Le régime de la mort continue

 

Je suis au 10e jour de régime strict. Entendez par là que je ne m'accorde aucun plaisir. Le plaisir de la chair, je me suis assis dessus il y a bien longtemps et celui du bide depuis peu.

 

 

Que de bonnes choses achetées chez Grand Frais. Mes courses de la semaine d'ailleurs. De belles tomates, une bel ananas à condition de ne pas faire l'erreur habituelle (attendre pour le consommer) et le perdre rapidement, de jolis raisins, des cerises, un melon, des pommes bien sûr, des bananes comment peut-il en être autrement et des nectarines espagnoles. Banane le matin avant mon footing ou juste après, ça dépend. J'avoue que la première semaine les kilos superflus se sont envolés mais il reste de bien vilaines choses à se débarasser.

 

 

Ma conscience est-elle pleinement satisfaite ?

 

Ce soir sur M6 passe un excellent film, Nos Jours Heureux. Le coktail cinématographique idéal : bons acteurs, scénario limpide, belle fin. Mais c'est quoi le bonheur en fn de compte ?


Si certains peuvent juger un tel film un peu niais, mauvais ou franco-français (quoi que l'acteur canadien est parfait), qu'importe, le film donne le sourire et c'est bien là le principal. Surtout qu'il rappelle de beaux souvenirs. Mais la question du bonheur a déjà été maintes fois posées (je pense même en philo). Car après tout, c'est quoi le bonheur ? Comme à mon habitude j'ai donc rechercher sur mon dictionnaire tout neuf estampillé 2014 à quoi diable pouvait correspondre le bonheur. C'est plutôt comique car la définition inscrite sur cette belle page 276 est impressionnante, niveau taille j'attends. En gros, difficile d'expliquer un tel mot avec plusieurs sens, tout dépend du contexte. Le définition la plus logique est celle que vous voyez en titre de ce billet, à savoir État de la conscience pleinement satisfaite, le bien-être, l'enchantement, l'euphorie, l'extase, le ravissement, la satisfaction quoi. Si on regarde de plus près la définition de l'euphorie (page 956 du fameux dictionnaire), on peut lire Impression intense de bien-être général ou encore Sentiment de parfait bien-être et de joie. C'est donc ça, le bonheur est un sentiment où l'on a l'impression d'un bien-être... Il est donc impossible d'être heureux tout le temps. Mais être heureux c'est quoi ? Et bien page 1234 du même dictionnaire (sans blague), après la définition énorme du mot heure, nous arrivons à un nombre incalculable de phrase en italique, ce qui signifie en autre terme qu'il faut donne plein d'exemple pour que le lecteur se fasse sa propre opinion de l'être heureux. Une personne qui éprouve du plaisir, de la satisfaction. Et si on regarde toutes ces définitions de plus près et si vous n'avez pas lâcher mon article... toutes proposent la satisfaction, très simplement, en définition. Et là, vous m'avez compris, c'est quoi la satisfaction ? Et bien la satisfaction (page 2312), qui arrive juste après le mot satirisme (marrant...) est un contentement de sa conduite, un plaisir, une occasion de plaisir, et à nouveau un sentiment de bien-être.


Mon Dieu ! Nous avons là de la satisfaction, du bien-être et nous tournons en rond devant toutes ces définitions des mêmes mots ! Par hasard, nous prendrait-on pas un peu pour des cons ? Le bonheur est-il l'euphorie d'un instant, est-ce un bien-être devant une satisfaction... Je pense surtout que le bonheur tel qu'il est décrit n'existe pas, ou le mot est une espèce de sac où l'on fourre tous les mots positifs de notre langue française. Si vous lisez un article avec tous ces mots synonymes de bonheur, vous n'atteindrez peut-être pas l'extase mais un léger bonheur, un bonheur passant, un petit bonheur que la vie apporte souvent mais c'est à nous, et à nous seuls, de créer ce ravissement constant.

 

Je me suis poser cette question mille fois. Et on peut se poser mille fois la question, mille réponse... non, on peut se poser cette question mille fois... non... Vous avez cliquer et avez cru que j'allais lier vers la Cité de la Peur ? Et bien non, en fait, je n'ai pas trouvé de bonne vidéo. La citation officielle de Alain Berberian est bien mieux de toute façon. Mince, où en étais-je ? Ah oui, cette question du bonheur ne sera jamais résolue ou il faudrait en débattre de longs moments, ce qui serait intéressant. Mais on préfère débattre d'autres sujets bien plus politique et surtout, complètement idiots. Certes importants pour l'avenir, mais les bonnes personnes ne sont pas dans le gouvernement. Non. Elles n'existent tout simplement pas.

 

 

Après 4 jours de faux cauchemar

 

Depuis dimanche, votre bloggeur préféré procède à un régime strict ultra chiant mais plutôt gratifiant car déjà, je retrouve mon corps d'il y a 4 jours... enfin peut-être quelques années plutôt.


Je vais faire le point dimanche qui arrive pour voir si ce régime combiné à mon footing du matin porte réellement ses fruits. Difficile de courir après tant d'années de sédentarité et même si je pratiquais beaucoup il y a moins de 20 ans (certains riraient peut-être...), c'est une véritable gageure de courir tous les matins. Comme vous l'avez remarqué, Critikale change ses titres pour qu'ils soient plus gros, plus visibles donc. Exit Arial sur fond foncé et bonjour à Courrier New, police rarement utilisé sur mes sites. Tout à l'heure, petit café tranquille avec l'ami Favelfoor. Ma chatte est très légèrement moins chiante (ses chaleurs) aujourd'hui mais c'est un cauchemar depuis dimanche dernier.

 

Niveau jeu, j'ai terminé Hotline Miami qui est donc l'un de mes jeux préférés depuis 30 ans (je joue depuis l'âge de 6 ans). J'attends impatiemment la suite annoncée cette année en espérant que les bugs du premier seront définitivement corrigés. Je parle surtout des plantages à répétition, réellement pénibles. Vous noterez l'arrivée dans la zone Respect de l'excellent site Adobe Kuler. Un de meilleurs dans cette catégorie des thèmes chromatiques.

 

MAJ le même jour : et après 4 plantages sur le même chapitre (11), j'ai arrêté non sans vouloir balancer mon ordi par la fenêtre ou me jeter par celle-ci en m'étranglant avec la manette non sans l'avoir accrocher à mon bureau... Et les manettes 360 ne se détachent pas comme les vieilles manettes de la première Xbox, souvenez-vous !

 

 

Comme au premier jour

 

Incroyable mais vrai je ne suis pas mort. Ce lundi 15 juillet est mon premier jour de vacances. Le bordel bien sûr autour de chez moi avec tous ces gens qui braillent dehors au soleil et l'une de mes chattes qui a ses chaleurs depuis hier...


Comment vont-ils mes fans ? Moi ce n'est pas la grande forme mais vous avez l'habitude. Les personnes intelligentes qui me suivent sur Twitter connaissent mon programme pour mes vacances : sport et régime (ou l'inverse). Commencé hier dimanche, ce programme me plait bien même si ce n'est pas la grande forme (ce type de régime est épuisant et dangereux...). Les chaleurs extrêmes de ma chatte citée(s) plus haut n'arrange rien. La présence aussi continuelle de mes voisins (en vacances certainement, tous...) n'est pas pour me destresser.

 

Profitant des soldes Steam (mais pas à ce point comme montre cette vidéo fort rigolote), je joue à de nouveaux jeux (comme le 7 juillet). Là encore, je choisis selon 3 critères : leur durée de vie, leur promotion, leur intérêt dans une ludothèque (sans blague ?). Voici les éternelles captures avec du vieux comme du presque nouveau mais surtout de l'ancien...

 

Commençons donc par Don't Starve (littérallement ne crevez pas). Graphiquement sublime, proposant un style unique et des animations, des bruitages, des musiques, tout juste parfaits, c'est un peu mon coup de cœur. Le jeu que je lance de temps en temps pour rigoler, si on peut dire...

 

 

 

 

 

Attention tout de même, comme un gland, ce jeu n'a pas été acheté en soldes (2.12 €) mais juste avant... à 10 €. Je m'adore. Ce bon vieux Wanda aurait pu m'envoyer un mail pour me prévenir que les soldes Steam allait débarquer, j'ai complètement zappé. Don't Starve est vraiment addictif, achetez-le !

 

Continuons par un titre tout aussi morbide mais quelque part, du mauvais côté : Surgeon Simulator 2013. The Darkly Humorous game... Très simple, vous êtes un chirurgien (ou plutôt un mec qui a gaulé une blouse (encore que...) et posé deux/trois outils Fisher-Price sur deux tables de jardin. Vous devez essayer différentes opérations.

 

 

 

 

Le maniement de la main... toute une histoire ! Souvent fortement critiquée sur le grand Net, la jouabilité au clavier est pourtant excellente. De toute façon, comment voulez-vous, au mieux, retranscrire le mouvement exact de tous les doigts d'une main et bien sûr, du mouvement du poignet ? 4 touches pour les 4 doigts de la main et le pouce sur la barre Espace, parfait. Perso, je me sers des touches QSDF, D étant le majeur... Vous pouvez donc facilement faire un doigt d'honneur au patient (cela rapporte un succès) en manipulant parfaitement les 5 doigts et l'inclinaison du poignet. Pour le moment, j'ai tout raté mais je m'en sors un peu mieux. Le patient ne meurt plus très vite et je joue correctement avec la perceuse, cool.

 

Continuons mon mur de captures d'écran avec Batman Arkham City. Je n'avais pas apprécié Batman Arkham Asylum car j'ai trouvé qu'il y avait trop d'aide et je ne voyais pas l'intérêt... Là, j'ai décidé de me lancer un peu plus dans l'aventure sachant que j'adore cette univers froid avec des personnages haut en couleur.

 

 

 

Pour le moment, j'adhère plutôt bien. C'est surtout la curiosité, la beauté graphique et la jouabilité qui me fait avancer. Hélas, j'ai arrêté hier soir car j'étais bloqué dans une salle et je pense que c'est un bug... Je verrai ça plus tard.

 

Finissons niveau jeu par Titan Quest, un vieux jeu de 2006 acheté là encore sur Steam en promo (4.99 €) et Hotline Miami. Au premier, j'y avais déjà joué mais je n'étais pas allé plus loin. Tout simplement car il faut un sacré temps. Ainsi, je ne prendrai plus ce genre de galette virtuelle. Qu'importe, tout comme Skyrim, je le lancerai de temps en temps (mais comme un blaireau, j'en doute).

 

 

 

Je vais garder précieusement ce titre si je peux y jouer en LAN un jour, ce serait génial.

 

J'ai gardé le meilleur pour la fin. Et c'est tout à fait étonnant car j'avais détesté lorsque l'ami Anthologik me l'avait... prêté, il y a peu. Profitant là encore des soldes Steam (2.12 € !), j'ai foncé... même si j'avais un gros doute encore. Au pad 360 et avec les bons pilotes Windows 8, le jeu est ultra jouable et réellement bien pensé.

 

 

L'idée est très simple, 3 mecs bizarres vous plombent l'esprit pendant que vous recevez des missions par téléphone, à l'instar des anciens GTA (et des moins anciens). Et même si, en temps normal, je n'apprécie pas du tout ce genre de musique, il est logique de constater qu'elle déchire ! Le jeu n'est pas de réel défaut à part des plantages violents plutôt régulièrement (crash habituel Windows, Hotline Miami a cessé de fonctionner (non vraiment ?).... blablabla). -- tiens, ma chatte viens de me sauter sur l'épaule, marrant... -- Que disais-je ? Oui, contre toute attente, j'adore ce jeu et j'attends forcément avec impatience le second opus (qui devrait être la fin). Je vais d'ailleurs y rejouer dans deux secondes et passer de Minecraft à Batman, à Hotline Miami, montre mon incroyable ouverture d'esprit... ou pas.


Finissons (encore) par trois choses importantes. Le dépot prochain de mon préavis (réflexion intense depuis 1 mois !) et presque mon préavis de tout car je commence sérieusement de ne plus avoir de lien ici, dans cette ville, dans cette région, dans cette vie ? Mes courses du jour qui m'ont bien fait rigolé et l'achat ci-contre du quatrième tome des Timbrés de l'orthographe que j'espère moins mauvais, avec moins de faute... Si Critikale est bourré de fautes idiotes, ce ne doit pas être le cas d'un mag d'orthographe non ?

 

 

Ce que vous voyez ci-dessus est une petite partie de ce qui m'a fait rire en courses tout à l'heure. Je mange de temps en temps des salades niçoises car mon ex, au grand coeur, m'avait acheté il y a peu une salade de ce type et force est de constater que j'adore ! Elle me connaît la bougresse. Vous voyez que ma salade (un autre modèle moins bon qu'à Super U mais tant pis) coûte la modique somme de 1.92 €. Or, toutes les autres salades affichent un prix sympathique de 1.75 € et 1.72 €. Et bien figurez vous, chose épatante, que le coupon de réduction sur la salade niçoise donne un prix final de 1.67 €... Moins cher ? Génial mais pas tant. Cette salade était à 1.89 € la semaine dernière, jeudi exactement car j'en avais déjà acheté. Notons que les autres salades étaient au même prix... (quelques centimes d'écart).

 

Bref, je vous laisse ici, dans ce monde de merde et vous donne rendez-vous dans la semaine pour des news bien plus sanglantes.

 

 

Juste avant de courir

 

Dans quelques minutes, après la mise en ligne de cet article en somme, je vais aller courir une petite heure pour me dégourdir les jambes et revenir en pleine forme.


Mes vacances approchent à grand pas, hélas, et mon programme bien merdique m'intéresse quand même. Levé assez tôt, courir, manger des fruits et faire des pompes en masse. Article un peu spécial car bourré de photos... De jeux bien sûr, pas de photo pour le moment du monde réel de l'extérieur, ça viendra à partir du 15 juillet, date de ma retraite au soleil.

 

Commençons par Pinball FX. Jeu gratuit sur Steam avec des tables au prix régulier de 3 €.

 

 

 

Je ne vais pas le lancer souvent, juste pour faire quelques parties de temps en temps mais rien de bien régulier. Je vais essayer de me concentrer sur la table gratuite et je verrai si j'ai un coup de cœur pour une autre.

 

 

Le genre de jeu que je vais lancer, là encore, irrégulièrement. Je compte tout de même le finir. Et je l'ai toujours en prévision d'achat sur PS2 (Canis Canem Edit).

 

 

 

Serious Sam, c'est une grand histoire d'amour. Un jeu que j'ai fortement apprécié lorsqu'il a débarqué en 2001, une belle année en plus, mon embauche chez Saturn, de biens beaux souvenirs.

 

 

 

 

J'achète très rarement des jeux de baston. Raison très simple, impossible de retrouver la magie des jeux cités sur les captures. Et j'en oublie ! Il y avait aussi Tobal sur PSone (tiens, Xbox One, PSone... j'avais pas remarqué...), Soul Calibur (le premier), Battle Arena Toshinden, les Darkstalkers... Que de souvenirs encore.

 

Je finis cet article (car le soleil se lève et courir par 30°C non merci...) par Crysis (4.99 €) et Minecraft sur Xbox 360 (sortie en version boite à 19.99 € dans les bonnes crémeries). Non, je n'ai pas oublié ce jeu qui m'a fait un bien fou lorsque ça allait très mal dans l'autre appartement (j'y reviendra plus bas). Hier soir, grosse partie jusqu'à 3 h du matin.

 

 

Pour seulement 4.99 €, j'ai un bon jeu que je pourrai lancer quand l'envie m'en plaira. Le jeu est vraiment beau et il n'y a que les blasés qui pourront dire le contraire (je joue aussi sur PC avec un Crysis 2 à fond par exemple, ou encore Rage). Soyons objectifs.

 

 

 

 

Après le footing, et le ménage, je vais m'y remettre. C'est ennuyeux je ne peux pas continuer mes constructions si l'ami n'est pas en ligne car c'est lui qui possède la sauvegarde. Si vous connaissez un moyen...

 

Finissons par une note magnifiquement drôle, rigolote plutôt. Je m'amuse dorénavant, tous les mois, à relire le mois de l'année précédente. En gros, pour voir ce que je faisais à la même période, un an avant, en juillet 2012 pour le coup. Et je profite du bordel des voisins qui commence tôt aujourd'hui (un dimanche...) avec des coups un peu partout dans les murs et des bruits de talons à n'en plus finir, pour retranscrire quelques phrases de ce fameux mois de juillet 2012.

 

Texte tiré de juillet 2012 :

 

[...] Et malgré ce problème de bruit dans mon nouveau bureau (une VMC certainement), j'avoue être bien. Tout simplement bien. Pas de bruit pénible, pas d'escalier, pas de porte d'entrée en papier mâché, pas de voisins idiots (pas croisé encore...), pas de voix le soir après minuit ou même avant. Le calme quoi. Une terrasse (ou plutôt balcon ?) plutôt grande et des chattes (2 monstres) qui sévissent maintenant dans un plus grand espace... Et qui font des bêtises, ça se réglera vite... [...] Bref, je reposterai un article très bientôt (demain soir ou vendredi soir) pour détailler mes occupations de ces derniers jours. Je vais vous laisser ici, le temps d'essuyer vos larmes de joies [...]

 

Trop beau... Je parlais de mon bonheur d'être ici, de ne pas être entouré de voisins idiots. Je parlais de vos larmes de joies à l'idée de me voir enfin dans un appartement calme. Maintenant, tout a bien changé... Ma copine s'est barrée me laissant comme un gros chauve qui va se bouger le fion pour être bien dans sa peau (ça commence dans deux minutes), mes voisins sont irrespectueux et fous (car malgré mes demandes, ils continuent la musique à fond jusqu'à 2 h du mat'...), l'appartement où je vis est une ruine, tout se fissure et tout le monde s'en cogne. Mes amis, je ne les vois plus à part celui cité plus haut, mon boulot devient très space mais j'y reviendra prochainement, mon compte en banque débloque, ma voiture va vraiment me lâcher et bien sûr, le pire que tout. Je suis en vacances dans 1 semaine pour quoi ? Pour rien; même mon frère ne doit pas l'être en même temps que moi. Le suicide ? J'y ai songé mais je ne suis pas assez courageux. Et des couilles, il en faut.

 

Je vais courir (essayer avec des baskets pareilles, c'est pas gagné... et vu mon endurance de maintenant...), faire le ménage, et jouer à Minecraft. Dans quelques semaines, ça va chier.

 

 

Le prix d'un mot

 

Je me pose environ 75.000 questions existentielles chaque jour. Parmi ces questions, il y a celle d'hier soir. Je regardais le ticket de caisse du Robert 2014 acheté il y a peu et là, la question jaillit. C'est cool, car pas grand chose ne jaillit ces temps derniers...


Je me suis dit qu'un tel dictionnaire et les dictionnaires en général coûtaient chers. Mais cher par rapport à quoi ? C'est une autre question que je pourrais répondre mais je vais m'y abstenir. Le Petit Robert 2014 est un beau bébé d'environ 2.800 pages. Environ car ce dictionnaire a le bon goût (plutôt régulier) de ne compter que les pages imprimées avec des mots... Euh non, c'est nul ce que je vais d'écrire. Il ne compte que les pages du dit-dictionnaire justement. En effet, la lettre A, et le premier mot de notre belle langue, commence par la page 1. Le dernier mot de notre langue, ZZZZ..., arrive à la 2.764e page. Notons que ce mot ne figure par dans d'autres éditions plus anciennes. J'ignore si il a été ajouté cette année. Cette onomatopée est bien réelle et personne ne peut vous injurier de commettre des fautes de français si vous mettez ce mot dans une phrase ou dans un mail... Bref, ne vous endormez pas, j'arrive à la réponse à ma fameuse question : "en fin de compte, quel est le prix d'un mot ?".

 

Le Petit Robert 2014 comporte 60.000 mots sur 2.764 pages. On peut annoncer facilement qu'il y a environ 22 mots sur chaque page. Le prix du dictionnaire est de 60 €. 60.000 à 60 €, cela nous fait... un résultat ridicule, impossible réellement à calculer pour un prix. Moins de 1 centime en tout cas. On pourrait donc annoncer que le prix d'un mot est ridicule. Et ce n'est qu'avec un lot de 1.000 mots que nous devrions débourser 1 euro.

 

Et c'est à cet instant, lorsque j'arrive au bout de mes débilités, que je comprends de plus en plus que ma vie est bien merdique. Mais bordel, qu'est-ce que je me fais chier ! En plus, mes vacances approchent à grands pas et vous n'avez pas idée à quel point j'appréhende. Seul comme un cul pendant 3 semaines. Mon programme va être étonnant par contre. Footing tous les matins, fruits et pompes. Je vais essayer aussi de prendre mon courage à deux mains et de partir un peu avec ma bagnole qui risque de me lâcher à tout moment.

 

Finissons avec une note plus légère et surtout plus ludique avec le téléchargement de 3 jeux Xbox 360 ainsi que l'achat de deux jeux Megadrive ce jour : LHX Attack Chopper (4.99 €) et de Super Hydlide (6.99 €). Passons vite-fait au téléchargement des 3 fameux jeux, chose très rare.

 

Spartacus Legends est un jeu gratuit. Tellement gratuit que l'on a les boules lorsqu'on le lance.

 

 

 

Les 118 € demandés pour l'achat de pièces d'Or me restent au travers de la gorge. Bien sûr nous ne sommes pas obligés de payer une telle somme et jouer simplement pendant 4 ans mais c'est une mode qui m'ennuie grassement. Comme booster son personnage à NHL 13 moyennant finances. Les achats in-app sont intéressantes mais devraient être plus réglementés.

 

Les deux autres jeux téléchargées, ou plutôt achetés, sont Crysis et Bulletstorm (2011 tout de même). 4.99 € chaque et environ 4 Go de téléchargement pour ces galettes virtuelles. Mon disque de 120 Go devra bien être remplacé un jour... Crysis est en train de finir son téléchargement et je vais me lancer dans une petite partie ce soir.

 

Finissons par une capture de Battlefield 3 et plus exactement de ma dernière partie.

 

 

L'ami Favelfoor (presque 600 h de jeu maintenant) est 3e et je suis premier, chose rare. 32 butés contre 32 morts, c'est pas mal même si j'ai encaissé plusieurs mauvais ratio ces temps-ci (négatifs donc). Une belle partie avec un nombre de victime plutôt important pour Favelfoor, soit 41. Je trouve le principe des escouades vraiment sympa et le jeu en général est beau et ultra bien animé (même en réseau pour le moment). L'installation des textures HD (non obligatoire) est un plus certain. Pour l'instant, je ne suis pas très bon (pas assez agressif) mais ça viendra. J'oubliais aussi l'achat de Super Street Fighter IV Arcade Edition sur PC à 2.50 €...

 

Bisous à tous... Et n'oubliez pas... Quoi ? Je ne sais plus.

 

 

Je n'ai rien à dire

 

Ce doit être le titre de l'année, que dis-je ! Le titre le plus magnifique depuis la création de Critikale en 2005 (2004 exactement mais les archives ne sont pas en ligne).


Incroyable mais vrai, il y a deux jours, le 30 juin, je devais fêter comme il se doit nos 9 ans de bonheur... Celle nommée "nem", "moitié", "dulcinée", "chérie", "amour", "petite femme" et autres qualificatifs glorieux aurait été à côté de moi en ce 30 juin pour apprécier nos 9 années de bonheur, ou pas totalement mais c'est ça aussi, la vie de couple... À la place, je vais me livrer dans quelques secondes à une partie de Battelfield 3 puis je retournerai sur Critikale pour finir la mise en ligne de plusieurs pages. En fond, j'écoute l'album de Sergent Garcia "Una y otra vez" sorti en 2011 littéralement "encore une fois". J'ai décidé de me commencer une petite "collection" d'album que j'apprécie. Ayant une mémoire de poulpe mort, c'est en voyant la jaquette colorée dans un rayon soldé chez Cultura que mes souvenirs sont revenus. Mais oui bordel, j'écoutais bien cet artiste du temps de Saturn. Directement copié sur iTunes, l'album sera inséré dans mon Lumia 920 (pas très content...) lorsque j'aurai le temps.

 

Mon prochain achat devrait être le(s) livre(s) La Citadelle des Ombres, fortement conseillé(s) par un collègue>pote>ami. Demain, à part l'anniversaire de mon vieil ami Anthologik (ton cadeau est commandé...), c'est une soirée Minecraft qui m'attend. Vous noterez, pour rester dans le cliché gamin qu'évoquerait Minecraft à certains cons décervelés, que la page GI Joes est de retour, non complète pour l'instant. Je dois bien finir ma collection un jour non ? Et surtout la trier, chose quasiment impossible seul, ou sur plusieurs semaines... Je vous laisse ici.

 

 

12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07

06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01