Je me nomme Xiandt (contraction improbable entre mon prénom, mon nom et mon ancien pseudo en primaire et au collège Ant - fourmi...). Histoire de brosser rapidement mon parcours et surtout faire court, voici ce qu'il s'est passé depuis presque 40 ans...

 

Je ne me souviens pas de mon enfance, à part quelques bouts très clairsemés, un peu comme mes cheveux d'ailleurs. Ma mémoire resurgit vers 16 ans lorsque j'ai commencé mes formations stupides dirigées par des orientations non moins inintelligentes. J'ai donc commencé par la Boulangerie et la Pâtisserie. Je me suis inscrit à un beau stage aux Compagnons du Devoir et j'ai échoué par une simple lettre avec un mot qui est resté quelques années : asocial. Ces années-là, je les regrette en partie car même si le boulot en lui-même me plaisait, j'étais bien trop jeune pour avoir le charisme et le courage requis pour cet exercice. Ne parlant à personne en refusant de communiquer, je suis parti. Je me souviens très bien du jour. J'avais pris ma mobylette vert pomme (de marque Caddy) et mon casque bien trop grand pour moi pour aller travailler (en Pâtisserie ce jour-là) vers 3 heures du matin. Pleurant presque sous mon casque et me noyant dans mes larmes infantiles, j'avais une idée en tête, quittez ce milieu. Lorsque je suis rentré, ma mère a annulé mes futurs mois de formation...

 

Autre drame à partir de là, vu que je n'avais nulle part où aller à la rentrée prochaine, je me suis inscrit à l'arrache au Lycée Saint Joseph de Dijon, en mécanique générale (usineur, tourneur). J'ai réussi mon BEP mais ce fut les deux pires années de ma vie (et faut voir la gueule des autres années pourtant). Pendant ces deux ans, je m'étais inventé un sport de combat, le Karaté pour faire simple. Me faisant avoir par un vrai karatéka qui commençait à me gonfler avec ses questions, j'ai entrepris de m'inscrire dans un club, un vrai. J'ai donc commencé un certain sport de combat. Certains ont deviné, d'autres le savent. J'ai posté un jour un indice.

 

Après la réussite de mon BEP Productique (qui me sert à rien maintenant à part avoir des vis et des pièces que j'ai créées difficilement avec mes mains et ma machine à la con en me tapant des bâches), j'ai voulu faire de la compta pour assouvir mon adoration des chiffres et des statistiques (encore aujourd'hui). J'ai donc passé deux années en BEP Compta au Lycée Les Arcades. Examen que j'ai eu avec succès et qui m'a permis de découvrir Anthologik, très souvent cité sur ce site. Notons tout de même que j'aie encore mon ami d'enfance, mon ami de toujours, Fav, rarement cité sur ce site car il n'a pas Internet, pas besoin de lui cirer les pompes !


Continuons après la Compta avec le Commerce. Là, j'ai passé deux ans en Bac Commerce même si j'étais accepté en Compta... J'exerce toujours ce métier en ayant eu de nouveau mon examen. Je pouvais aller en BTS mais j'ai arrêté les études. Là, autre chose de rigolo comme mon engagement à l'Armée de l'Air en tant que
MTA (Militaire Technicien de l'Air). J'ai été pris à la DPSD sur dossier, à un détachement pas loin de chez moi... J'ai toujours la médaille que m'a donnée mon Lieutenant-colonel à la fin de mon engagement. J'essaie toujours de trouver un moyen de la mettre autour du cou. Des précisions s'imposent. Je me suis engagé car je ne voulais pas être payé une misère pendant 1 an. Ainsi, j'ai doublé ma solde et appris la connerie humaine. Bien sûr, tout le monde n'est pas à mettre dans le même sac mais ces 11 mois furent un grand moment. J'ai rompu mon contrat grâce à mon supérieur qui était Quelqu'un, un Bonhomme, digne de son grade et de son rang. J'ai voulu reprendre le commerce et j'ai été engagé aux Galeries Lafayette (Nouvelles Galeries à l'époque).

 

Quelques mois puis la Fnac, Toys'R'us, Planète Saturn (puis Saturn tout court...) et mon magasin actuel. J'oublie beaucoup de choses car nombreux faits restent noirs et je ne souhaite pas en parler. Comme lorsque j'étais au collège et que je devais attendre que tous les mômes mangent n'ayant pas d'argent pour la cantine (comme mon frère). Comme aussi lorsque je me suis fait voler ma mobylette et que j'ai marché pratiquement tous les jours pour aller au collègue et plus tard au lycée. Il y a eu une nette amélioration plus tard grâce à ma mère qui faisait passer très largement ses enfants avant elle.


Pour la rigolade, je suis maintenant célibataire (depuis 4 ans). Je croyais, avec une lettre pourtant magnifique (que je garde encore précicieusement pour savoir qui j'étais), qu'il y avait un espoir. Franchement, s'accrocher à ça pendant quelques semaines et être reduit à néant, je ne vous le souhaite pas, même à mon pire ennemi. 8 ans brisé donc. Me voilà seul et surtout, remplis de regrets, la pire chose de ma vie.

 

 

Critikale est la contraction de Critiques d'Alex, tout simplement.

 

 

Peu d'explication sur le header 2015 car il est l'un des plus simples sur Critikale depuis 2005. Logo à droite (bizarre) et slogan habituel de Critikale à gauche. Fond gris #EDEBEB (noir à 5 %) et rien de particulier niveau effet, aucun d'ailleurs...

 

Le header actuel (2017) n'est plus en image sur cette section, car inutile.

 

 

 

Quelques headers précédents :

 

 

La police de caractères pour CRITIKALE n'a pas changé, toujours une création personnelle (voir plus bas). J'ai ajouté l'image de la coccinelle (voir explication plus bas aussi !). Toujours le même slogan qui n'a pas changé depuis que le précédent n'était pas au goût de tout le monde L'espèce humaine devrait être la seule en voie de disparition. Un peu glauque peut-être mais tellement vrai.

 

 

 

La couleur rouge est maintenant très dominante. Le menu "principal" changera au fil du temps car ça ne me plait pas. Le slogan permanent "l'intelligence n'est pas de savoir mais de comprendre" est indiqué juste en dessous du header, c'est plutôt rare.

 

Le visage souriant cité dans le header ci-dessous est plutôt encombrant maintenant, mais je le préfère ainsi, Critikale n'a pas besoin d'avoir son nom dessus, il se suffit à lui-même vu son incroyable notoriété. Bwah ah. Le fond du header est toujours tiré du site Interface Lift figurant depuis les débuts dans mes Liens Permanents au-dessous des Archives. Le menu principal est maintenant réduit à sa plus simple expression et il y a toujours la citation sur le côté droit. Le slogan Heads Will Roll est gardé même si je voulais le virer, les joies de mon cerveau.

 

 

Voici les deux headers d'avant le précédent :

 

 

 

En réalisant la police de caractère Critikale, je jouais un peu avec les caractères et j'ai trouvé que les lettres C et K formaient un visage souriant plutôt bienvenu. C'est ce que vous trouvez maintenant à gauche du mot Critikale. Le slogan Heads will roll (des têtes vont tomber) est réalisé entièrement avec la police de caractère Critikale. Le header devrait être modifié au niveau des couleurs (trop différentes).

 

 

Voici le précédent header des précédents headers (!!) (qui n'a pas fait long feu) :

 

 

Le logo est au centre (chose très rare sur Critikale). La totalité du texte est issue de ma police de caractère (en cours de création, il manque les caractères accentués et les chiffres). Le fond est un mix entre deux images et un effet particulièrement modifié sur Photoshop CS5. Le fond du site est de même nature. Hélas, il n'est pas centré (erreur que je modifierais un jour).

 

 

Voici le précédent header du doublement précédent header (...) (qui n'a pas fait long feu lui aussi) :

 

 

Le logo est toujours déposé à gauche. J'ai essayé à plusieurs reprises de le mettre à droite pour changer et pour être légèrement original mais rien à faire, il retourne toujours à gauche. Les trois habituelles citations sont toujours présentes, les voici expliquées :

 

L'espèce humaine devrait être la seule en voie de disparition

Une de mes créations de mon esprit perturbé ne plait pas à mon père. Elle fut d'ailleurs supprimée. Aucune explication n'est nécessaire.

 

Il n'y a pas d'amis, il n'y a que des moments d'amitié

Citation de Jules Renard que j'apprécie énormément. Il est vrai qu'on passe de très bons moments entre amis mais lorsqu'on est seul, ne se sentons-nous pas malheureux ? C'est mon cas. J'aimerais que ces bons moments soient plus réguliers car il n'y a guère que ces derniers qui me tiennent en vie. Et un peu d'autres choses.

 

L'intelligence n'est pas de savoir mais de comprendre (seule cette citation apparaîtra désormais)

Ma propre citation est logique. Il est facile de connaître une réponse mais l'expliquer est bien plus difficile. Je cite souvent le fameux 15cent15 de Marignan pour expliquer cette phrase. Les hommes et les femmes savent beaucoup de choses mais les epxliquer est une gageure incroyable.


La photo qui me sert de header a été prise en avril 2011. Il s'agit d'une
Medium Truffles Highland Cow (voir ci-dessous, remarquez elle est visible !), autrement dit une vache des Hautes-Terres. Elle sert logiquement de petit coussin décoratif. Elle se retrouve en header après un léger traitement sous Photoshop. J'avais déjà essayé ce genre de header (très haut, 500 pixels) mais généralement ils ne tiennent pas longtemps. Celui-là devrait déroger à la règle.

 

 

Le logo actuel (ci-dessous) date d'octobre 2016.

 

Le logo actuel a été réalisé sur papier avant d'être recréer sur Illustrator CS5. Chose rare car normalement mes logos passent directement sous Illustrator. J'ai voulu faire des espèces de branches pour réaliser ce dernier logo. Le "K" si cher à Critikale est cassé, la branche du personnage portant une épée (ou faisant un bras d'honneur) est tombée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours réalisé sous Illustrator (CS5), le logo comporte une identité à gauche (chose peu courante). C'est un personnage créé grâce au K que j'ai simplement inversé et retiré un carré de sa conception. J'ai retiré aussi un demi carré sur le "bras" pour faire un bras d'honneur. Une nouvelle fois, ce logo est fabriqué de toutes pièces, chaque lettre est unique.

 

 

L'ancien logo :


Toujours réalisé sur Illustrator, aucune police de caractère utilisée. Glyphes réalisées par mes soins.

 

 

 

Le logo précédent (début 2013) :

 

Toujours réalisé sur Illustrator CS5 (pas de pognon pour la dernière version). Oui, j'ai bien une version officielle d'Illustrator et Photoshop. La coccinelle est mon minuteur. J'ai été content de refaire le minuteur des oeufs pour l'intégrer dans mon logo surtout que j'apprécie beaucoup l'insecte rouge. Le logo ne changera plus ou quasiment plus, il y a juste des variantes de couleurs.

 

 

 

Voici les anciens logos :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Formes principales du logo de Critikale

 

Voici la forme de base, un cercle noir. Je le coup en deux puis encore en deux afin de créer toutes les formes nécessaires à l'élaboration des lettres. La police complète sera finalisée fin 2012.

 

 

Le slogan est mis en évidence qu'après sur Photoshop.

 

 

À propos du site

Mots à mots

Culture générale

 

 

LaTong

Images Improbables

Ricochets

 

 

 

07 | 08 | 09 | 10 | 11 | 12

01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06

 

 

07 | 08 | 09 | 10 | 11 | 12

01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06

 

 

07 | 08 | 09 | 10 | 11 | 12

01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06

 

 

07 | 08 | 09 | 10 | 11 | 12

01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06

 

 

07 | 08 | 09 | 10 | 11 | 12

01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06

 

 

07 | 08 | 09 | 10 | 11 | 12

01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06

 

 

07 | 08 | 09 | 10 | 11 | 12

01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06

 

 

07 | 08 | 09 | 10 | 11 | 12

01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06

 

 

07 | 08 | 09 | 10 | 11 | 12

01 | 02 | 03 | 04 | 05 | 06

 

 

12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07

06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01

 

 

12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07

06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01

 

 

12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07

06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01

 

 

12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07

06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01