Joyeux Noël

 

Déjà rentré de ce Noël 2015. Un Noël dramatique, qui marque, je le pense réellement, le début de la fin.

 

Où êtes-vous alors qu'il n'est même pas 22 heures ? En famille ? En couple ? Seul comme un con ?

 

J'ai bien mangé, un repas bien bon par ma mère. Je suis gâté, j'ai enfin le tome 23 de Rahan, le dernier qui me manquait ayant déjà les 24 autres. Mais je suis affreusement triste et cela s'est vu tout le long de cette minuscule soirée. Là, je vais attendre que la fatigue vienne en m'occupant l'esprit et me poser une question très simple que j'aurai dû me poser il y a longtemps.

 

Mais putain, qu'est-ce que j'ai ?

 

 

Une bonne année particulière

 

C'est tout l'art du français : mettre des mots dans tous les sens pour avoir un sens différent à chaque coup. Terrible langue.

 

La semaine prochaine, je glisserai en cette page un peu terne de gris, une bonne année à chacune/chacun trié(e)s sur le volet. Dit précédemment, je ne souhaitais pas écrire de nouveau sur Critikale avant 2016 mais il faut bien vous souhaitez une heureuse année n'est-ce pas ? C'est la moindre des choses auprès des fidèles depuis quelques années/mois. Ce sera donc le 31 décembre que je vous raconterais mon année 2016 et qui sera pour moi l'occasion de maigrir encore davantage, d'apprendre peut-être le piano si je trouve une personne capable, et de me mettre en guerre contre différents trucs de la vie de nous.


Passez un joyeux Noël et soyez heureux.

 

 

Le Grand Article 2015

 

Avant de préparer l'éternelle mutation pour la nouvelle année (car je ne posterai pas d'autres articles avant 2016, voici le Grand Article 2015 que vous attendiez tous, et toutes.

 

L'année 2015 ne se termine pas bien du tout (je garde espoir) avant les pannes consécutives de mon lave-linge et de ma voiture (le pire). Boîte de vitesse HS, alternateur HS, plaques HS... Pour le lave-linge, c'est pareil. Alors, voyons que fut cette année... Le 1er janvier, je souhaitais "forcément" la nouvelle année 2015. Le 1er janvier donc, je me souhaitais une année meilleure que 2014, ce fut le cas, pourtant. C'est pas mal mais je voulais quand même en finir en 2014 (comme en 2013). Là, ce n'est pas pareil, j'ai d'autres buts. Le mois de janvier était le mois Zombicide où je montrais un peu les missions que je pratiquais avec un ami. Jeu auquel je ne joue pas par faute de temps, d'envie peut-être aussi. Trop de mises à jour, trop de pognon à dépenser pour suivre. Ce fut le 9 janvier que je réagissais par l'écrit à l'attentat qui a tué des dessinateurs de mon enfance. Une année qui commençait déjà tristement. Le 16 janvier j'achetais une Wii U. Console que j'apprécie toujours mais que j'ai revendu car le Gamepad me gonfle, j'aime les manettes, les vraies, les mécaniques, les rustiques ! Le 30 janvier, c'était les débuts de Dying Light dans ma Xbox One. Un de mes jeux préférés de 2015, la gueule de l'année donc car celui-ci fut dispo très tôt.

 

En février, l'éternelle passion ludique continuait avec Zombicide et Dying Light. Le 22 février marquait une très grande tristesse pour moi avec la séparation d'avec mon chat Oxo. Chat que j'aimais énormément. Pour la petite histoire, c'est en voyant qu'il commençait à passer son temps sur mes balcons (j'avais deux balcons à l'époque) que je me suis dit qu'il méritait un peu de liberté. Je lui ai trouvé un lieu parfait, une grande maison avec un terrain de 5.000 m². Les nouvelles en 2015 étaient bonnes, j'ai arrêté de demander (de harceler) en juin. Je suis extrêmement triste de ne plus avoir ce chat. Comme vous ne l'imaginez pas. Deux autres chattes me manquent horriblement mais là, j'ai fait mon deuil... Le mois de février se terminait, avec Dying Light, normal.

 

Le mois de mars commençait ENCORE avec Zombicide et surtout Hotline Miami 2. L'éditeur de niveau tant attendu (j'avais acheté le jeu en partie pour cette feature) n'est sorti que le 10 décembre 2015, ouf ! Le mois de mars est aussi le mois des sites de rencontres. Une fois j'étais sur des sites de rencontres et j'avais réussi à découvrir une merveilleuse fille : Alexandra M. J'ai donc voulu tenter une seconde fois.

 

Rien de particulier en avril à part des rencontres et surtout une incroyable chaleur. Un peu comme ce mois de décembre. Notons qu'il faisait -19C° le 20 décembre 2015. Mai est un mois complexe car je comptais fermer Critikale le 14 juin 2015, jour de mon anniversaire. C'est le 10 mai que je finissais "enfin" Dying Light, mon coup de cœur de l'année comme indiqué plus haut. Justement, le mois de juin arrivait avec aucune nouvelle ou presque, juste du LEGO Worlds (minable pour le moment) et un sombre article à deux balles cinquante. Juillet marquait le retour de Critikale et l'arrivée de la version Beta de Windows 10. En août, je testais la version HD de Gears of War (bof) et PES 2016 (pas mal mais bof).

 

En septembre, Critikale fermait ses portes, encore ! Je vais finir par me poser les bonnes questions... mais ce fut plutôt un mois ludique avec de nombreux jeux essayés : Forza 6, le retour de Destiny, Castle Crashers Remastered, retour de Lara avec Tomb Raider Definitive Edition, Leo's Fortune (découvert sur tablette) et le bizarre NHL 16 (menus toujours aussi lents et chiants). Octobre ludique encore avec NBA 2K16 (génial mais bien trop chiant), DIRT Rally (démentiel),  Soldats Inconnus (sympathique) et Rock n' Roll Racing Offroad DX (trop moyen hélas). C'était aussi l'excellente Coupe du Monde de Rugby (le meilleur truc de 2015 avec Dying Light !).

 

Le mois de novembre, c'était encore des putains d'attentats et l'achat de PixelJunk Shooter Ultimate sur Steam (génial forcément). Ce fut aussi Fallout 4 que je n'ai pas accroché (revendu dans peu de temps sur eBay). Le mois de décembre, vous l'avez devant vous avec la sortie de l'éditeur de niveaux de Hotline Miami 2 et quelques achats de bouquins (dont le Coran, la Bible et un autre merdique).

 

Pas grand chose donc, un Grand Article un peu ridicule mais une année qui l'est un peu aussi. Très triste et pesante. Moins que 2013, un peu moins que 2014, mais pathétique quand même.

 

À bientôt... ... ...

 

 

Présentation du Hotline Miami Editor

 

Privé de boulot aujourd'hui, j'ai continué mon apprentissage sur l'éditeur de niveaux d'Hotline Miami 2.

 

Vous les attendez, voici les éternelles captures.

 

 

Il est enfin accessible après son activation sur Steam. Il faut aller dans les propriétés du jeu sur Steam

(dans votre Bibliothèque, cliquez sur le bouton droit de la souris puis sélectionnez Propriétés).

 

 

La sobriété est de mise mais ne vous y fiez pas...

 

 

Selon les onglets, voici ce que vous trouverez (les images ne sont pas classées).

 

Premier onglet de Fabrication (BUILD) (dans les grandes lignes). À savoir la conception du terrain (murs, sols, portes).

2e onglet, les Objets (ITEMS), où vous pourrez trouver la décoration des niveaux.

3e onglet, les ennemis (ENEMY), certains seront sélectionnables, d'autres non, tout dépend du héro choisi.

4e onglet, les Armes (MISC), toutes ne sont pas actives.

5e et dernier onglet, les bases du niveau (LEVEL), en gros le personnage principal,

sa monture et les propriétés rapides du niveau (nom, lieu, horaire).

 

Voilou. La création est plutôt simple mais certains trucs restant flous, je ne peux pas mettre un tuto rapide pour le moment. Il faut créer le sol et les murs, mettre le héro et sa bagnoble (obligatoire), placer les objets et faire des scénarii. Les scénarii (ou Cutscenes dans le jeu) sont en fait les événements de notre niveau. Rien de plus simple mais je ne maîtrise pas encore totalement le sujet. Pourtant rien de plus simple, à la manière d'un RPG Maker, il faut créer des zones d'événements (trigger dans le jeu) et mettre des "couches" (frames) d'actions. Le bordel en ce moment c'est que je ne sais pas comment faire identifier au jeu le numéro des zones.

 

Regardez bien sur mon niveau ci-dessous.

 

 

La voiture violette proprement garée est celle du héro. J'ai placé rapidement quelques détails comme les autres voitures (dont le van mal garé, quand même...), les plantes, la piscine à l'arrache, une porte close, un hall désespéremment vide, et un cadre sous un drap en bas à gauche. Le héro, à côté de sa bagnole sur sa droite doit rencontrer un mec dans l'immeuble. En sortant de la zone de la voiture, un trigger (une zone provoquant un événement) lui fait débuter un monologue histoire de planter le décor (le pourquoi il est là). Approchant de la porte, un autre trigger débute un dialogue (porte fermée). Près du cadavre, un 3e trigger lui fait de nouveau débuter un monologue... Et un dernier trigger (situé entre les buissons verdâtres) lance un appel d'un inconnu (moi). L'ennui est que je n'ai pas trouvé le moyen de numéroter ces événements. En gros, le héro passe sur le premier trigger et l'intégralité des dialogues commencent !

 

Bref, à plus tard pour une présentation je l'espère plus dense. Écrire mon monologue m'a donné envie de creuser ce bordel... Excellent à propos cet éditeur, réellement génial (je n'ai pas parlé de la création de campagne, des détails pour chaque personnage (tous peuvent et doivent avoir un nom), des conditions météo (ici il pleut), des étages et plein d'autres trucs déments...

 

 

Actions multiples

 

Pas follement glorieux la vie sur Critkale en ce moment hein ? Ça vous la coupe n'est-ce pas ! Quelques mots histoire de poster quelque chose en ce pénible mois de décembre, alors que Amazon et la Fnac me postent les derniers cadeaux de Noël pour mes proches.

 

Commençons par les arrivages d'il y a une poignée de jours.

 

 

Trois arrivages en bouquin. Le premier "petit cahier d'exercices pourrester zen dans un monde agité" n'est pas glorieux. J'ai lu une belle partie de ce fasicule qui comporte donc plusieurs parties mais je ne suis vraiment pas convaincu. J'ai bien essayé sérieusement certains de ces exercices mais sans trop y croire. Peut-être est-ce là le problème me direz-vous.

 

Deuxième et troisième arrivages, étonnant dirons certain(e)s, avec "le Saint Coran", suivi de près par la Bible (ma première version est bizarre...). Comme l'indique si précisément mon site, l'intelligence n'est pas de savoir mais de comprendre. Celui qui sait comprend en effet strictement rien à ce qu'il dit, le plus généralement. Et explique encore de bien pire manière. J'ai commencé à lire le Coran ainsi que la Bible (plus sérieusement que dans ma jeunesse, avec la compréhension d'aujourd'hui) et j'en parlerai plus tard (suspense). C'est tout à fait intéressant.

 

Les autres arrivages sont pour mes cadeaux de Noël, nombre ridicule cette année. Côté jeu, je vais revendre sur eBay Fallout 4, qui ne m'accroche pas. Juste une pincée d'heures de jeu et c'est tout, et encore, pourquoi dis-je heures ? Je vais lancer l'éditeur de niveau de Hotline Miami, enfin disponible ce jour. Le Grand Article de cette année sera publié le 18 décembre. Un article spécial sera écrit, comme "tous les ans", le 29 décembre, pour la dernière fois.

 

 

12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07

06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01