2017, tout en préparation

 

Vous n'avez pas rêvé, point de "joyeux Noël" cette année sur Critikale. Celui dans l'an dernier était tellement obscur qu'il fallait mieux rien écrire pour cette triste année 2016. Le grand article 2016 va être légendaire... Celui de 2015 sera vite oublié.

 

Alors, pourquoi diable n'avez-vous pas eu de "joyeux Noël" comme chaque année depuis 2005 ? (me semble t-il)

 

J'ai décidé, cette année, de fêter Noël chez moi, avec mon frère, la femme de celui-ci, son fils, et ma petite mère, bien triste ces temps-ci. Ce Noël fut pathétique pour plusieurs raisons que je n'étalerais même pas sur Critikale ayant pourtant une proportion manifeste à me répandre en mots et en maux sur mon site préféré (orgueil inside). Pas de "joyeux Noël" donc et je l'espère sincèrement, un magnifique Joyeux Noël en 2017. Ultime année où je vais resister à pas me foutre par le fenêtre de mon joli appartement. Ou me couper les veines, au choix, je ne veux pas souffrir lentement... Que faire.

 

Bref, vous aurez donc malgré tout l'article régulier de fin d'année (et la joyeuse année en même temps). Le 1er janvier 2017. Ce dimanche, vous l'avez bien compris.

 

Chose très rare je suis en arrêt de travail, ma santé vacillante a finit par avoir une raison de mon pseudo courage. Reprise ce samedi. Je ne culpabilise pas trop (rare) de ne pas être au boulot mais de toute façon, c'était impossible.

 

Je lance tout de même l'excellent Stardew Valley histoire de faire des parties courtes même si je reste scotché à ce jeu malgré moi. Ci-dessous, les éternelles captures made in Critikale (souvenez-vous en pour 2017) et un petit message en toute fin.

 

 

Ma petite ferme avance lentement mais toujours un minimum (l'excellence de Stardew Valley).

Sur cette capture, vous voyez mes vaches (tout animal peut être nommé, voir ci-ci-ci-dessous...), mes poules, mon unique canard pour le moment n'est pas sur la capture (il doit se balader ailleurs) et une partie de mes cultures. Vous voyez aussi en bas à gauche, accroché à un arbre, un appareil servant à récolter ce qui tombe de différentes arbres (sève et autres). Actuellement, je suis à la 2e année, en automne (fall).

 

 

Un peu plus tard, mes récoltes poussent. Vous voyez aussi mes épouvantails utiles contre les corbeaux.

 

 

J'ai placé quelques paniers dans le jeu pour récolter des poissons et autres joyeusetés dans la flotte

(comme des débris, des vieux journaux...).

 

 

Une de mes premières poules : Raph. Euh oui désolé ma burne mais il n'y a pas de coque, complexe pour les oeufs les coqs...
Cette bonne vieille Raph (!!) a 4 mois et va bien, merci pour elle/lui. Je peux changer les animaux de bâtiments ou les vendre.

 

 

Située presque contre votre domicile, la caisse est un des objets forcément les plus importants du jeu.

À chaque éléments donné pour la livraison (et donc sa vente), vous pouvez voir le détail et ainsi observé ce qui rapporte le plus.

 

 

Le level 10 est le max de chaque capacité. Vous devez choisir une profession (ou plutôt là où vous excellez) au niveau 5 et au niveau 10.

Ici, j'ai choisi Artisan (pas forcément visible sur la capture...). Mes ventes de produits d'artisanat m'apporte 40 % de pognon supplémentaire.

Ce qui s'est parfaitement vu au jour suivant.

 

1er onglet du personnage.

 

Vous voyez simplement son équipement. Les anneaux (qui apportent des capacités spéciales et permanentes au porteur, l'argent récolté depuis le début (ici 348.569g), le nom de votre chat (ou de votre chien), le matériel en main (première ligne) et dans le sac (2e et 3e ligne). Et bien sûr, la tronche de votre personnage avec son fameux chapeau...

 

 

2e onglet du personnage.

 

Les capacités individuelles. Je suis au niveau 10 en farming, c'est à dire en récolte. Dans ma valise se trouve un livre pour apprendre la langue des nains présents dans le jeu et une clef Squelette (Skull Key) pour aller dans une grotte situé dans un desert.

 

 

3e onglet du personnage.

 

Vos affinités avec les PNJ (Personnage-Non-Joueur). Vous voyez que j'ai 6 coeurs avec le maire de la veille (fayot) et 4 coeurs avec l'agricultrice Marnie qui est chargé de vendre les animaux (et qui possède la plus grosse ferme du village). J'offre tous les jours des bières à Pam dans le saloon du village et elle adore alors ma cote de popularité avance rapidement avec ce personnage...

 

 

4e onglet du personnage.

 

La carte, simple ou simpliste. Mais en tout cas, elle fait le job ! Vous pouvez pointer sur les maisons pour savoir qui y habite, pratique au début.

 

 

5e onglet du personnage.

 

Ce bon vieux crafting. Vous pouvez petit à petit créer des objets de toute sorte et ultra utile qu quotidien.

 

 

6e onglet du personnage.

 

Le base de donnée de votre jeu se trouve dans le 6e onglet. Glissez sur un petit élément pour connaître ses statistiques.

Les menus de Stardew Valley sont ultra fonctionnels et parfaitement intuitifs. Même sur console. Je n'ai pas essayé la version PC.

 

 

Pas besoin de montrer les 7e et 8e onglets (paramètres et quitter le jeu). Ultimes captures ce soir avec une de très nombreuses quêtes. Il faut toujours apporter quelque chose à quelqu'un ou tuer des monstres particuliers.

 

Stardew Valley va tourner très longtemps dans ma console.

 

Il est 23:30, dans 30 mn, l'amour perdu de ma vie (vous choisissez l'ordre de ces mots) aura un an de plus. Comme chaque année, je vais lui envoyé un texto pour lui souhaiter. Comme elle le fait pour mon anniversaire en juin (40 ans bientôt...). Anniversaire spécial donc.

 

Comme toujours, peut-être, j'aurai une réponse cordiale histoire de ne pas me froisser (cela fait bien longtemps que je ne me froisse plus d'ailleurs). Pourquoi dis-je cela ? Très simple, car je me rends compte que je suis pathétique, encore amoureux d'une ombre qui ne m'aime plus depuis des lustres, depuis bien plus de 3 ans. Alors peut-être l'année 2017 sera l'année où mon cœur battera de nouveau et sera enfin ouvert.

 

Ou peut-être celui-ci ne battera plus. Ha ha.

 

 

Entre jeux d'horreur et crafting en masse

 

Ah ce bon vieux mois de décembre. Je l'attendais pas celui-là. Alors que mes problèmes dentaires m'empêchent de manger fondues et racelttes et que je maigri à vue d'oeil (déjà 5 kg...), c'est une foultitude de jeux essayés que vous trouverez plus bas.

 

Noël approche à pas de géants et c'est parfaitement pénible car il ne neige toujours pas. Chose rare cette année, le Noël de mort de l'an denier ne sera pas renouvellé car c'est moi qui invite... Je vais mettre l'ambiance, vous verrez ! Bah non vous ne verrez pas.

 

Ci-dessous, sous vos yeux ébahis qui se remettent doucement de mon retour sur le Net, vous trouverez du Resident Evil 7 (démo), du Outlast (jeu gratuit ce mois-ci avec le programme Gold du Xbox LIVE) et du Stardew Valley, jeu précommandé (chose horriblement rare) deux jours avant. C'est parti pour la démo de l'excellent Resident Evil 7, qui tranche bien par rapport aux anciens, et encore heureux. Rien ne remplacera les deux premiers. Ou le premier, ou Silent Hill, bref...

 

 

Vous commencez ici. Maison ultra glauque (moi que l'asile de Outlast, vous verrez...).

 

 

Le jeu est particulièrement beau car réaliste. Tout est ultra fluide, jouabilité parfaite et on ressent parfaitement chaque mouvement.
Dans la cuisine ci-dessus, il y a des cartouches de pistolet et une action à faire...

 

 

Ce n'est pas mon frigo vide qui risque d'être ainsi. Fait-il encore du froid ? Mmmmh ?

 

 

Action simple, le bouton action sert à ouvrir des placards et autres joyeusetés. L'inventaire est sobre et apparait très vite, pas de temps de latence à la con. Vous pouvez courir (l'endurance est minime) et vous accroupir. Vous ne pouvez pas sauter il me semble, je ne sais plus.

 

 

La protection avec les mains ne sert pas à grand-chose, mais plus tard oui...

 

 

J'ai compté pour le moment 5 fins différentes. Celle-ci n'est pas glorieuse.

 

Peu de captures car je mettrai ici-même une soluce complète pour avoir la bonne fin. Là où vous vous barrez de la baraque sans vous faire couper un bras ou juste tuer. J'ai été plutôt impressionné par le jeu, étrangement car je n'en attendais rien. Le 24 janvier 2017 celui-ci sera mien, sauf désagrément avant l'année prochaine.

 

Passons maintenant à Outlast, jeu gratuit sur Xbox LIVE actuellement et jusqu'au 31 décembre.

 

 

Petite rigolade des développeurs avec leur "bon amusement" après les "violence intense",

"contenu graphique d'ordre sexuel", "langage grossier"... Ils sont mignons.

 

 

Vous débarquez avec votre Jeep et vous arrêtez au portail de l'asile.

Rien qu'ici, l'ambiance est pesante et est un vrai délice avec le casque.

 

 

Délice de courte durée avec tous les bruits alentour.

Vous pouvez porter votre caméra (il faut quelque fois) et regarder un peu partout.

La caméra comporte aussi un mode de visée nocturne, habituel dans ce genre de jeu. Idem pour Outlast 2 d'ailleurs.

 

 

J'aime ces détails, vous voyez les pieds (et même le corps) du personnage, plus rare qu'il n'y parait. Un excellent point.
Je m'attache beaucoup aux détails maintenant et j'apprécie ce genre de chose, je suis fou ? Idem pour la dernière capture...

 

 

Vous pouvez décider d'ouvrir les portes lentement ou rapidement. En tirant ou en poussant selon les portes. Excellente idée.

 

 

Ils étaient vivants un jour. J'ai sursauté deux fois déjà alors que j'ai joué 30 minutes.

Ce ne sont pas les têtes qui m'ont fait surpris mais le personnage juste avant. Je vous laisse découvrir...

 

 

Pas follement sympathique d'être sur un fauteuil mais il faut croire qu'une personne était là pour aider le malheureux à marcher.

 

 

Beaucoup de morts dans cet asile et souvent des têtes coupées.

Le plus flippant reste le souffle apeuré de votre personnage, ambiance garantie !

 

 

Choix cornélien. Une porte entrouverte, une porte ensanglantée, une porte fermée.

Toutes seront ouvertes, je vous laisse là encore découvrir...

 

 

Tout comme certain (Assassin Creed, Uncharted), le personnage se maintient aux éléments du décor.

Dès que vous approcher d'une porte il pose tranquillement la main sur celle-ci pour avoir une meilleure vue d'un couloir par exemple.

Sachant aussi qu'il tient toujours sa caméra de la main droite. Il pose aussi la main gauche de l'autre côté de la porte.

 

 

Détail encore sympathique, l'aguille des secondes bouge parfaitement.

Je ne suis pas resté pour attendre une minute, j'avais un peu les boules.

 

Finissons par Stardew Valley, mon coup de cœur de ce mois de décembre mais si des bugs réguliers entachent le plaisir.

 

 

Un écran-titre comme je les aime, tout en pixels ! Hélas, le jeu bug régulièrement. Il fige souvent et j'ai eu un retour sur

le dashboard de la Xbox One tout à l'heure. Pénible. De plus en plus de bugs d'ailleurs au fil de ma progression.

 

 

La création de personnage est minime. Vous devez choisir les éléments basiques (coupe de cheveux, pas de chauve dispo !, les couleurs de vos habits, le nom de votre ferme, votre animal favori et ce que vous aimez le plus). Ceci est ma seconde partie, d'où mon skipage de l'intro.

 

 

La ferme que vous lègue votre grand-père n'est pas en glorieux état. Un peu d'outillage par ci par là et le tour est presque joué.

 

 

Idem pour l'intérieur, très petit (vous pouvez l'améliorer). Le personnage se fatigue très vite, il est 14 h et je dois aller me coucher.

Vous remarquez la jauge d'énergie en bas à droite...

 

 

Des petites quêtes vous font progresser un peu. Ici, je dois me présenter aux 28 villageois.

 

 

Je commence par celle qui me semblait la plus sympa... Notons que celle-ci est d'ailleurs le plus souvent très chiante.

Là, elle vous dit que si vous ne portiez pas ces horribles habits, vous seriez mignon. Tellement vrai...

 

 

Le calendrier vous montre les fêtes locales (de Pelican Town, là où vous êtes) et les anniversaires, bloqués au début du jeu.

 

 

Vous gagnez la canne à pêche assez rapidement et l'épée plus tard. Je posterai d'autres captures bientôt.

Je suis maintenant en Été (j'ai passé les 28 jours du Printemps). Difficile d'avoir de l'argent "facilement" pour le moment.

 

C'est tout pour ce soir. J'ignore si je posterai quelque chose d'autres avant le 25 décembre, le 29 ou le 1er janvier 2017.

 

 

12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07

06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01