Driven to Destruction (PS2)

Après avoir passé une journée plutôt sympa (malgré ma marmotte toute molle) et une soirée pitoyable, j’espère que ce jeudi va être bon ! Espérons-le. Normalement, mon jeu supra attendu arrive (Driven to Destruction sur PS2) et je quitte à 17 heures, ouf. Je vais aller vite rejoindre mon mini Nem chez elle pour manger avec sa mamate (et là, on se demande de qui ou de quoi je parle !!). Allez, je vais encore modifier mon site de graphisme et au lit.

C’est très drôle. Le jeudi est le jour où je quitte le plus tôt mais je suis parti 45 minutes plus tard. Par grand-chose me direz-vous mais quand il n’y a aucune gratitude d’un chef sans aucun respect, on se dit « MERDE ». Tout à fait, on se dit ça. Peu importe, j’ai enfin reçu Driven to Destruction sur PS2 (jeu à 20€ complètement passé inaperçu et très mal noté sur GK, 3/10). Mais il faut le dire haut et fort… Ce jeu est… GÉNIAL !!! On débute par un mode carrière très original (on se balade dans un bled paumé et on pari sur les courses à venir contre des abrutis qui n’ont que ça à faire) et par des courses franchement marrantes et passionnantes qui rappellent tout de suite le merveilleux Destruction Derby (le premier bien sûr avec un bout de deuxième, excellent !). Pour l’instant, que 8 voitures en lice mais ça va bientôt changer. Un jeu comme ça à 20.90€, j’en veux tout le temps !

Le seul point noir de cette soirée (et de taille) est l’absence, comme tous les jeudis de ma marmotte. Elle va un peu mieux mais ce n’est pas le top quand même. Bon, je vais essayer un jeu GameCube et hop, PS2…

chevron_left
chevron_right

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaire
Nom
E-mail
Site