Connect with us

2022

Planet Crafter 0.4.008, après 16 h de jeu

Published

on

Toujours pas d’article sur Critikale mais cela va arriver, très bientôt. Pour le moment, je continue Planet Crafter et essaie d’optimiser mes installations.

Nouvelle série de capture après que ma deuxième base a pris l’eau, comme la première. Il est donc vraiment important de ne pas créer sa base à côté de la capsule de sauvetage…

Ces drôles de rochers m’ont fait pensé à ceux de l’île de Paques.

Ouiii je sais ce n’est pas flagrant mais quand même, l’idée est là.

Et par extension, de Gum-Gum.

Image tirée du site Xbox Passion

Bref, reprenons…

Ma 2e base prend l’eau en effet… La capsule de sauvetage est dans une zone où un lac se forme rapidement dès que vous montez en indice de terraformation. Du moment où les nuages apparaissent, il ne faut pas être dans cette zone…

Trop rarement, des messages sont disponibles sur votre écran de messagerie. Plutôt intéressants et bien écrits, ces messages expliquent davantage le jeu et rendent l’aventure moins solitaire.

La gestion de l’énergie est on ne peut plus simple. Sur ces captures, ma consommation actuelle est de 912.15 kW/H et mon énergie disponible, résultant de 2 réacteurs nucléaires T2, de 9 panneaux solaires T2 et d’un réacteur nucléaire T1 est de 925,00 kW/H. Il me reste ainsi 12.85 kW/H dispo. Pas de quoi fabriquer ce que je souhaitais (le producteur alimentaire demande 15 k/WH pour fonctionner. Plus tard, j’ai gagné le schéma du Chauffage T4, celui-ci demande énormément d’énergie pour une réelle montée en puissance par rapport au T3 (6 fois plus environ !).

Le jeu ne prévoit pas certaines situations. Ici, je suis bien trop haut (grâce au drôle de jet-pack) et les textures sont étranges.

Comme indiqué plus tôt, la pluie propose un rendu ridicule. L’humidité du sol est correctement retranscrite mais l’effet de pluie est mauvais, j’aurai aimé quelque chose de plus simple, pas d’asticots qui tombent.

Lors de pluies d’astéroïdes, les rochers se fourrent partout, ici, plusieurs avaient réussis à pénétrer ma base. Le jeu a quelques bugs mais cela reste minime et largement acceptable pour une version 0.4…

Une nouvelle fusée créée pour cartographier la carte, avec normalement plus de précision car c’est une T2. Je n’ai pas vu de différence. Peut-être plus de détails, moins pixélisée, je ne sais pas. Une fois partie, vous voyez enfin ma nouvelle base au loin.

Les micropuces que je continue de récolter ne servent à rien. J’ai tous les équipements possible (meilleur sac à dos, meilleur jet-pack, meilleure source d’oxygène, meilleure vitesse de déplacement, tous les outils…). Peut-être que ces trois schémas vont me servir dans une mise à jour.

Voici plusieurs vues de ma troisième base. On ne peut rien construire sur les rochers, le mode de constructeur n’est pas très souple et n’autorise pas certaines manipulations (j’y reviendrai un jour). C’est sympa mais on voit que ce n’est pas le but du jeu. Comme indiqué par les 2 développeurs, Planet Crafter se veut avant tout tranquille.

La prochaine étape est longue, très longue : la mousse. J’en suis à 58.06 %. J’ai perdu beaucoup de temps de terraformation en détruisant intégralement mes anciennes bases inondées. Sur la dernière capture, je suis à 137.26 millions d’indice de terraformation. Dire que le premier palier était à 175.000 et cela me paraissait impropable.

ALORS, IL EST CONTENT LE GROS CHAUVE ?

Il l’est. Bientôt 17 h de jeu et c’est très chill, comme espéré par les développeurs. Le jeu est cool, il n’y a pas d’ennemis, si on meurt, on peut récupérer nos affaires et même si je ne gagne plus grand chose, je découvre encore et encore des astuces et des nouveautés. J’attends de faire pousser des arbres car j’ai 6 graines que je ne peux utiliser. D’ailleurs, la prochaine présentation du jeu sera axée sur ça, ce qu’on peut faire.

ET CRITIKALE ? ET LE GRAND LIVRE ? ET…

Critikale, vous le savez, est terminé. Un dernier article arrivera avant juin, je pense le 28 mai au soir. Le Grand Livre sera donc bel et bien le souvenir de Critikale. Mais alors, est-ce que le Grand Livre va fermer aussi ?! Peut-être car un projet bien plus grand arrive pour clôre mon chapitre.

À plus.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2022

Les jeux encore installés sur Xbox Series X

Published

on

By

Hello, voici les jeux toujours installés, toujours debout, dans le disque SSD de la Series X. Prochaine liste pour les jeux PS5.

Les jeux vidéo n’occupent plus une place importante dans mes activités et il est dorénavant très rare que je m’intéresse à un jeu en particulier. Certains, comme listés ci-dessous, restent installés un peu bêtement en attente d’être, peut-être, relancés. Ma passion du jeu n’a pas changé (qu’il soit vidéo ou de société) mais je n’ai plus le temps et surtout plus les amis.

CYBERPUNK 2077

Depuis les centaines de mises à jour, Cyberpunk 2077 est resté sur ma Xbox. J’ai terminé le jeu il y a bien longtemps, peu après la sortie, avant qu’il ne soit ce qu’il est aujourd’hui. Il restait pour relancer une nouvelle partie et refaire l’aventure en profitant des améliorations sur Series X mais je pense qu’il sera bientôt supprimé.

DEAD CELLS

Comme indiqué il y a quelques jours, je joue de nouveau à ce qui était l’une de mes plus grosses surprises. Il restera peut-être par nostalgie du passé et de la découverte que j’ai adoré. Lui aussi sera supprimé si les prochaines mises à jour sont aussi étranges que les précédentes. Étranges dans le sens où elles n’apportent pas de réelles inovations dans le gameplay et rendent, je trouve, le jeu un peu fouilli.

DYING LIGHT 2

Je n’ai pas encore terminé cette suite imparfaite. Il reste donc enregistré. Cependant, je n’arrive pas à m’y remettre et je suppose qu’il a fait son temps. J’attends maintenant un certain Dead Island 2 ou une mise à jour qui pourrait rendre Dying Light 2 aussi techniquement abouti qu’un jeu new-gen.

HOTLINE MIAMI COMPILATION

Hotline Miami, c’est une longue histoire d’amour. J’ai terminé les deux titres sur PC depuis bien longtemps et je pense ne pas avoir terminé la version PlayStation (faute de temps/d’envie). Lorsqu’il est enfin arrivé sur Xbox, je me suis décidé à le refaire intégralement. Pour le moment, il est là, dans l’attente d’avoir envie.

KONA

Bientôt supprimé hélas. J’adoré Kona (la première version, non optimisée). Celle-ci est bien agréable et si vous ne connaissez pas, vous devez faire ce fabuleux jeu. Le prochain risque d’être encore meilleur ! Il faut que je trouve la motivation de le refaire mais je dois être très tranquille pour me (re)lancer dans cette histoire. Et tranquille, je ne le suis pas du tout, rien ne se passe actuellement comme prévu (d’où l’absence de régularité et la fermeture annoncée de Critikale).

MINECRAFT PREVIEW

Bêtement, j’attends toujours une mise à jour qui me ferait relancer le jeu, éternellement… Une mise à jour graphique. J’adore le style, j’adore le pixel-art en général, mais Minecraft mérite quand même mieux maintenant, en 2022 et après. Il n’est pas difficile de proposer une version plus fine et plus dense sur Series X. La version raytracing ne va certainement jamais arrivé mais j’aimerai une version 2 ou quelque chose de plus mature. De plus vaste et intéressant.

NUCLEAR THRONE

Fabuleux. Fantastique, exceptionnel, mais tellement frustrant ! Nuclear Throne est un titre qui ne risque pas d’être supprimé mais qui ne risque pas d’être terminé. Car je n’ai jamais réussi à être constant. J’avance, je recule, je ne suis pas concentré à chaque instant. Et un tel titre demande une concentration hors-pair. Si vous aimez les défis, les pixels et l’humour, foncez.

ONE FINGER DEATH PUNCH 2

Toujours pas fini c’est pourquoi il reste installé. Cela fait longtemps que ce titre marrant et ultra jouable n’a pas été lancé. Bientôt si je trouve la motivation, là encore.

POWERWASH SIMULATOR

Sur le papier, PowerWash Simulator ne brille pas. Encore un truc bizarre qu’une poignée de joueurs seulement pourrait lancer et apprécier. Pourtant nettoyer des trucs est follement reposant et ça passe le temps, cela fait oublier le quotidien. Un jeu bien foutu (optimisé) et malgré tout intéressant. Un peu de technique supplémentaire dans la gestion du jet d’eau serait un plus. En l’état c’est sympa et gagner du pognon (difficilement) permet de débloquer des trucs. PowerWash Simulator est lancé une fois par semaine environ.

SKY FORCE RELOADED

Sky Force Reloaded est une tuerie et l’un de mes jeux préférés. Il ne sera pas supprimé car je dois encore finalisé des niveaux. Or, pour ceux qui me restent (niveau très difficile), je dois être deux. Et je suis qu’un… J’espère pouvoir le poursuivre un jour pour tout débloquer. Je monterai quand même le titre prochainement.

SNOWRUNNER

Installé, désinstallé, installé… Snowrunner pourrait être un jeu qui se lance tous les jours. Hélas, malgré sa technique excellente (mais perfectible), le jeu reste chiant sur la longueur. L’absence de gestion d’entreprise ou de vie tout simplement, m’empêche de m’amuser à 100 %. J’aurai tellement aimé un jeu de simulation, de gestion, couplé à l’excellent moteur physique de Snowrunner.

STARDEW VALLEY

Impossible de supprimer le jeu qui m’a tenu de longues heures devant la console et SURTOUT, qui a pu m’empêcher de me suicider à quelques reprises… Oui carrément. Stardew Valley est arrivé à point nommé et le titre de ConcernedApe est absolument divin. Il n’est plus lancé sur ma Xbox (ni sur PC) mais fait quelque fois son retour pendant l’hiver, j’ignore pourquoi.

THE DIVISION 2

Dernier jeu de cette liste, c’est étrangement celui-ci qui tourne le plus en ce moment. Pour une seule raison : je ne l’ai jamais terminé pour d’obscures raisons. Cette fois-ci c’est la bonne et j’espère que je vais trouver le « courage » de continuer d’enchaîner les missions et enfin je finir le deuxième titre de cette superbe franchise (surtout en coop hélas…).

Voilou. Liste des jeux PS5 peut-être demain soir tard ou dimanche. Sur PS5 je joue au fabuleux et tellement reposant Toem (existe sur Steam). Sur PC, j’ai lancé Valheim car gratuit grâce au Game Pass.

Critikale continue ses petits articles avant de couper court à cette mascarade dans quelque temps.

Salut.

Continue Reading

2022

Elisabeth II ne serait pas morte, mais bien décédée

Published

on

By

On peut se demander la différence entre être mort et être décédé. C’est la question que je me suis posé. Je me dis toujours qu’il y a forcément une différence, puisque le mot n’est pas identique...

Un drôle d’article sur Critikale que celui-ci. Premièrement, cet article existe malgré la fermeture du site. Car oui, le site est fermé. J’ai cependant quelques petites choses à dire avant l’arrêt du nom de domaine et de son nom, tout court (juin 2023). C’est loin juin 2023 et je ne pense pas tenir jusqu’à cette date, mais malgré tout, une poignée de trucs inutiles sera diffusée sur ce site.

Être mort, en plus de ne pas être forcément cool pour tout le monde, c’est ne plus vivre quelque soit la raison. Ce gars est mort parce qu’il s’est fait coupé en deux par une scie géante. Cet autre gars est mort d’un cancer soudain qui a bouffé ses organes d’un coup, le copain d’en face est mort parce qu’il a rencontré malencontreusement la lame d’une hache en haut de son crâne. Et ce dernier, au fond là-bas, est mort d’une morsure d’un serpent forcément très venimeux. Bref, vous l’avez compris, ils sont tous morts. Mais pourtant ils ne sont pas décédés.

Car nos bonshommes ci-dessus ne sont pas mort d’une mort naturelle. Voilà le truc. Étre décédé, c’est mourir naturellement, de vieillesse donc. Quand le coeur dit stop, dit « houlala, c’en est trop ». Alors ce drôle de titre cache un article de Le Monde. Cet article titre « La reine Elizabeth II est morte de « vieillesse », d’après son certificat de décès« . On ne parlera pas du mot vieillesse balancé entre guillemets dans la phrase mais plutôt du petit ton fautif de ce titre. De nombreux lecteurs se demanderaient le pourquoi du titre suivant : Elisabeth II ne serait pas morte, mais bien décédée. J’ignore si, très précisément, dire de quelqu’un qu’il est mort de vieillesse n’est pas en fin de compte prendre les gens pour des débiles. Car cela vient à traduire un verbe devenu rare (décéder) en incorporant dans le texte sa définition la plus évidente, le fait que Elisabeth II soit décédée, et donc bien morte de vieillesse… Notons qu’en latin classique, décéder se traduit par decedere signifiant quitter.

Tout cela pour dire que je suis fou. Fou car je me pose tous les jours de très nombreuses questions étranges, des questions basiques le plus souvent, mais qui me font avancer et apprendre dans ma petite vie de merde. Qu’en pensez-vous, est-ce une faute de titrer ainsi l’article de Le Monde ? Comment celui-ci devrait être tourné ? Non je ne finis pas mon article aussi bêtement que certains articles où des questions sont posées à la fin pour inciter les lecteurs à commenter. C’est surtout des questions que vous devez vous poser.

Pour Critikale, je posterai un article par semaine, le plus souvent le dimanche, celui-ci résumera ma semaine (de tous types…) et aura le plus souvent le même titre numéroté. Critikale Mag (abandonné depuis longtemps, mais toujours téléchargeable) sera peut-être de retour comme un bulletin d’info à la con.

Salut.

PS : les mots latins (qui vont devenir nombreux sur Critikale) seront toujours en blanc sur fond violet.
Continue Reading

2022

Article n° 1993

Published

on

By

C’est le 1993e article sur Critikale et le dernier.

Non, ce n’est pas un article noir. Ce n’est pas un article négatif ou mentionnant plusieurs événements qui m’emmerdent au plus haut point. Une fermeture très douce après presque 2000 articles écrits sur un site qui n’a plus de sens dorénavant.

Des jeux, des trucs étranges et intéressants, des actus étonnantes et passionnantes, il y en aura toujours davantage. Critikale aurait pu continuer à débiter mes conneries sans avancer dans un monde que je ne saisi plus. L’âge peut-être. Je n’attends plus rien du monde et je vais ainsi me concentrer sur la suite de ma vie. Sur le peu d’énergie que je porte encore en moi afin de trouver une autre voix, un autre chemin que celui de la mort.

Critikale restera en ligne jusqu’à l’expiration de son hébergement ainsi que son nom de domaine. Sera t-il de retour un jour ? Si tel est le cas cela signifiera un changement radical dans ma vie.

Tout ce que j’ai à dire est MERCI. Merci pour les visiteurs silencieux (car il y en a des visites), merci d’avoir réagi à tout ça, depuis 2005 ou après. La suite ne sera pas sur mon site adoré, juste dans ma tête.

Au revoir.

Continue Reading

Copyright © 2024 Critikale.com