C’est quand même pas la folie ludique en ce moment

> 2021 > C’est quand même pas la folie ludique en ce moment

Un titre qui n’est pas un titre, des jeux qui ne m’accrochent pas à la manette, toujours pas de logement et donc de havre de paix que je voulais tant. La vie suit son cours, en espérant qu’il n’y ait aucune cascade au bout de ce chemin aqueux.

Vous le savez, vous qui êtes terriblement passionné par mon site, lorsqu’un article met en avant des « jeux en vrac », ce n’est pas bon signe. Pour le moment, j’attends toujours un titre qui me laissera passer des heures, happé par son excellence, manette en main. Petit résumé plus bas, mais avant cela, 3 jeux actuels.

FORZA HORIZON 5 (Xbox Series X – inclut dans le Game Pass)

Voici quelques captures rapides de Forza Horizon 5, je n’accroche toujours pas même si c’est marrant à jouer.

La carte commence à s’ouvrir mais elle est toujours aussi complexe à appréhender. Bon après je ne suis pas fan de ce style de jeu et donc je ne m’attarde pas sur les détails. Le contenu de Forza Horizon 5 est excellent et le nombre d’épreuves force le respect, là n’est pas la question, mais je prépare une carrière plus sérieuse et il faut donc attendre notre ami Forza Motorsport 8 pour cela. Forza Horizon 5 reste bien sûr plaisant à jouer mais je n’accroche pas décidément.

Les petits jeux dans le jeu sont bourrés de bugs, dus à un moteur physique à la ramasse, du moins qui n’est aucune prévu pour ce genre de fantaisie. Next…

Pour le moment, même pas 1 h 30 de jeu (et il donne quand même son avis le gros chauve ?). J’avance gentiment mais cela va bientôt se terminer en désinstallation hélas. Le boulot de Turn 10 est excellent mais ce n’est pas mon style, tout bêtement.

EPIC CHEF (Xbox Series X – demo)

Epic Chef est une démo de 2 heures, avec possibilité évidemment d’acheter le jeu complet, chose que je ne ferai pas malgré le capital sympathie du titre.

Les dialogues sont sympas et souvent comiques. Les personnages proposent un ton décalé avec un humour bien connu… Vos débuts sont assez limpides. Vous êtes éjectés d’un navire par des pirates (vous n’étiez pas invité sur leur bateau) avec en votre seul possession un acte de propriété. Une demeure étrange, très étrange, c’est du moins ce qui vous semble le cas en interrogeant les villageois.

Les missions au début sont simples. Vous devez vous rendre à votre propriété tout en accomplissant des quêtes pour les villageois. Graphiquement le jeu s’en sort bien avec un style à lui et l’animation est correcte (mais on sent que les 60 FPS ne sont pas du tout atteint, loin de là).

Cette demeure magique est une ancienne auberge qu’il faut réhabiliter. Les premières quêtes sont limpides, vous devez commence des cultures (tomates, carottes…) et concevoir des plats. Les points de capacités gagnés au fur et à mesure de vos exploits rappellent un certain Graveyard Keeper (excellent jeu je vous le conseille à 200 %).

GTA SAN ANDREAS THE DEFINITIVE EDITION (Xbox Series X – inclut dans le Game Pass)

Je pensais bêtement que la trilogie était intégrée sur le Game Pass mais c’est uniquement l’épisode San Andreas qui est téléchargeable grâce à l’abonnement. C’est déjà ça bien sûr !

Je n’avais pas remarqué l’option de fidélité ! C’est en lisant à la va-vite un test que j’ai remarqué que cette option existait. Juste inadmissible pour un jeu de cet âge. Je vais le relancer pour voir ce que cela donne. J’ai viré comme toujours les flous de mouvement ainsi que certaines options débiles.

Deux écrans bien connus de la série. Que de souvenirs ! À l’époque j’avais adoré ces titres (surtout GTA III) qui ouvrait pour de bon l’avenir de la 3D dans les jeux. N’étant pas à l’époque un joueur PC (uniquement des titres Point & Click), je ne connaissais pas de jeu proposant de telles possibilités. GTA San Andreas a vieilli bien sûr mais il faut voir au-delà de ça. Je n’ai pas trouvé le jeu mauvais pour le moment, un remaster quelconque mais correct. La jouabilité particulière et le moteur physique étrange de la série à l’époque pour certaines actions, sont toujours là mais c’est le contenu qui importe ici.

C’est tout pour aujourd’hui. Factorio fera bientôt un tour sur Critikale (je termine pour le moment le long tuto) et d’autres nouvelles vont arriver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Critikale.com