vous n’atteindrez peut-être pas l’extase mais un léger bonheur, un bonheur passant, un petit bonheur que la vie apporte souvent mais c’est à nous, et à nous seuls, de créer ce ravissement constant.

Je me suis poser cette question mille fois. Et on peut se poser mille fois la question, mille réponse… non, on peut se poser cette question mille fois… non… Vous avez cliquer et avez cru que j’allais lier vers la Cité de la Peur ? Et bien non, en fait, je n’ai pas trouvé de bonne vidéo. La citation officielle de Alain Berberian est bien mieux de toute façon. Mince, où en étais-je ? Ah oui, cette question du bonheur ne sera jamais résolue ou il faudrait en débattre de longs moments, ce qui serait intéressant. Mais on préfère débattre d’autres sujets bien plus politique et surtout, complètement idiots. Certes importants pour l’avenir, mais les bonnes personnes ne sont pas dans le gouvernement. Non. Elles n’existent tout simplement pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Critikale.com