Little Nightmares terminé

Souvenez-vous, c’était il y a peu, je téléchargeais, et appréciais, la démo de Little Nightmares II. Jeu réalisé par les bonshommes de Tarsier Studios, entreprise située à Malmö (3e ville de Suède avec plus de 300.000 habitants)…

Figurez-vous que j’ai tellement aimé cette démo que je me suis lancé dans le premier opus, sobrement intitulé Little Nightmares, incroyable. Et bien le jeu était divinement bien et je l’ai terminé ce soir. Petit tour d’horizon avant la pause de Critikale jusqu’au mardi 19 janvier, veille des soldes chiants et continuation d’une année qui commence pas terrible.

Place aux captures commentées mondialement connues.

Vous commencez votre aventure dans une valise. Pas franchement glorieux et il est toujours difficile de se faire une opinion sur l’histoire dans ce genre de jeu. Je ne sais pas si cette petite fille qui s’appelle Six dormait ici ou a été simplement balancée en soute alors qu’elle était dans la valise, on en sait rien.

Ces lampes servent de sauvegardes. Une sorte de checkpoint bien vu car on meurt facilement, l’effet de surprise, à la Inside, est bien présent et une erreur est toujours possible lorsqu’on découvre un nouveau pan d’un niveau. La caméra (avec le stick droit) peut être manipulée pour regarder à divers endroits, pratique et plutôt bien fait car Six déplace son corps avec réalisme et suit le caméra.

Je vous présente deux personnages assez rigolos… Le premier, le gars aux longs bras essaie de vous faire un câlin pendant le premier niveau du jeu (il me semble). Il n’est pas drôle même si son physique prête à sourire. Le second, cuisinier de son état, n’aime pas voir traîner une gamine dans sa cuisine (et celle de son frère) et n’hésitera pas à vous prendre dans ses bras, afin de vous jeter dans une marmite. Contrairement à certains dans Little Nighmares, celui-là vous cuisine, il ne vous mange pas direct. C’est plus sympa. Il faut bien évidemment éviter de se faire repérer, c’est mieux.

Contrairement à ce que j’ai vu dans quelques tests (Gamekult par exemple car j’apprécie de regarder des tests après avoir fini un jeu…), Little Nightmares est parfaitement jouable et la 3D n’apporte pas de difficulté. De plus, Six a tendance à ralentir dès qu’elle se trouve sur une plateforme étroite. Dernière chose, le « tangage » indiqué par GK est évident car vous êtes dans un bateau (énorme). L’inertie du personnage est quasi parfaite. Je n’ai pas vu de gros problèmes lors des colisions et les ennemis vous voient lorsqu’ils vous voient… Il est rare d’avoir des problèmes là encore à ce niveau.

Les enigmes sont toujours simples mais bien trouvées, l’excellence de ce type de jeu, comme Limbo, Inside ou Unravel. Je vous laisse découvrir celle-ci, plutôt simple, mais il fallait y penser !

La démo du 2 montrait un jeu maîtrisé graphiquement, le premier n’est pas en reste. Technique moindre peut-être (effets plus « standards ») mais la lumière, et le réalisme des décors forcent le respect.

Trop petits bras cette dame (première capture)… enfin dame… J’en sais rien. Après le gars aux longs bras, vous aurez à faire aux clients du restaurant du bateau, très sympas eux aussi.

La sélection des chapitres permet comme souvent de refaire un niveau où vous auriez oublié des trucs. Ici par exemple, j’ai étreint deux Nomes (petits personnages rencontrés au fil de votre aventure) et j’ai brisé deux statuettes (sur deux). J’ignorais qu’on pouvait prendre ces drôles de créatures et pareil pour les statuettes, c’est bien trop tard car j’ai vu qu’on pouvait en faire quelque chose…

Voilà pour aujourd’hui. Little Nightmares est top et à télécharger direct car gratuit pour les abonnés Gold ou Game Pass. Le titre de Tarsier Studios est beau, jouable et bien pensé. L’aventure est courte certes mais à faire absolument. Du très bon boulot et un titre à ne pas oublié…

Mardi 19 janvier, article sur Cyberpunk 2077 et Article Noir tant attendu. Si si. L’avenir de Critikale se jouera au mois de janvier, pour un redémarrage, peut-être en février. Cordialement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Critikale.com