L’histoire de France

Page en cours de réalisation.

LA PRÉHISTOIRE | l’âge de pierre (- 30 000)

La Manche n’existe pas. Ce qui sera plus tard la France et ce qui sera l’Angleterre font partie du même sol, recouvert encore de nombreux glaciers.

Les infiltrations d’eau ont creusé des grottes, abris des premiers habitants, comme ceux de Cro-Magnon, dans la vallée de la Dordogne où les conditions de vie sont à cette époque déjà plus douces que dans les contrées voisines. Le gibier et le poisson ne manquent pas, chassé et pêché à l’aide d’instruments fabriqués avec des silex, des os ou du bois.

Sur les parois des grottes de Lascaux, les hommes peignent bisons, taureaux, chevaux et cerfs. Ils savent aussi sculpter des femmes aux formes arrondies, promesse de nombreux enfants.

LA PRÉHISTOIRE | l’âge de bronze (- 3 000)

L’homme sait maintenant travaille le métal. Notre pays compte environ 4 millions d’habitants, c’est plus que dans la plupart des autres régions d’Europe. Les villageois s’installent, défrichent la terre pour la cultiver et élever des porcs et des moutons. Les produits fabriqués sont échangés : outils de métal, vêtements, poteries. C’est le début du commerce.

Les hommes les plus intrépides n’hésitent pas à prendre la mer sur des barques, carcasses de bois tendues de peaux de bêtes, pour faire de nouvelles connaissances, de nouveaux échanges.

LA PRÉHISTOIRE | les Celtes (- 600)

Ils sont venus des régions du Danube. Ils savent extraire le minerai de fer et leurs armes sont redoutables. Ce sont eux les Gaulois qui n’ont peur de rien : un jour, ils ont fait le voyage de Rome pour aller piller la ville. Mais les oies du Capitole ont évité le pire.

LES OIES DU CAPITOLE
Oies sacrées. Chargées de garder le temple de Junon sur la colline du Capitole, à Rome. En 390 avant notre ère, les Gaulois viennt pour piller Rome, la nuit, sans faire de bruit. Ils en font malgré tout suffisamment pour réveiller les oies, lesquelles, par leurs cris, préviennent les Romains de l’attaque de la ville.

Jean-louis besson (1932-2003)

Dans les tribus, les chefs militaires gouvernent tandis que les druides, moitié prêtres moitié sorciers, rendent la justice et instruisent le jeunesse. En parole seulement, puisqu’ils ne connaissent pas l’écriture qui arrivera avec les Grecs et leur nouvelle colonie, Marseille.

LA GAULE ROMAINE | la conquête romaine

Vercingétorix, chef des Gaulois, se rend, vaincu, à Jules César. C’est la fin du siège d’Alésia. La conquête de la Gaule avait été décidée par les Romains afin d’étendre leur empire. Les Gaulois se sont vaillamment défendus, mais l’adversaire est mieux organisé, mieux équipé. Pour s’emparer d’Alésia, les légionnaires romains ont construit uen double barrière de fossés et de pièges, interdisant aux Gaulois toute échappée ainsi que la venue de renforts de l’extérieur.

Un réseau de route jalonnées de bornes indiquant la distance jusqu’à Rome couvre la Gaule, devenue province romaine après une conquête de 6 ans. Des arènes, des aqueducs, des places, des fontaines sont bâtis : les premières villes apparaissent. Le latin a remplacé la langue des Celtes. Gaulois et Gauloises vivent à la mode romaine.

À quatre mille kilomètres de là, en Judée, Jésus-Christ vient de naître. Mais il ne parle pas encore.

LA GAULE ROMAINE | la Gaule romaine

Les maisons rurales des grands propriétaires sont bâties sur le modèle des plus belles villas romaines. La Gaule devient la province la plus riche de l’empire : la terre y est plus fertile et les récoltes plus abondantes. On exporte le blé, les fruits, la viande salée ainsi que la laine. Les poteries de l’Aveyron et de l’Auvergne sont très renommées. On fabrique et on vend aussi des machines agricoles.

On plante la vigne, des Pyrénées jusqu’aux bords du Rhin. Les vins sont déjà réputés ; on les expédie dans des tonneaux, grande invention gaulois.

Complèment indispensable du bien vivre : la santé. À Marseille, Crinas est le médecin le plus célèbre de l’empire. Son élève Théodote sait opérer la cataracte.

LA GAULE ROMAINE | Les premiers monastères (361)

Martin de Tours, le saint homme qui a offert la moitié de son manteau à un pauvre, fonde l’abbaye de Ligugé.

C’est la première communauté de moines, on les appelle les cénobites (jusque là, ceux qui voulaient consacrer leur vie à Dieu s’isolaient dans le désert : c’étaient les anachorètes).

La parole du Christ, arrivée en Gaule par Marseille, commence à se répandre. Saint Martin et ses disciples entreprennent d’évangéliser les campagnes encore païennes.

Son petit-neuve, saint Patrick, continuera son oeuvre et ira même prêcher jusqu’en Irlande. Il en deviendra le saint patron.

  • Les invasions

Les grandes invasions

  • Le haut Moyen Âge

Les Mérovingiens, Clovis, la succession de Clovis, le bon roi Dagobert, la fin des Mérovingiens, l’invasion arabe, Charles Martel à Poitiers, les Carolingiens, Charlemagne empereur d’occident, l’école, le partage de l’empire, les Normands, le premier des Capétiens

  • Le Moyen Âge

L’an mil, la féodalité, la vie de château, la première croisade, les villes au Moyen Âge, un vassal trop puissant, Bouvines, les cathédrales, Saint Louis, la dernière croisade, la fin des Capétiens, une succession difficile, la guerre de Cent Ans, la pauvreté du peuple, la défaite, Jeann d’Arc, la dernière bataille, le Moyen Âge s’achève

  • La Renaissance

Les grandes découvertes, le voyage en Italie, le chevalier sans peur, Marignan, la renaissance en France, l’adversaire de Pavie, la Réforme, les guerres de religion, la Saint-Barthélemy

  • Le Grand siècle

Henry IV, le redressement, l’assassinat d’Henry IV, Richelieu, la Fronde, la monarchie absolue, le Roi-Soleil, l’hégémonie, le départ des protestants, la fin du règne

  • Le siècle des Lumières

Les billets de banque, la veille de la Révolution

  • La Révolution

Les États Généraux, la prise de la Bastille, la fuite du roi, Valmy, l’an I de la République, la Terreur, le Consulat

  • L’Empire

L’Empire, la fin de l’Empire

  • La Restauration

La Restauration, les Trois Glorieuses, la monarchie de Juillet, la Révolution de 1848

  • Le second Empire

Le second Empire, l’invasion

  • La Commune

La Commune

  • La IIIe République

La IIIe République, le Tonkin, la Belle Époque, le Socialisme

  • La Première Guerre mondiale

La Première Guerre mondiale, les années folles

  • Le Front populaire

Le Front populaire

  • La Seconde Guerre mondiale

La Seconde Guerre mondiale, le débarquement

  • L’après-guerre

L’après-guerre, la décolonisation

  • La Ve République

La Ve République, Mai 1968, le changement, l’Europe