Le Grand Article 2021

Nous sommes le 27 décembre 2021 et il est temps de dresser le portrait de cette année chaotique. 2022 apportera de très nombreuses modifications à de très nombreux niveaux (…), que ce soit sur Critikale ou ailleurs.

En janvier 2021, le mois commençait plutôt fort avec l’arrivée en critique de Cyberpunk 2077 sur Xbox One X. J’avais fortement apprécié le jeu sur cette console malgré quelques bugs un peu pénibles. Rien de bien méchant comparé aux versions Xbox One standard et PS4 non Pro. Le jeu est terminé depuis longtemps, j’attends maintenant une version optimisée pour Series X. Je rappelle que je joue davantage chez Microsoft grâce à la manette et une certaine affinité (ou nostalgie ?) de leur licence. Le 13 janvier marquait le téléchargement de Little Nightmares II. Le premier avait été un réel coup de coeur et le second fut tout aussi bon bien que moins flippant, moins oppressant plutôt. Un éventuel 3e sera téléchargé direct, si tout se passe bien dans ma vie. J’avais tellement aimé la démo du 2e que j’avais acheté le premier… Que j’ai terminé le 15 janvier. Le 17 janvier, j’écrivais sur d’anciens jeux qui revenaient tranquillement sur Critikale comme The Division 2 (progression stoppée nette depuis que je ne vois plus mon ami d’enfance), Wreckfest (jeu acheté sur PC et consoles qui possède des défauts mais reste bluffant dans l’intensité des courses) et toujours Cyberpunk que je continuais gentiment. Ce fut le dernier article de janvier 2021 sur Critikale.

En février, c’est seulement le 17 que je commençais à écrire mes conneries sur mon site. Chose tout à fait négative en règle générale, mauvais signe. Je parlais de Stardew Valley (encore mauvais signe car ce fabuleux jeu occupe généralement mes soirées ou mon moral est le plus bas). Je relançais Stardew Valley grâce à la mise à jour 1.5, excellente. Ma poisse ludique arrivait aussi je jour-là avec un jeu gratuit grâce au Game Pass mais que j’avais acheté peu de temps avant. La vacherie habituelle d’ailleurs : Elite Dangerous (excellent titre que j’ai abandonné car je ne suis pas bon). Je cumulais ce 17 février, 120 h sur Cyberpunk 2077 et je lançais encore et encore The Division 2 avec ma moitié. À défaut de testostérone vu que je ne vois plus du tout mon ami d’enfance, souvent présent sur ce site et une des grosses tuiles de ma vie. Je lançais aussi pour la première fois la PS5 avec l’exceptionnel Astro’s Playroom. Superbe jeu de plateformes, maîtrisé du début à la fin. Je jouais aussi à Cat Quest II sur PS5 histoire d’avoir un petit jeu coop. Abandonné depuis mais peut-être se relancera t-il bientôt. Toujours sur PS5, Destruction Allstars trouvait une petite place sympa dans ma ludothèque. Un bon défouloir, plutôt beau et très jouable. Je n’y joue plus mais il n’est pas désinstallé, ce qui est plutôt bon signe.

Le 21 février, je testais 3 jeux : Ghostrunner (que j’ai jugé mauvais, du moins mes premières impressions sont nazes), Mass Effect Andromeda (étrange retour du seul Mass Effect que je n’ai pas aimé mais lancé ici sur Series X) et Travellers Rest (sur Steam, un petit jeu de gestion d’auberge que j’ai arrêté car j’attends une mise à jour graphique plus conséquente). Et le 26 février, j’essayais l’excellent Potion Craft, toujours sur Steam, jeu que m’a offert assez récemment. C’est tout pour ce mois de février pauvre en nouvelles positives.

Le 3 mars 2021, je lançais le jeu Hydroneer (Steam). Jeu testé par l’excellent Dan Field sur YouTube. J’ai arrêté le titre pour le moment car je suis mauvais mais il est toujours présent dans ma bibliothèque et dans mes favoris. Là encore, c’est plutôt bon signe pour la suite… Le lendemain soit le 4 mars vous l’avez compris, Meor faisait un détour sur mon PC (Steam) pour une version en très early access et toujours assez quelconque en ce moment. Quelconque dans le contenu mais exceptionnelle dans sa qualité. Un jeu que je suis de très près car si le développeur s’en donne les moyens, ce sera un sérieux concurrent à Minecraft… Je posterai des captures bientôt pour les progrès du jeu (car il y en a malgré tout). Le 7 mars, j’expliquais une mission à Teardown. Un jeu que j’affectionne particulièrement même si là encore je suis un peu une buse. Un moteur physique d’une qualité rarement atteinte dans un jeu. Et il s’améliore encore.

Pas de mois d’avril sur Critikale (ce qui est mauvais signe comme les débuts d’article assez lointains dans un mois). Je revenais donc en mai et plus précisément le 4 pour une démo de Resident Evil Village (sur Series X). Jeu que j’ai acheté assez récemment et terminé (moyen +). Le 15 mai voyait l’arrivée de Subnautica Below Zero, série extraordinaire et dans mon Top 10 toutes consoles et toutes années confondues. Le 22 mai, j’essayais la démo de The Bus (Steam). Un titre plutôt excellent qui dort dans ma bibliothèque Steam mais sera relancé quand une version plus « vrai jeu » sera arrivée. Article noir le 23 mai et fermeture de Critikale le 30 avec un article temporaire et bien connu des visiteurs réguliers de mon site, hélas. Critikale devait laissé sa place à Wordheal (site en cours de réalisation) mais cela ne sera pas le cas et le bougre de site résiste encore.

Le 3 juin justement, Critikale était de retour pour une sursis. Chose stupide car comme toujours j’ai changé d’avis. Je m’essayais à NHL 21 (Game Pass), à Super Animale Royale (sympa), NBA 2K21 (chiant) et je continuais Snowrunner ainsi sur Subnautica Below Zero. Bref, un mois ludique qui s’est terminé le 10 juin une première fois pour présenté Wordheal et le 27 juin une seconde fois pour présenter cette fois-ci le nouvel header (qui n’est plus d’actualité). D’ailleurs Critikale n’a plus que son logo et plus rien d’autre. Au mois de juin, je me lance un joyeux anniversaire mais je ne le fais plus car c’est idiot.

Le 1er juillet, j’essayais pour la seconde fois Undermine. Un petit jeu sympathique mais gâché par sa jouabilité hasardeuse. Je jouais le 4 juillet à Going Under, petit jeu étrange mais qui était suffisamment bien réalisé pour être intéressant. Faute de temps, et d’envie pour ce type de jeu, je n’y joue plus et il a été désinstallé assez rapidement. Le même jour, je mettais un petit article sur Little Nightmares II que j’avais acheté en légère promotion. Encore le même jour, je publiais un article sur celui-ci, un peu plus complet. Le 20 juillet devait marqué une pause car mon déménagement approchait. C’est le 27 juillet que Critikale fermait ses portes pour les ouvrir un peu plus tard, le temps du déménagement et de quelques autres trucs.

Ce n’est donc qu’en septembre 2021, le 1er, que Critikale balançait un article sur quelques jeux du Game Pass. Un article un peu inutile pour présenter les sorties à venir et mes éventuels tests futurs.

C’est seulement le 10 octobre que Critikale s’est remis des merdes tombées depuis le mois d’août 2021. J’ai relancé un peu les articles et promis des changements un peu bidons. C’est aussi le 10 octobre que j’ai stupidement acheté FarCry 6, que je me suis fait intelligemment remboursé FarCry 6 et j’ai racheté encore plus stupidement FarCry 6. Je profitais aussi de l’essai de 10 h de NHL 22 grâce au Game Pass Ultimate (inclut EA Play). Le 12 octobre j’étais surpris de la qualité de NHL 22. C’est toujours le cas mais le jeu n’a pas été achété, faute d’argent à y consacrer. Et de temps aussi. C’est bien le 13 octobre que j’ai très connement acheté FarCry 6 pensant avoir été un peu dur avec le dernier né d’Ubi Soft. Que nenni, c’est nul. Le 14 octobre 2021 je m’adonnais à Riftbreaker, très bon mais trop fouilli. Le 18 octobre je me lançais sur le moyen Alan Wake qui faisait parti de mes jeux préférés à l’époque. Le remake était juste correct, je n’y joue plus et je ne vais pas de nouveau terminer l’aventure. Toujours grâce à ce bon vieux Dan Field, je téléchargeais Lumencraft sur Steam, la démo. Jeu figurant maintenant dans ma liste de souhait. À voir…

Nous voilà en novembre, le 3 précisément, avec 3 nouveaux jeux : Man of Medan (vieux truc que je n’avais pas essayé), Backbone (jeu point & click sympathique) et Unpacking (mignon et apaisant). Le 9 novembre marquait ma déception pour Forza 5. Que ce soit clair, le jeu est grandiose mais je n’accroche pas au principe, rien à faire… J’attends Forza Motorsport. Le 29 novembre, je sautais le pas sur Resident Evil Village, qui n’est pas resté mémorable à mes yeux, surtout à cause d’une longue fin à la con.

On arrive aux quatre articles de décembre à savoir la fin de Resident Evil Village le 1er, quelques jeux sur le Game Pass et les premiers essais de Halo Infinite le 12 décembre.

CONCLUSION

Année simple, basique. Des merdes toute l’année ou presque et les nombreux articles dédiés aux jeux peut en témoigner. Lorsque j’écris beaucoup sur cette vieille passion, c’est qu’il y a un souci ou deux. Normalement, Critikale regroupe plusieurs thèmes, inexploités depuis longtemps. Cela changera peut-être en 2022 où j’en finirai enfin avec ce site. Dans tous les cas, les jours qui viennent seront décisifs et le mois de janvier lancera une bien drôle d’année. Rendez-vous en début d’année 2022 pour quelques nouvelles. Niveau jeu, une pause s’impose. Notons que Wordheal, mon autre site, devrait arriver dans quelques semaines et marquera peut-être la fin de Critikale.

chevron_left
chevron_right

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaire
Nom
E-mail
Site