Supraland (Xbox One)

Dispo sur le Game Pass depuis peu et totalement inconnu pour ma part, Supraland est une drôle de surprise…

Supraland c’est quoi ? Au début du jeu, vous voyez un jeune homme s’amuser avec des bonshommes dans son jardin, il regarde ses petites villes qu’il a certainement crée. La caméra s’approche et vous voyez que ces personnages s’animent et vivent réellement. Le rêve de tout enfant, il y a longtemps car maintenant c’est plutôt de faire top 1 ou je ne sais quoi à je ne sais quel jeu, ou de crâmer je ne sais quelle voiture. Bref.

Vous vous réveillez dans une petite maison et aller voir tout un groupe de bonshommes rouges qui ont l’air bien tristes. Normal, il n’y a plus d’eau dans leur bled. Votre roi (qui est votre père je crois) vous demande de vous jeter dans le premier tuyau vert pour aller voir ce qui se passe. Plus tard, après un tutoriel sympathique vous vous trouvez en face de bonshommes bleus qui sont en train de casser une des canalisations, et ainsi, couper l’eau. On vous demande d’aller voir le village bleu pour parler au roi, bleu aussi. Efficace.

Place aux captures et aux explications habituelles.

Le roi rouge. Totalement désespéré avec ses seaux vides. Vos copains sont eux aussi au bout du rouleau. Notons que j’ai joué un peu plus d’une heure et depuis tout ce temps ils sont restés comme des glands à côté du puits.

Les Rouges (vos copains) pestent contre les gommes avec leur couleur bleue inutile selon eux.

Les lits sont fabriqués en gomme, rouge et bleu donc. Globalement même si le jeu n’est pas particulièrement beau il reste agréable à regarder. Les textures sont lisses et l’animation est fluide.

Le monde a l’air sympa à explorer sachant que de nombreux secrets vous attendent. Le village des Bleus est indiqué et on peut apercevoir les maisons tout au fond. Je n’ai pas encore rencontré le roi Bleu.

Les secrets révèlent des modifications pour votre personnage, ici deux points supplémentaire pour l’attaque à l’épée. J’ai 13 pièces sur moi et ma vie est à 30/30. Tout s’améliore tranquillement au fil du jeu. Je peux aussi créer des cubes violets pour atteindre certains zones ou pour résoudre certaines énigmes.

Voilà voilà. Supraland fera son retour sur Critikale mardi soir ou mercredi, j’en sais rien. Idem pour Scourge Bringer, j’avance un peu. Critikale se cherche toujours est changera peut-être radicalement bientôt. Mes premiers essais pour aller mieux ne sont pas efficaces.

À bientôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.