Wreckfest, premier avis complexe

 

Précommandé depuis qu'il est apparu sur le Store de la Xbox One, Wreckfest tourne un peu plus régulièrement maintenant mais pas autant que prévu. Explications.

 

Éternelles captures ci-dessous, uniquement cinq, qui montre plusieurs aspects de notre ami Wreckfest. Le jeu n'est pas très beau par rapport à une superbe version PC mais reste correct. Peu de ralentissements, à part lorsqu'il y a vraiment des carambolages particulièrement véloces... Et encore, ça reste fluide la plupart du temps. Jouabilité sympathique (j'ai pas mal d'aide à la direction faut dire...) et contenu... ben contenu basique quoi... Allez, plus de détails ci-après.

 

 

 

Menu principal à la mode. Ce genre de présentation en tuiles et quasi identique sur de très nombreuses productions actuelles). Une Carrière, des Épreuves Personnalisées (chiantes pour la plupart à cause d'un moteur physique bizarre), une section DLC indiquée en portugais (et certaines phrases du jeu aussi...) et le mode Multijoueurs (non essayé). Plus loin, un onglet Garage pour personnaliser et acheter des voitures et un onglet Divers pour les réglages habituels.

 

 

 

La Carrière est ultra basique, comme cela était prévu en somme. Des compétitions venues de nulle-part, des objections idiots et aucun charisme des pilotes aux noms presque débiles, aucune âme quoi. Mes souvenirs de Destruction Derby sont trop vifs peut-être malgré mon grand âge mais rien ne me fera changer d'avis, des pilotes comme The General, Suicide Squad, Learner Driver, The Bouncer ou encore Pyromaniac seront largement plus parlant et plus "humain" que ces bagnoles de Wreckfest qui roulent avec un pantin comme chef d'orchestre.

 

 

 

Dans les épreuves proposées dans le mode Carrière, il y a bien évidemment le fameux "bowl" de Destruction Derby. Un joyeux bazar qui reste sympa à jouer, même si les véhicules s'âbiment très rapidement et qu'aucun réel talent n'est solicité.

 

 

 

Pour pratiquer la caméra libre dans le menu Photo, il faut virer le dashboard et commencer ainsi à bouger la caméra avec les deux sticks. Je vous conseille bien sûr de virer le noms, pas comme sur cette capture. Sur cette photo, je suis en bataille pour une ridicule 9e place (sur 24, et quelque fois 16 véhicules, incompréhensible). Ma voiture (la bleue et noir) à eu quelques désagréments... mais elle roule. La mienne dans la vraie vie est plutôt "propre" mais ne roule pas, elle.

 

 

 

Première version du jeu avant un patch salvateur. Vous voyez ci-dessus que le pilote à une drôle, très drôle posture. C'est sans compter les bugs d'affichage des menus (glitch) et les phrases en portugais. Vous voyez aussi sur cette capture que le "carrer rewards" est en anglais. Va falloir que BugBear peaufine son jeu.

 

Je suis actuellement au niveau 15. Je me fais quelques courses de temps en temps, et j'aime bien ce Wreckfest mais il reste en dessous de Destruction Derby pour moi, le premier. Cela peut paraître nostalgique mais ce n'est pas vraiement le cas. J'aimerai bien qu'un jeu avec le potentiel énorme de Wreckfest propose un vrai mode Championnat et des écuries charismatiques. Lorsque je croisais Suicide Squad ou The Skum sur un des pistes de Destruction Derby, je savais qu'ils devaient être bien classés et qu'il fallait s'en méfier. Les toits de couleur pour chaque division étaient aussi une super idée.

 

Ci-dessous des souvenirs...

 

 

No Man's Sky : carnet de voyage n° 2

 

Toujours sur No Man's Sky que j'apprécie tout particulièrement en ce mois d'août 2019. Je pense y rester bien longtemps mais Critikale ne sera plus mis à jour aussi régulièrement à partir de la semaine prochaine. Uniquement les mercredis soir.

 

Ci-dessous de nouvelles captures explicatives de mon périple galactique. Toujours plus compréhensible, No Man's Sky devient tout simplement incontournable sur Xbox One X (et forcément sur les autres supports bien que je vous conseille les versions aux hormones, One X, PC et PS4 Pro donc).

 

Pour rappel, les photos sont enregistrées au format JPEG à 60% de qualité. En gros, c'est de la merde pour un affichage basique sur un écran 1920x1080 mais reste mauvais par rapport à la qualité du jeu. Pour couronner le tout, elles sont en 750 pixels de large, ce qui est petit mais je m'en cogne. Critkale n'a pas vocation d'attirer les foules...

 

 

 

Que ce soit du Cuivre, du Sodium, de l'Argent, du Cobalt, du Sel ou bien des matières présentes sur les très nombreuses planètes de No Man's Sky, vous devrez utiliser un Opérateur de Terrain. Celui-ci sert à extraire de la matière sur n'importe quelle surface meuble. L'Opérateur de terrain peut être amélioré de bien des manières, il peut aussi créer en ajoutant plusieurs types de terrain (type base, caverne ou autre) avec une forme arrondie ou carrée. Dans ce mode, il n'est pas super simple de l'utiliser mais demeure efficace si on ne fait pas n'importe quoi. Je vous conseille fortement de récupérer le maximum de matière avec l'Opérateur de Terrain...

 

 

 

Comme je l'avais indiqué sur mon dernier article sur NMS, certaines créatures n'hésiteront pas à vous attaquer. Elles seront signalées par un symbole rouge d'empreinte de patte griffue... La bestiole ci-dessus est l'une qui attaque régulièrement, ne souhaitant pas établir un contact autre que la destruction pure et simple de l'agresseur, j'ai utilisé mon Lance Foudre, arme à projectiles relativement efficace mais suffisante. Vous pourrez ramasser les vestiges de la bête qui vous serviront à fabriquer des aliments nutritifs. Cool.

 

 

 

Votre vaisseau est votre meilleur ami, ainsi que votre multi-outil. Sur la première capture vous voyez mon 9e vaisseau et celui que j'ai gardé le plus longtemps, qui est toujours d'actualité. Les autres sont le plus souvent vendus ou en stand by dans mon "inventaire de vaisseau". Je dois avoir 3 vaisseaux actifs (des nazes) et celui que j'ai actuellement (le vert donc en première capture) est très bien malgré sa lourdeur du fait qu'il est classé dans les Transporteurs (d'où la gueule du machin). Vous pouvez acheter n'importe quel vaisseau que vous croisez (en station spaciale ou sur des bâtiments sur les planètes). Il suffit de parler au pilote. Celui-ci présenté ici, plutôt sympa, est un vaisseau qui me coûterait 37 millions de crédits pour un échange avec le mien... (il vaut 43.500.000 crédits). Le mien à une valeur de 5.650.000 crédits. Le pilote me rachète donc mon vaisseau à sa valeur et repart avec mon pognon. J'ai actuellement 6.252.629 crédits (en haut à gauche), je ne peux donc rien faire. J'ai trouvé ce vaisseau plutôt joli c'est dommage, mais une classe A contre une classe B (pour le mien) coûte de toute façon un bras, voire deux, ou plus tout dépend ce que vous êtes.

 

 

 

Le multi-outil porte bien son nom, il sera à tout. C'est lui qui vous servira à extraire n'importe quel matériau, à tirer, à détruire ou créer du terrain. Ses modes sont nombreux. Il peut bien sûr être améliorer mais ne doit pas comporter trop d'améliorations sur un seul point car il risque la surchauffe (comme l'exocombinaison attention). Ci-dessus vous voyez que je possède pas mal d'amélioration S (ultime). Vous pouvez en porter plusieurs mais il faut être prudent avec les associations. Trop et c'est une arme brûlante que vous aurez dans les mains... Les associations d'amélioration ou de technologie sont encadrées de la même couleur. Ici, verte pour le Rayon d'Extraction par exemple. Blanc pour le scanneur.

 

 

 

Regardez bien cette capture. Je me suis arrêté à côté de ce bâtiment pour l'identifier (principe de base de No Man's Sky) et cette planète était franchement hostile. Les sentienelles (j'en parlerai dans mon carnet de voyage n°3 sont dangeureuses et très agressives, idem pour les créatures). Vous voyez un drone particulier en bas à gauche de l'image qui me tire dessus, tir arrêté miraculeusement par un poteau... Vous apercevez ma silouette à côté de mon vaisseau, qui fuit lamentablement. En haut à droite, une autre histoire. Une énorme créature qui voulait ma peau la minute d'avant (de l'autre côté car il y en avait 4 dans les parages. Sympa comme planète, je n'y metterai plus les pieds à moins de trouver des trucs rares.

 

C'est tout pour ce soir, cette nuit, enfin pour aujourd'hui. Des nouvelles peut-être dans la semaine mais j'en doute. Mercredi soir prochain donc, mais j'en doute aussi, on verra. Peut-être un carnet de voyage n°3 le 28 août. Dans tous les cas, je parlerai de Wreckfest, acquisition en précommande depuis des lustres, sortie le 27/08.

 

 

No Man's Sky : carnet de voyage n° 1

 

Je vais présenter sur quelques articles "carnet de voyage" ma base et le déroulement de mon aventure. Je comprends bien plus maintenant les mécaniques du jeu ainsi que l'histoire, c'est parti...

 

Crashé sur une planète inconnue (différente pour chaque joueur qui débute l'aventure), vous devez trouver le pourquoi du comment à tout ce bordel. 3 races se disputent l'univers immense de No Man's Sky, ce qui semble peu mais bien suffisant pour le moment. J'ai beaucoup progressé depuis une semaine et le jeu demeure incroyablement riche et prenant. Unique plantage il y a peu sur le jeu, j'ai utilisé le Xbox Guide pour savoir lequel de mes "amis" était en ligne et le retour à No Man's Sky avec ce même bouton fut douloureux. En effet, une mise à jour était en attente (un correctif) et le jeu a donc quitté... Super, j'ai perdu 1 h 30 de Cuivre, ressource importante pour le  raffiner en Métal Chromatique afin de construire bien des choses. Bref, la mort mais le jeu est tellement bien conçu qu'il a été "facile" de refaire ce que j'avais fait mais plus rapidement. Ci-dessous, quelques captures pour expliquer certaines choses (super précises mes phrases).

 

Les captures ci-dessous n'ont pas de lien, c'est juste une explication globale de ce premier carnet de route. Éternel rappel, je joue sur Xbox One X avec un vieux TV Full HD. Pour les débiles qui pensent l'association ridicule, sachez que je privilégie toujours la fluidité au reste.

 

Les légendes sous mes captures ont enfin changé de "design" et le seront ainsi pour l'intégralité du site. Me restant une semaine de vacances je compte m'y atteler bien que la semaine prochaine sera courte...

 

 

 

Recherchez absolument ce genre de structure sur chaque planète que vous visitez. C'est une capsule de sauvetage, elle permet d'améliorer votre équipement (voir capture ci-dessous). Il faut entrer dedans et lui insérer les 3 matériaux souhaités. Que ce soit de la Férite Pure, du Métal Chromatique ou encore de l'Or, il faudra le plus souvent avoir de la matière raffinée. D'où l'importance d'avoir toujours une raffinerie portative sur soit ou dans le vaisseau. Histoire d'éviter d'en construire une à chaque atterissage...

 

 

 

Les capsules de sauvetage permettent d'améliorer votre exocombinaison en ajoutant 1 emplacement par capsule (là où vous le souhaitez). Il faut avoir un inventaire plutôt large pour stocker le nombre grandissant de vos trouvailles. Les débuts sont bien pénibles. Vous pouvez aussi améliorer votre exocombinaison sur des stations spaciales (une fois par station) vers l'opérateur adéquat.

 

 

 

Il faut donner à manger aux créatures avec des croquettes fabriquées. Celles-ci s'obtiennent plutôt facilement et être entouré de 10/15 créatures sera plutôt rapide ! Celles-ci seront joyeuses et feront gaiement leur besoin à vos pieds. La matière ainsi laissée vous permettra de créer d'autres choses bien plus intéressantes, comme des engrais. Sur ma planète "principale", les bestioles ci-dessus sont assez courantes et le plus souvent innofensives. Bien que j'ai été attaqué par l'une d'elle (bien plus grosse) il y a quelques jours. J'ai dû sortir mon Lance-Foudre, arme qu'il faudra alimenter en munitions cela va de soi.

 

 

 

À un moment donné il faudra apporter du Solanium. Vous devez l'extraire sur des plantes situées sur des planètes brûlantes (gare à votre protection environnementale). J'ai fait un stock assez conséquent histoire de ne pas m'embêter à revenir sur une de ces planètes plus tard. Sauf si j'ai beson d'une matière première particulière et ainsi présente uniquement sur ce genre de planète à la température marrante (entre 60°C et 160°C...).

 

 

 

Les réliques souterraines se trouvent évidemment sous terre... Vous devez creuser et découvrir ce qu'il y a en dessous de la terre. Généralement la surprise est plutôt bonne avec d'énormes grottes et des objets rares. De quoi se faire un peu de pognon assez facilement ou offrir vos découvertes aux personnes le méritant...

 

 

 

Comme écrit plus haut, j'ai perdu pas mal de Cuivre et c'est franchement pénible car cette matière première est primordiale pour créer du Métal Chromatique. Les dépôts de Cuivre se situent un peu partout sur les certaines planètes mais étant à pied, il faut parcourir bien des kilomètres. Je ne peux pas encore construire un exonef, important pour écomiser mes pas. Notons que le jeu pousse à la curiosité et marcher même longtemps n'est pas un problème, chaque mètre est une découverte.

 

 

 

Marcher c'est bien, mais il ne faut pas être trop loin de votre base ou de votre lieu de campement. Là, je suis à 5 minutes de ma base. Le temps est indiqué sur la base de la marche. En courant, ce temps se réduit en temps réel. En vaisseau, pareil, plus vous irez vite, plus le temps se réduit car le calcul se fait à l'instant T selon votre vitesse.

 

 

 

Sur chaque planète vous trouverez des antennes qu'il faudra activer pour revendiquer votre découverte. Ces antennes se trouvent un peu partout, auprès de chaque bâtiment ou point d'intêret. Ci-dessus, une antenne drôlement placé. Pour le moment, mon vaisseau n'a jamais coulé. Notons que votre personnage peut bien sûr aller sous l'eau. De base ou avec des améliorations sur votre exocombinaison, il pourra respirer sous l'eau. Parenthèse importante, les fonds marins sont splendides et riches en découvertes.

 

 

 

Ce Vy-keen (une des races de No Man's Sky) me parle presque français... Le plus souvent dans les débuts du jeu, vous ne comprendrez rien. Ici, les mots en rouge sont des mots appris sur des pierres de savoir (en nombre gigantesque sur chaque planète). J'ai donc appris chaque mot qu'il a indiqué en activant une des ces pierres. Là en gros, il me dit "en quoi je peux t'aider pauvre débile mal équipé aujourd'hui ?". Les Vy-keen sont très sympathiques. Parenthèse encore importante, je suis dans un galaxie Vy-keen et par extension, ma base principale aussi. J'ai aussi sur ma base principale (j'ai revendiqué deux bases), un armurier Vy-keen, j'en parle plus tard dans cet article. Votre équipement (vaisseau et exocombinaison) est souvent considéré comme "pathétique" par vos interlocuteurs, et c'est exact...

 

 

 

Un de mes bâtiments comporte mon architecte (pour les constructions et un peu mon assistant), un expert en armes (de la race Vy-keen) et un agriculteur. L'assistant et l'agriculteur sont de la race Gek (des petits bonhommes bien plus dangereux que d'apparence). J'ai deux autres bâtiments pour le moment, l'un renferme le scientifique (race Korvax) et l'autre mes cultures, bon... pour le moment je n'ai qu'une plante mais je compte bien faire une énorme serre pour vendre pas mal de produits.

 

 

 

Chaque expert propose des missions pour gagner leur confiance et surtout des plans pour fabriquer des choses utiles pour votre voyage. Ici, l'agriculteur Gek me demande du Fècium (excrément) pour réaliser une Fécaflore, une plante qui pousse en 4 h exclusivement sur un petit plateau hydroponique, plateau qui doit se situer dans un bâtiment. N'importe quelle plante poussent sur des plateaux hydroponiques pourvu qu'ils soient construit dans un bâtiment. Les plantes hivernales par exemple ne pousseront évidemment que sur des climats froids.

 

 

 

Toutes les recettes (ou plans) sont parfaitement expliquées et vous pouvez les "épingler" pour connaître en temps réel les ingrédients qu'il vous faut pour la fabrication. Ici, le module de téléportation nécessite 4 Placages Métallique (réalisables avec de la Poussière de Ferrite), des Nanotubes de Carbone (réalisables avec du Carbone Condensé) et du Sodium (en quantité sur de nombreuses planètes ou en récoltant des plantes brillantes orangées).

 

 

 

Primordiale : l'électricité ! J'ai réalisé des panneaux solaires histoire de ne pas mettre de l'Oxygène ou du Carbone tout le temps ou devoir en récolter en masse. Ces deux matières premières sont importantes pour votre exocombinaison et votre multi-outil (j'en parlerai au prochain article). Ici, les unités de stockage (les grosses caisses au centre) sont cablées avec des antennes solaires. Elles-même reliées à des batteries pour stocker le surplus d'énergie de la journée et ainsi pouvoir fonctionner la nuit, un peu. Sur la première capture, les batteries venaient d'être créées et ainsi n'étaient pas chargées.

 

C'est tout pour aujourd'hui. En espérant que ce petit article vous a aiguillé sur certains points. Ce sera relativement identique pour Dead Cells qui arrive bientôt.

 

 

No Man's Sky : mise à jour sidérante !

 

Comme je l'avais indiqué sur cette page, No Man's Sky allait profiter d'une mise à jour ce 14 août. Nommée 2.0 sur l'écran-titre, elle présageait du gros. Putain c'est bien plus que ça !

 

Le jeu de Hello Games était déjà excellent mais il atteint de nouveau des sommets.

 

 

 

Connaissant plutôt bien le jeu avant sa mise à jour, je peux le dire, No Man's Sky est bien plus beau ! Je joue sur Xbox One X et le jeu n'est certainement pas au point sur One/OneS et PS4 standard. Ce qui frappe le plus en fin de compte, c'est la fluidité dorénavant sans faille du jeu. Merci Hello Games !

 

 

 

L'interface de création a été lifté. Excellente nouvelle car celle-ci est bien plus belle qu'auparavant. Des icones plus jolies, plus de réactivité (menus et interface dans le jeu). Réellement magnifique.

Détail qui a son importance, je joue sur un vieux TV (Full HD de plus de 15 ans).

 

 

 

Là encore, l'interface est repensée. Cela ne se voit pas ainsi sur une petite capture mais tout est plus logique et on trouve les éléments à l'écran plus facilement. Idem pour le vaisseau d'ailleurs, l'intérieur est bien mieux réalisé !

 

 

 

Les menus super chiants et très lourds de l'onglet Découverte laissent la place à une interface intelligente et superbe. C'est enfin agréable de se perdre dans les menus de No Man's Sky et redécouvrir nos... découvertes !

 

Une tuerie cette mise à jour et me donne une envie bien supplémentaire à replonger dans ce garguantuesque univers. L'ajout de l'électricité est aussi un plus certain. Ma base va devoir rapidement s'agrandir ! Pas essayé pour le moment le mode multijoueurs car comme dit plus bas, je n'ai pas d'ami. La page À propos sera d'ailleurs mise à jour bientôt en virant le texte actuel. Dead Cells arrive plus tard...

 

 

Slay the Spire : moche et intéressant

 

Ajout du jour pour le Game Pass avec Slay the Spire, jeu de cartes façon roguelite qui, à la vue des captures données par l'éditeur, ne donnait franchement pas envie...

 

Plutôt hideux niveau design, Slay the Spire est le genre de titre où l'on reste devant son écran, manette en main, à vouloir avancer par curiosité et pourquoi pas, par envie. Ce jeu de cartes est ainsi intéressant car on veut toujours avancer pour gagner des objets et de nouvelles cartes surtout (plus de 250 dans ce jeu). Poignée de captures pour identifer la bête. L'article tant attendu sur Dead Cells arrivera aujourd'hui. Oui, tant attendu. Notons que ce dernier va être mis à jour au mois de septembre sur PS4 et Xbox One (déjà arrivée sur PC). Afin d'inclure 6 nouveaux ennemis et quelques armes supplémentaires.

 

 

Interface plutôt simple. En bas, votre deck, composé de cartes aléatoirement (sauf si une des cartes vous permet de sélectionner celle(s) que vous souhaitez). La carte que j'ai choisi est une carte de Défense ajoutant 5 points de protection au personnage que vous avez (vous pouvez en gagner d'autres). Un petit bouclier apparaîtra sur mon drôle de bonhomme lui permettant de subir 5 de dégâts sans broncher. Au-delà, il va se les manger. Les autres cartes sont des cartes offensives pour la plupart infligeant de 4 à 6 dégâts. Pour le moment ma meilleure carte inflige 16.

 

 

Graphiquement le jeu manque de finesse.

Mais le design est particulier est c'est déjà pas mal, étant incapable de faire ça !

 

 

Des marchands se situent le long de votre chemin. Vous gagnez en effet de l'or à chaque combat réussi. Notons que le jeu propose également une ambiance à la Un Livre Dont Vous Êtes Le Héro. Avec des choix à faire pour progresser.

 

 

 

Vous pouvez aller voir ce que vous avez gagner, comme tout bon roguelite. Pas mal de choses à débloquer ce qui promet quelques parties avant d'en avoir terminé avec le jeu. Je vais essayer d'avancer un peu et reparlerai du titre bientôt.

 

Comme indiqué plus haut, ce jeu fait partie depuis aujourd'hui du Game Pass Xbox. Une section dédié à cette collection avec abonnement sera ouverte bientôt sur le site. Je télécharge généralement les jeux dispos alors je pourrais mettre un petit avis pour chacun. Dans la journée apparaîtra l'article sur Dead Cells, rien de bien incroyable, juste une aide de jeu simplifiée... Très simplifiée.

 

 

Nains armés

 

Petite folie avec l'achat il y a peu de Deep Rock Galactic (27.99 €). Bon petit jeu qui fait passer d'agréables moments sur Xbox One, quoi qu'un peu stressant à divers endroits...

 

Vite-fait avant de parler de DRG, petite capture de No Man's Sky en attendant la mise à jour de demain, 14 août 2019.

 

 

Ma base est absolument lamentable mais je ne comprend rien pour le moment.

Même si l'histoire se clarifie je reste plutôt mauvais à ce jeu.
Sachant pourtant que j'y jouer depuis 50 heures environ (une seule partie, je n'ai jamais recommencé).

 

Au tour de Deep Rock Galactic. Principe simple, nous dirigez un nain (jusqu'à 4 joueurs en coop, jamais essayé) qui doit miner pour accomplir des missions particulières. Vous devrez ramasser telle quantité d'un certain minerai par exemple, ramasser aussi des fleurs spéciales ou encore réparer des MULE (qui servent à transporter vos joyaux) et tuer des ennemis ciblés. Vous améliorer votre bonhomme au fil du jeu (actuellement niveau 8 pour ma part) ainsi que votre équipement. J'apprécie bien pour le moment même si c'est plutôt frustrant quelque fois du fait du côté labyrinthique des lieux visités. Le moteur graphique et celui de Astroneer ce qui est pas mal, mais le jeu rame quelque fois (je joue sur One X), rien de grave cependant car sinon je ne jouerai pas (la fluidité étant un des pilers des jeux actuels pour ma part).

 

 

Vous pouvez facilement améliorer votre personnage en minant certanes parties des mines et en ayant sufisamment de pognon bien sûr.

J'ai le soldat car jouant tout seul je préfère un personnage avec une bonne force de feu. Je peux améliorer mon minigun, mon pistolet, mon bouclier régénérateur, mon pistolet à tyrolienne (mauvais pour le moment), sélectionner différentes grenades (pour l'instant, normal et incendiaire, j'attend d'avoir celles à fragmentation). Et améliorer mes fusées éclairantes ainsi que mon armure. Notons aussi que le petit robot qui vous accompagne au début en solo peut lui-aussi être amélioré. Sachant que ce dernier est désactivable si vous voulez vraiment être seul. Non seulement il est très utile mais ça évite de rendre le jeu trop glauque...

 

 

Fin de mission pour moi ici, et passage au niveau 7 (8 actuellement). 1628 crédits gagnés en accomplissant comme toujours l'objectif secondaire (290 crédits bonus) et l'or (339 crédits bonus). J'ai aussi trouvé des perles d'Enor et du Magnite.

5437 XP gagnés pour cette mission (bien chiante d'ailleurs).

 

 

À la fin des missions vous devez le plus souvent rejoindre votre capsule de largage (c'est elle qui a miné pour arriver où vous êtes).

5 minutes pour la rejoindre et c'est surtout là que les choses se compliquent. Il faut bien suivre les balises laissées par votre MULE pour retrouver la capsule (qui ne revient pas là où elle vous a déposé au début de la mission...).

 

Voilà. C'est tout pour aujourd'hui. Bientôt Dead Cells et la mise à jour de No Man's Sky.

 

 

Page Archives ouverte

 

La page des archives depuis 2005 est de nouveau accessible. Quelques corrections à faire dessus (pas mal de faute de frappe, un peu d'orthographe et de grammaire).

 

L'article sur Dead Cells devrait arriver mardi dans la journée. Avant ça, il y a de quoi se marrer en relisant certaines de mes conneries et un hashtag #AVECLERECUL apparaîtra sur certains billets après relecture...

 

 

Quelques jeux avant l'ouverture de la page Archives

 

La remise en forme des archives depuis 2005 est terminée, l'ouverture de la page Archives est donc proche. Avant cela, quelques titres joués actuellement ou il y a quelques temps.

 

Je vais condenser énormément mes écrits, de plus en plus, histoire d'aller à l'essentiel. La présentation de la légende pour chaque capture sera virée bientôt, j'essaie de trouver un truc simple et facile à mettre en place, le texte descriptif en dessous des captures refera son apparition mais j'essaie de le rendre plus attractif...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Relecture complexe

 

C'est à chaque fois la même chose, je corrige légèrement l'interface de Critikale (cette fois-ci j'ai supprimé le bandeau à droite et changé de logo), et je suis suffisamment débile pour relire les archives...

 

Pour le moment, pas de mise en ligne des archives de 2005 à 2018. Je suis pour le moment à corriger l'interface jusqu'à 2011 (en partant de récemment). J'ai passé quelques belles années de merde et c'est toujours la même chose, mon moral baisse en flèche après relecture de certains trucs. "Alors vire-les" me direz-vous !

 

Je ne peux pas, juste ça, simple, basique. C'est une partie de moi et même si j'ai de très mauvais souvenirs en rapport à ces archives, je ne veux pas effacer celles-ci de ma vie, même si elles sont conservés sur un putain de disque dur. Bref, c'est la mort et je pense écrire un très grand article bientôt pour clôturer ce mal qui me ronge encore après tout ce temps.


Demain, très gros article sur les jeux du moment et depuis 2017... L'article sur Dead Cells sera séparé. Notons qu'il y aura beaucoup de spoilers dans celui-ci !

 

 

 

Critikale en maintenance

 

Pendant une semaine, logiquement jusqu'au 10 août, Critikale sera en maintenance pour corriger quelques conneries sur certaines pages.

 

Pour le moment, pas de nouvelles sur les jeux vidéo, juste l'acquisition récente du jeu de société Échec aux Chevaliers (présenté ici sur JeuxSoc qui a un nouveau logo plutôt bien fait, je n'étais point au courant...). Un article sur Dead Cells arrivera demain et Critikale continuera de subir les modifications de rigueur. La page Archives ne sera ouverte que lorsqu'elle sera prête, la page À Propos l'est déjà mais sera modifiée.

 

 

Dur à tuer

 

Je me dois de balancer une légère explication sur l'incroyable stérilité de Critikale depuis mai 2017. 2 mois seulement "d'articles" en 2018 et idem en 2019, et encore, la gueule du machin...

 

Bien sûr, de nombreuses choses se sont passées, en partie de très mauvaises choses. Mais on s'en fout. Je n'en parlerai pas car comme indiqué récemment dans mes mises à jour éphémères, je ne parle plus autant de moi sur ce site, que je vais dédié aux jeux et aux plaisirs ludiques et cérébraux en général. N'est-ce pas merveilleux ? Ainsi, sans discours, je commence par cette année 2019 en jeu car il serait bien trop chiant de parler des nombreux titres joués depuis 2017. Le jeu du moment (en header) changera régulièrement chaque semaine pour afficher mon petit plaisir hebdomadaire. Dead Cells n'est pas forcément le bon exemple car c'est certainement le jeu qui tourne le plus dans ma Xbox One. Pas de PS4 encore et je n'ai pas prévu de m'équiper avant quelques temps...

 

Pour cette rentrée donc, voici les jeux qui seront peut-être chroniqués sur cette page restée bien longtemps inerte. Petite parenthèse pour ceux qui suivent, Critikale ne changera en "Le Gamer Chauve" et le site ne ferme plus, il y a juste des mises à jour irrégulières. Autre truc si mon mental n'arrive pas à échéance cette année, l'intégralité du site sera modifié sur Adobe XD, pour plus de vie en gros.

 

Commençons par mes attentes pour la fin d'année, et finissons par une poignée de jeu que j'ai essayé ces jours-ci. Je sais que Critikale est assez austère comme site mais je m'en balance totalement. J'ai loupé quelques directions lorsque j'étais jeune et me voilà piégé dans un monde où mon imagination ne me sert qu'à rêver à la personne que j'aurai pu être.

 

La liste ci-dessous montre un peu tout, pas uniquement les jeux que je prendrais peut-être. Déjà vu mes problèmes (récurrents) de bagnoles, mon budget va être ultra limité.

 

Légende : VERT (achat quasi certain) | ORANGE (pourquoi pas, faut voir hein, selon le budget aussi) | ROUGE (non)

 

AOÛT 2019

 

02/08 | MADDEN NFL 20

Je n'achète plus cette série, devenue bien trop complète pour moi et mes connaissances limitées dans ce sport. Notons aussi qu'avec l'âge (...) j'apprécie quasiment plus les jeux de sports (même NHL) car je les trouve irréalistes et tellement répétitifs en terme d'actions sur le terrain. Madden NFL 20 peut être beau, super jouable, ou je ne sais quoi, mais il n'arrivera pas sur le disque dur raccourci de ma One.

 

20/08 | RAD

Intrigué je suis. J'adore les Rogue-Like ou Lite tout dépend... et celui-ci m'intéresse. Double Fine est derrière et même si je ne suis pas un adepte de leur jeu, ce ne sont pas des mauvais bougres, alors pourquoi pas. Ça a l'air d'être très mignon et particulièrement coloré en tout cas.

 

27/08 | CONTROL

Remedy propose toujours des jeux plutôt différent et la série Alan Wake est excellente. Rien à voir avec notre ami Alan mais Control devrait être sympa même si les nombreuses vidéos sur le web m'attire pas plus que ça. Faut voir. Juste moyennement intéressé donc.

 

27/08 | WRECKFEST

Il sera de toute façon critiqué sur Critikale (...) car je l'ai précommandé, chose rarissime. Je ne peux plus y jouer sur mon vieux PC à cause de ma configuration absolument pathétique. Un très vieil Core i7 (série 2) avec certes 12 Go de RAM mais une carte vidéo ancestrale. Je prend du plaisir sur PC en très basse résolution et avec aucun effet, alors la version One X devrait être sympa. J'appréhende beaucoup l'intéret sur le long terme par contre. Les divisions et personnages emblématiques de Destruction Derby (le premier) me manque. Offrez-moi une PS Classic juste pour ce jeu. J'attends que cette dernère baisse de nouveau en dessous de la barre des 30 €. Pour le moment 39.99 € il me semble.

 

27/08 | HUNT SHOWDOWN

J'ai installé ce jeu en Early Access sur One (programme Insider) et désinstallé quelques minutes plus tard. Une horreur d'optimisation et d'interface. Espérons que la version complète soit OK car le jeu peut être intéressant.

 

SEPTEMBRE 2019

 

03/09 | TORCHLIGHT II

Je ne crois pas avoir fait le premier, qui se jouait solo. Et j'ignore si il se jouera en local à deux (6 en ligne). J'aime plutôt le genre alors pourquoi pas.

 

06/09 | NBA 2K20

Autrefois je me défendais à ce jeu mais je suis une incroyable bille maintenant. Je l'attends quand même car la série reste excellente. Je téléchargerai la démo.

 

10/09 | eFOOTBALL PES 2020

Démo téléchargée il y a peu. Et désinstallée aussitôt. Comme écrit plus haut, ultra répétitif comme tous les jeux de sport (un peu normal, quoique). Je menais 3 à zéro en 3 minutes avec les buts vus et revus. Inutile. Amélioration nette sur les menus ultra moche normalement mais cela ne suffit pas. Le jeu reste jouable et joli (bien plus beau que l'an dernier) mais je m'ennuie gravement.

 

10/09 | GEARS OF WAR 5

J'ai joué à quasiment toute la série des GeOW. Celui-ci finira dans ma console même si je ne joue pas en multijoueurs à part en Horde. La série reste emblématique et de toute façon... je suis abonné au Game Pass...

 

13/09 | BORDERLANDS 3

Certainement le jeu que j'attends le plus cette année pour jouer seul ou en coop. La série propose toujours un contenu dantesque et celui-ci devrait être encore mieux ! Je ne suis pas ultra fan des vidéos actuelles (trop brouillonnes pour moi) mais il sera de toute façon téléchargé sur ma One.

 

13/09 | NHL 20

J'ai essayé la béta ouverte qui est apparut comme ça, sans prévenir sur le Marché Xbox Live. C'est de la merde car comme l'an dernire impossible de faire un vrai match NHL, juste leur putain de street ice hockey machin de mes couilles. Le jeu est joli, jouable, les menus sont éternellement "too much" mais je l'attends quand même. C'est par contre la dernière année, pour plein de raison.

 

24/09 | THE SURGE 2

Le premier est gratuit sur le Game Pass et j'y ai joué il y a quelques temps mais très peu. C'est plutôt bien foutu et ça donne envie de progresser mais il est tombé à un moment où d'autres titres étaient bien meilleurs, ou plus intéressants. Ce deuxième épisode me plait bien mais il ne fera pas partie des mes priorités ludiques de 2019.

 

27/09 | FIFA 20

Étrangement, FIFA 20 est en vert (donc achat quasi certain...). En fait c'est plutôt simple car j'aime beaucoup les saisons dans ce jeu. J'avais pas mal joué à FIFA 20 et même si PES reste plus "organique", plus réaliste pour les joueurs et les mouvements je trouve, l'ambiance et la richesse de FIFA n'est pas comparable. Je pense le prendre sauf si une éventuelle démo me refroidi.

 

30/09 | WRC 8

Si il n'y a pas de mode multijoueurs en tour par tout alors je passe... Impossible de retrouver ce mode pourtant simple...

 

C'est tout. Les jeux de novembre et décembre suivront peut-être si Critikale ne connait pas de nouveau de pause.

 

Les jeux actuels arriveront plus tard.