Quelques jeux du Game Pass

Généralement, lorsque je fous l’image « en vrac » c’est que ce n’est pas bon signe. Ici, c’est un peu ça mais j’attends surtout de mettre la main sur Halo Infinite pour x raisons…

Voici quelques captures et quelques avis à l’arrache des jeux essayés depuis peu. Notons que j’arrive à la fin de Resident Evil Village (globalement sympa mais oubliable) et que Critikale fera sa pause de fin d’année dans peu de temps. Place aux essais.

TOWNSCAPER (Xbox Series X, inclut dans le Game Pass)

Étrange apparition que ce Townscaper, un jeu que j’ai déjà acheté sur PC et qui fait son entrée depuis peu sur le Game Pass. Je ne l’avais pas remarqué dans le planning des sorties. Même si on se plait à dire qu’il n’est pas un jeu à proprement parler, cela reste une expérience ludique et multimédia, donc un jeu. J’en ai déjà parlé (je crois), il suffit de placer des blocs pour créer des petites villes. Blocs qui peuvent être colorisés pour avoir des maisons différentes. C’est très mignon, jouable, reposant, bref chill comme on dit (to chill = se détendre). Sur Xbox, le jeu reste bon et parfaitement optimisé, encore heureux diront certains mais il pouvait être developpé sur Xbox avec les pieds. Ce n’est pas le cas, le titre tourne parfaitement et reste très agréable. Dans l’attente des quelques options supplémentaires. Le jeu restera pour le moment installé.

ARCHVALE (Xbox Series X, inclut dans le Game Pass)

Un truc tout con où je suis le seul à y voir un quelconque intérêt, lors du déplacement ultra fluide du personnage, il tourne son épée selon la direction où vous allez et où il s’arrête. Une épée haute lorsqu’on se dirige sur le dessus, et basse ou sur les côtés pour le reste. Excellent. Ce genre de petits détails montrent la générosité et le sens du détails des développeurs.

Le jeu est très mignon et propose des animations détaillées et une jouabilité très précise. Tout est développer avec amour même les animations pour les dialogues, les divers écrans de jeu, tout est pensé à la perfection pour le joueur et pour les yeux.

Un petit jeu dans les donjons où vous devez éviter les boules rouges tout en ramassant plusieurs fois un diamant qui se balade à divers endroits. Simple au début, complexe vers la fin. Une grande concentration est nécessaire ici. Pour le moment j’ai réussi, non sans mal pour le deuxième.

Archvale est une étonnante surprise. J’avais regardé une vidéo à l’arrache diffusée sur YouTube (ou Xbox je ne sais plus) et ça m’avait l’air sympa. Mais en y jouant, c’est bien plus que ça. Mignon, ultra jouable, intéressant, programmé avec soin, Archvale sera continué et peut-être qu’il fera son retour. Pas d’essai à deux pour le moment (car jouable en coop).

ANVIL (Xbox Series X, inclut dans le Game Pass)

Anvil quant à lui n’est pas resté sur mon disque dur, ou mon SSD pour être précis. Même si le jeu est plutôt cool (jouable, beau et certainement très complet), je ne suis pas fan de ce genre de jeu bordelique aux menus pensés pour nos PCs. Le jeu est particulier mais fade tout connement. Certains apprécieront certainement, mais je n’ai juste pas le mental à ce style pour le moment.

LAWN MOWING SIMULATOR (Xbox Series X, inclut dans le Game Pass)

J’avais déjà apprécié la démo de Lawn Mowing Simulator lorsqu’elle était dispo il y a plusieurs mois (en accès anticipé je crois). Le jeu est resté le même et il est toujours plaisant de tondre des jolies pelouses de non moins jolies propriétés. Le jeu est jouable (avec quelques modifs peut-être dans les menus) et je suppose qu’il propose une durée de vie très correcte. Toujours déçu de l’aspect trop brillant de l’herbe mais c’est un détail. Le jeu n’est pas exempt de défauts niveau technique mais reste fluide sur Series X c’est déjà ça. Je vais continuer l’entreprise que j’ai créé et remettre ici même une capture si l’envie m’en prend.

RESIDENT EVIL VILLAGE (Xbox Series X, jeu acheté)

Bientôt la fin. Et heureusement. Resident Evil Village reste un bon titre, avec des enigmes sympas mais très simples, des personnages moyens mais attachants, une technique maîtrisée mais sans éclat et une histoire correcte mais convenue. Notre ami Chris Redfield ci-dessus est de retour, encore plus à la fin du jeu hélas, et casse un peu le côté aventure solo de notre héro. Resident Evil n’est pas angoissant un seul instant et n’arrive pas à la cheville de nombreux titres de ce style tous supports confondus. Attention le jeu reste bon et je ne regrette pas mon achat mais c’est très basique tout ça.

Ce sera tout pour ce soir en attendant l’ami Halo Infinite le 8 décembre. Pause sur Critikale et concentration pour ce que je ferai de 2022, et non ce que fera de moi 2022.

Salut.

chevron_left
chevron_right

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaire
Nom
E-mail
Site