Connect with us

2010

Test de Bayonetta

Published

on

Il n’est pas du genre de Critikale d’accepter un partenariat qui met en scène un commerce en ligne français. Surtout français. L’idée de mettre en avant un jeu récent qui n’est pas dans mes habitudes et coucher un test sur mon site était quand même intéressante. Les échanges de mail avec TopAchat furent agréables et j’ai donc fini par accepter.

Titre du jeu : BAYONETTA

Platesforme(s) : Xbox 360 et PS3

Développeur : PlatinumGames

Date de sortie française : 8 janvier 2010

Genre : Action/aventure

Site officiel : Bayonetta.com

Bayonetta, c’est un peu l’antijeu pour moi. Vous dirigez une sorcière et tapez sur les boutons régulièrement pour dégommer des ennemis plus moches les uns que les autres. Un scénario totalement incompréhensible et une héroïne qui suce des bonbons comme des godmichés parfumés… Autant le dire tout de suite, c’était très mal parti. J’ai quand même choisi de tester Bayonetta pour ma culture ludique personnelle. Les Devil May Cry et autres Ninja Gaiden/Ninja Blade font parti des jeux que je déteste le plus alors il était évident que le jeu de PlatinumGames partait très mal.

Le jeu est superbe, mariant à la perfection des couleurs vives aux détails sombres de l’univers particulier des sorcières. Le déroulement du jeu est très simple. Vous dirigez Bayonetta et pouvez éxécuter différents coups plus meurtriers les uns que les autres. Le bouton X permet de tirer avec son pistolet. Les coups se décomposent avec Y pour le coup de poing faible et B pour le coup de pied. Le bouton A sert quant à lui à sauter. L’esquive RB (excellente) permet de mettre le jeu en BulletTime (appelé Envoûtement dans le jeu). Le bouton BACK sert à ouvrir le menu de l’inventaire et de diverses options (alors que START lance un menu banal). Rien de très original mais des commandes très intuitives sur les FPS consoles en général et sur la Xbox 360 en particulier.

La composition des sorts et des fioles est assez space et je n’ai pas saisi tout le potentiel de la création des sucettes… Mille excuses pour le cadrage des photos, je ne dois pas être droit lorsque j’active l’objectif ! Ce style de jeu sur Xbox 360 n’est pas mon truc mais il faut bien avouer qu’il possède des atouts plutôt attirants… En temps normal, je ne comprends strictement rien aux commandes et bien souvent, je tape dans le vent sans trop savoir ce que je fais. C’est pour cette raison que des jeux comme Devil May Cry ou même God of War ne font pas parti de ma ludothèque. Rien que des couloirs et c’est tout. Tu frappes et tu avances en suivant des séquences cinématiques de plus en plus chiantes.

Bayonetta excèlle là où tous les autres se sont vautrés et où je les ai abandonné. Déjà, la jouabilité est parfaite. On fait ce qu’on veut avec l’héroïne et c’est une réel plaisir de la manier… Les combos s’enchaînent rapidement avec un petit bémol car les mêmes reviennent souvent (on ne change pas une méthode qui gagne !). Le jeu continue de tourner dans ma console pour déjà le finir mais en plus, améliorer Bayonetta. Pourquoi balancer un test sans pour autant avoir fini le jeu ? C’est évident, normalement, aucun test n’est apparut sur Critikale depuis des lustres et la prochaine matrice de test devrait en étonner plus d’un. Or, le jeu de PlatinumGames n’est pas exempt de défauts et ne mérite pas, pour l’instant, d’avoir un test en bon et due forme. Par exemple, les séquences cinématiques sont très figées (les bouches ne bougent pas) et le rigolo de service qui nous accompagne (une espèce de journaliste) ainsi que le Noir qui crée les armes sont autant de clichés qui ne rendent pas honneur au jeu. Quelques chutes de frame rate viennent compléter ces quelques défauts mais rien de bien chiant à l’usage.

Pour finir, Bayonetta est une bon jeu qui mérite amplement de figurer dans votre ludothèque. Même si l’ambiance peut déplaire, c’est toujours plaisant de sortir des coups avec un timing parfait et surtout, avec une héroïne qui répond parfaitement aux moindres mouvements des boutons et des sticks.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2010

Encore un Nouvel An sans toi

Published

on

By

Autrefois, lorsque la vie n’était pas si austère, lorsque je ne me demandais pas chaque jour comme le monde peut tourner ainsi, j’attendais sagement une quinzaine de jours. Oui quinze jours car je me souviens de moments, d’instants presque, à attendre que les jours passent afin de serrer dans mes bras un ours en peluche qui était pour moi un Grand Homme, un pilier sur qui je me reposais quelque fois. Le temps passe et chaque jour qui s’éveille me fait penser à mes souvenirs, mes souvenirs dorés où je me souciais de bien peu de choses, où l’énergie que je dépensais était égoïste, où j’arrivais tous les soirs à être comblé, simplement. Maintenant, je compte les jours qui nous séparent de notre dernière rencontre. Plus vraiment d’occasion de se voir, plus de Time Bandit, de dialogues informatiques, plus de randonnée à me porter les objets ramassés sur les chemins, plus de sandwiches à la braise, plus de plume manuscrite, plus de rien. Que de l’électronique et des messages virtuels.

Aujourd’hui, je souhaite une excellente année 2011 à mon père, ce pilier brisé. Mais brisé n’est pas cassé.

Continue Reading

2010

Démos XBLA : Raskulls et Microbot

Published

on

By

Ce n’est pas fameux. Je suis satisfait de l’interface gloable de Critikale mais je m’ennuie toujours autant. J’ai lu toutes mes BD offertes à Noël (sauf Gears of War T4 que je lirai demain) et il faut que je finisse le T16 de Ken et je n’ai pas encore l’énergie pour continuer Quelques Nuages (malgré que l’écriture des autres scripts est faite !). Bref c’est pas la joie alors je joue à Trials HD (les nouveaux classements seront disponibles aujourd’hui (il est minuit passé de 51 minutes)) et j’ai téléchargé les démos de Raskulls et Microbot, deux jeux qui m’intriguaient.

Attention les notes sont sur 10 par sur 5…

Microbot (demo) (167.6 Mo) – Page de téléchargement du jeu

L’idée est simple et me fait penser nostalgiquement (!) au film L’aventure Intérieure de 1987. Vous dirigez un petit vaisseau qui doit éradiquer une ancienne version de Microbot qui a mal tourné. L’idée est bizarre car au lieu d’être un simple vaisseau qui tue les méchantes bactéries, vous devez detruire une contamination de votre ancienne version qui fout le bazar. Bizarre non ? J’aurai préféré des « vrais » ennemis aux dents longues quitte à rendre le jeu un poil intelligent. Graphiquement propre mais logiquement terne, le jeu souffre d’une morosité assez lassante. Jouable mais pas dynamique, il reste sympa et on découvre les nouveaux couloirs du corps humain avec plaisir. Hélas, son prix très élévé pour un jeu de ce type (800 points, environ 9 €) et le peu de variété dans la démo fait qu’on ne passe pas à la caisse, pas moi en tout cas.

Raskulls (demo) (144.0 Mo) – Page de téléchargement du jeu

Chose épatante, le jeu réclame une mise à jour dès le lancement, alors que c’est une « simple » démo XBLA ! Même si je n’ai pas compris grand chose au but du jeu (ai-je seulement voulu ?), je peux dire qu’il ne passera pas par mon disque dur dès bien entamé même si j’ai 120 Go. Les Raskulls sont des espèces de bonshommes qui ressemblent aux chevaliers de Castle Crashers mais avec des têtes de mort. Raskull (l’officiel ?) doit récupérer une médaille volé par je ne sais quelle vilaine bestiole car le meilleur « courreur » de cette étonnante compétition garde un pont (!). Bref, vous voilé parti avec votre bonhomme tout laid dans un pijama de dinosaure pour gagner plusieurs courses. Si la jouabilité est bonne (malgré un léger temps de latence…) et que les graphismes sont mignons (mais pas assez détaillés et d’une animation perfectible), le jeu lasse très vite. Forcément c’est une démo mais essayez n’importe quel jeu comme Trials HD, Castle Crashers, ‘Splosion Man ou encore Shadow Complex et vous serez conquis de suite… De plus, lorsque vous quittez le jeu et qu’il vous demande de l’acheter (mignon mais banal), la console se fige, en tout cas la mienne. Peut-être était-ce ça le problème et ainsi la mise à jour mais faut-il croire qu’ils n’ont pas fini de corriger leur jeu. Pour résumé, lors d’une course (généralement à quatre joueurs), ça se pousse aléatoirement, ça se fige dès le moindre problème et c’est lassant comme de la TV réalité. Bref, une belle déception. Préférez Microbot, rien à voir mais c’est plus marrant. Quoique non, c’est nul aussi.

Notez bien que mes maigres avis sur de simples démos ne sont là que pour donner une opinion rapide, à chaud. Certaines fois, lors d’essais plus sérieux, je change d’avis. Là, ils sont directement supprimés de mon dur (et la console figée est relancée du coup…).

Les plus observateurs auront remarqué les pointillés qui séparent le même article, ce trait reviendra bientôt…

Continue Reading

2010

Le Grand Article 2010

Published

on

By

L’année se meurt, bientôt 2010 sera aux oubliettes et 2011 donnera vie à une toute nouvelle année, un bloc encore brut qui devra être formé le long de sa courte existence. 2010 est encore là et je me dois de résumer cette année pour y voir plus clair. Mais que s’est-il passé ?

En janvier 2010, je me fendais d’un logique grand article pour finir une année 2009 riche en rebondissements. Pas forcément meilleure, 2010 est presque terminée et n’a pas été mauvaise. Sur une page oubliée (mais bientôt remise en lgine), je présentais le mot caméo qui désigne l’apparition d’une personnalité dans un documentaire, une vidéo. L’excellent logiciel Antidote ne fournit pas d’explication plus claire. Le 3 janvier 2010 il y avait 650.000 joueurs à Trials HD et j’étais 1.185e mondial. Maintenant, le jeu compte plus de 1,3 millions de joueurs et je suis dans les 2.000 premiers. Janvier 2010 c’était aussi l’arrivée de Forza Motorsports 3 dans ma ludothèque (offert par Anthologik, moi je lui avais offert Brütal Legend). Un jeu rapidement oublié qui, pour moi, n’arrivait pas à la cheville du 2e. J’avoue ne pas y avoir beaucoup joué et c’est pourquoi il est de retour en cette fin d’année pour essayer de comprendre ce nouvel opus… D’ailleurs, le 14 du même mois, j’écrivais que ma progression dans le jeu était toujours calamiteuse (et le 16 j’abandonnais le jeu !).

Le 18 janvier, je réalisais des espèces de graphiques pour présenter les futures notes de Critikale. Projet complètement oublié et je n’utilise ces graphiques que très rarement (le 15 de ce mois-ci par exemple). Je recevais Bayonneta de la part de TopAchat le 21 janvier, un bon jeu qui est encore dans ma ludothèque mais que je n’ai pas fini faute de temps. Chose rigolotte, le 26 janvier, je comptais commencer l’apprentissage du HTML, CSS et autres Php. Complètement avorté, ce projet est abandonné maintenant, faute de temps, là encore… C’était le 28 janvier que j’apprenais que Razer devait sortir une manette filaire (Onza) et un casque (Chimaera) pour Xbox 360. Impossible de trouver des restes de cette news maintenant. Razer a peut-être arrêté le développement. C’est bien dommage (edit : ces nouveaux périphériques arrivent le 31 janvier 2011 pour mon plus grand plaisir ! Le casque reste un peu cher…). Ma souris Razer, qui trône sur mon bureau, est l’un des meilleurs mulots que j’ai eu entre les mains. Solide et fiable. Je clôturais le mois de janvier par une superbe soirée avec l’ami Favelfoor que je ne vois pratiquement plus. Une belle soirée avec ma moitié en compagnie du jeu de plateau Zombies.

Février 2010 marque le visionnage du film Avatar que j’ai adoré. Et un jour plus tard j’achetais bien malgré moi un jeu en France : Mass Effect 2 (car le jeu anglais ne possède QUE l’anglais, tout comme le premier). Malgré moi car les jeux en France coûtent en général de 60 à 75 €. En Angleterre, ils sont souvent à 35 € (et les frais de port sont faibles). Un point important tout de même, la TVA en Angleterre augmentant bientôt (de 17,5% à 20%), les choses vont certainement changé… Le 6 février, Mass Effect 2 tournait en boucle et j’essayais l’ignoble Dynasty Warriors. J’attendais beaucoup de Bioshock 2 et je vais vite déchanté. Le test de Bayonneta arrivait enfin le 8 février et l’aventure Mass Effect 2 se poursuivait. Le 15 février, ma motié m’offrait un LEGO Bob L’Éponge et je recevais le fameux Bioshock 2. Le 19 février, le passage en français de Plants vs Zombies rendait le jeu bien plus cher. En effet, 19.99 € au lieu de $19.99. Critikale devait fermer le 24 février, un coup de cafard certainement. Mon autre site Heal the World faisait d’ailleurs sont retour, bêtement.

Mars 2010, le 6 exatement, Critikale faisait son come-back et écrasait Heal the World. J’apprenais avec horreur que NHL 2K11 n’arriverait pas en 2010 (en septembre/octobre généralement) et que je ne jouerais donc à aucun jeu de hockey sur glace. Le 11 mars je recevais la version limitée de Space Hulk (de 2009) et l’excellent Motorchamp. Le 12 mars, mon nem m’offrait Le Complexe de Dieu, nouveau chef d’oeuvre de Marc Dubuisson. C’est un 19 février que j’essayais la démo de Blur, jeu sympatique de Bizarre Creations dont j’ai appris la vente par Activision le mois dernier. Riez le 23 mars avec un résumé des vidéos des pubs Kiss Cool. Mangez-en ! Un magnifique coq en peluche s’incrustait le 24 mars pour mon plus grand plaisir et encore un cadeau de ma dulcinée à moi.

Avril 2010 commençait par un poisson. Mon salaire m’avait fortement étonné après les nombreuses heures que je me tapais chaque semaine. C’était le premier avril. Le 2 avril, je continuais Mass Effect 2 pour mon plus grand plaisir et le 4 je construisais un tableau Excel pour mettre plus facilement à jour les classements Trials HD. C’est à ce moment que j’ai vu que Numbers, le simili Excel sur Mac ne serait à rien. Le 9 avril, je recevais Windows XP Pro de le part d’eBay (si je puis dire). Et je présentais aussi la manière de faire les classements Trials HD. J’ai aussi acheté Halo OSDT pour bénéficier de la bêta de Halo Reach. Je rappelle qu’Halo ODST est un mauvais Halo. Je m’essayais aussi à la démo de FIFA 2010 – en route pour la Coupe du Monde. Bon jeu. Le 12 avril, mon équipe à Mass Effect 2 était complète. Le 13 avril, Gears of War 3 se montrait en vidéo mais j’ai appris plus tard que le jeu n’arriverait finalement que fin 2011. Merci Microsoft… Le 15 avril fut une journée d’achats avec un nouveau cadeau de ma moitié (Simon’s Cat) et l’achat du nouvel album (excellent) de Kevin Costner. Mais c’est sans doute la SM-4000 SD qui fut l’achat le plus mémorable. Un peu exagéré peut-être mais c’est Megadrive Portable est vraiment excellente. Le 22 avril, la Saint Alexandre, je faisais un test de fécondité. 8 jours pour savoir si je suis un homme, un vrai.

Mai 2010 commençait bien avec des frais de douanes sur un de mes colis. Les photos du Zoo de Beauval étaient mises en ligne le 3 mai, un détour par ici et vous les verrez. Je me posais des questions existencielles le 5 mai en me demandant s’il fallait noter pour critiquer. Le 6 mai, mon Macbook Pro passait par d’étranges villes pour atteindre finalement Dijon bien en retard. Le 7 mai, j’apprenais enfin si j’étais un homme, un vrai comme annoncé en avril. Et bien non. La nouvelle la plus catastrophique de ma vie. Et des mauvaises nouvelles, il y en a eu des tas. Le 9 mai, mon iPhone rendait l’âme après une chute dans les toilettes… Décidément, il était magnifique ce mois de mai. Le 13 mai, j’attendais impatiemment Red Dead Redemption et je lisais un nouveau cadeau de ma moitié (décidément !) : le tome 11 de Walking Dead. Série commencée depuis le début. Toujours le 13 mai, une merveilleux jeu arrivait chez moi : Alan Wake. Tellement merveilleux que même mon nem (ma copine) me regardait jouer le soir lumière éteinte. Merci Remedy ! Le 18 mai, je recevais ma commande de Zavvi, à savoir Super Street Fighter IV (joué 5 minutes depuis). Alan Wake était terminé le 19 mai et c’était de nouveau la mort niveau Xbox 360. Le 24 mai, j’essayais un jeu que j’attendais depuis bien longtemps : Backbreaker. Pétard mouillé, j’ai été très déçu du jeu complet. Le 30 mai, vous pouvez admirer les pierres tombales dans Red Dead Redemption et l’humour acide de Rockstar.

Juin 2010, le Crédit Mutuel vantait ses conseillers et précisant qu’ils n’étaient pas commissionnés. Ah bon ? Ils n’ont pas d’objectifs n’ont plus alors… Le 3 juin, j’avais enfin une Master System, 25 ans après l’arrivée de la console dans nos contrées ! Le 9 mai mon iPhone revenait de réparation et me retirait 240 € de mon compte. C’était aussi l’arrivée de Backbreaker cité plus haut, très déçu par le jeu. Le 14 juin, j’avais 33 ans. Âge que j’ai toujours…

Juillet 2010 et je commençais les soldes. Le 1er juillet, je présentais le dessous de mes baskets et tout le monde avait compris que des achats s’imposaient. Le 4 juillet marquait le retour des vide-greniers avec plusieurs acquisitions. Le 7 juillet, je recevais la fameuse facture de Bouygues Telecom de 285.90 € (avec la réparation de l’iPhone). Le 11 juillet, je m’essayait à une partie de l’exceptionnel The World Cup Game, jeu de plateau anglais que je conseille fortement. Il est en rupture actuellement mais doit être trouvable quelque part. C’etait un nouveau vide-grenier le 18 juillet et l’annonce de la Xbox 360 4 Go le 20 juillet. Le 22 juillet, la débilité humaine avait encore frappé, juste dans ma rue. Le 26 juillet, je changeais les encres de mon imprimante A3 et je finissais certainement à découvert…

Août 2010 et la société du travail était toujours la même. Le 1er août, ma copine recevait une lettre bien trop récurrente. Le 8 août, je me décidais à apprendre le piano. Mon apprentissage commencera réellement le 2 janvier 2011 pour une année intensive (une de mes maigres résolutions) pour être « au point » à la fin de l’année pour… un truc. La sympathique démo de Mafia II tournait dans ma console le 10 juillet. Le 11 juillet, ma copine recevait 1 euro de prime pour l’emploi. Magnifique lorsqu’on gagne 800 € par mois. Le 12 juillet, je présentais une liste des jeux qui m’intéressaient pour la fin d’année. Aucun jeu ne fut acheté ! J’attendais tout de même Raiden Fighters Ace et Bulletstorm. Le 15 août c’était un nouveau vide-grenier à Mont-Saint-Jean, superbe village médiéval. Hélas, il pleuvait comme jamais et ce vide-grenier fut largement écourté. J’ai tout de même rapporter quelques « perles ». J’ai aussi reçu un blister scellé datant des années 80 : l’Agence Tous Risques. Une de mes séries préférées, le film est d’ailleurs très bon, j’en doutais beaucoup. Le 16 août je recevais la version GOTY (Game Of The Year) de Plants vs Zombies (sortie depuis en France mais bien après). Un collector rigolo avec la figurine mais sans réel atout sur la galette. Le 26 août j’effectuais un nouveau spermogramme et encore un pet de mouche car mes spermatozoïdes « normaux » n’étaient que de 19 % (contre 7 % lors des premiers tests, tout de même…). Le 30 août je recevais le jeu de plateau Turfmaster. Pas joué depuis… À la fin du mois d’août, le 31, le logo de Critikale était enfin définitif même s’il ressemble beaucoup à l’ancien.

Septembre 2010 est l’inauguration de la page Apple (qui n’existe plus pour le moment). Le 6 septembre, on me conseillait le Goji pour que mes petits spermatozoïdes soient plus véloces. J’ai arrêté le Goji par fatalité. Le 7 septembre, je recevais le RASC (Real Action Stock-Car Championship). Un jeu de plateau plutôt rare disponible qu’aux États-Unis. Le 8 septembre est peut-être la meilleure date de l’année 2010 niveau jeu vidéo avec l’arrivée de Plantes contre Zombies en version française donc sur le Xbox Live Arcade. Du très bon boulot, même niveau jouabilité. Le 13 septembre, j’avais la nostalgie des anciens jeux comme Driven to Destruction, nostalgie que j’ai toujours, chaque jour. Le 16 septembre, je critiquais le 7/10 obtenu par Halo Reach du site Gamekult. Note qui n’est pas foncièrement mauvaise mais un 8 serait bien plus logique vu les détails du jeu. Lorsqu’on s’y penche vraiment, Halo Reach est vraiment bluffant. Faut-il voir la taille des cartes, la jouabilité, l’intelligence artificielle et les nombreux détails qui font un excellent FPS. Le 20 septembre marque le retour du projet Demolition Derby, projet quasi abandonné maintenant, hélas… Toujours ce 20 septembre, j’étais épaté par les incapables qui sévissent chez Feu Vert. En tout cas ce Feu Vert là. Le 23 septembre, nous étions partis à Bleinschwiller en Alasace. Superbe « voyage » et que des beaux souvenirs. À part l’accueil très Smartbox de l’hôtel… Le 24 septembre je m’essayais aux démos de Enslaved (sympa) et de Gothic IV (nul). Trip old-school le 25 septembre avec l’arrivée de Intrigues à Venise (ancien jeu de plateau) et de Hôtel (pareil). Le 30 septembre, je continuais l’excellent (mais bizarre…) Halo Reach et je mettais la Xbox 360 à jour. Nouvelle interface, plus épurée et un peu plus réactive. Il était temps.

Octobre 2010 et le mois commençait bien avec un vide-grenier à Dijon (le 3). Critikale Mag #11 revenait enfin le 19 octobre et se nommait Critikale Leaf. J’ai abandonné le projet Critikale Mag (et Leaf) pour y revenir plus tard, lorsque j’aurai une réelle idée de ce que je souhaite faire. Toujours le 19, j’ai acheté la version Alpha de Minecraft, un jeu fabuleux mais je n’ai hélas pas le temps d’y jouer. Je vais m’y remettre très bientôt. De la bagarre et des photos titrait la news du 23 octobre avec l’arrivée de Battleball, un ersatz de Blood Bowl, pas si ersatz que ça d’ailleurs… Notons que les mois d’octobre et novembre ont marqué mon hospitalisation pour une hernie inguinale. Arrêt de travail pendant 1 mois et demi… Finissons par le 31 octobre et le traitement contre la teigne pour une de mes chattes. Super pénible.

Novembre 2010 est le mois où j’ai réalisé Demolition Racing, projet presque abandonné encore une fois. J’espère y revenir prochainement. Pour ceux qui veulent des précisions, mailez-moi. Ce sera un jeu de plateau mélangeant Destruction Derby et un jeu de stratégie. Quelques achats chez Cash Converters le 4 novembre et une reprise du travail le lundi 8. J’essayais le 10 novembre le projet Natal, à savoir Kinect et j’appréciais. Je pense m’offrir la caméra de Microsoft dans l’année 2011. Le 12 novembre, je recevais Destruction Derby sur Saturn, une infâme bouse comparée à l’opus PlayStation. Le 20 novembre, je me demandais si je n’allais pas arrêter une nouvelle fois Critikale. Faut croire que non. Changement de design de Gamekult le 21 novembre 2010 pour une interface trop « commerciale ». J’aime mieux maintenant, avec l’habitude, mais cela reste pénible. Jeuxvidéo.com est par exemple mieux présenté, plus nostalgique. Le 26 novembre, j’essayais la démo Xbox Live Arcade de Crazy Taxi (pas mal), je recevais Speedball sur PlayStation (meilleur que mes craintes) et NHL 98 sur Super Nintendo (dernier NHL sorti sur cette console). Je lançais une nouvelle fois NHL 2K10 de 2K Sports et je me demandais comment on pouvait jouer à NHL 11 après ça. Vivement NHL 2K12, enfin espérons…

Décembre 2010 et c’est la fin de l’année… Peu de choses ce mois-ci, beaucoup de Trials HD, le visionnage de The Expendables (excellent), la « perte » de mon ancien téléviseur et la neige bien sûr. Beaucoup de neige et de froid. Noël est lui aussi arrivé et reparti très vite pour poursuivre le travail. En attendant le nouvel an maintenant…

Rendez-vous le 1er janvier (ou avant, ou après…) pour d’autres news et/ou le commencement d’une nouvelle année.

Continue Reading

Copyright © 2024 Critikale.com