Test de Halo Reach

 

Pour finir ce mois de septembre (trèèèès mauvais), voici mon test de Halo Reach, chose rare sur Critikale qui porte du coup très mal son nom (mais cela sera corrgé dans très peu de temps...). La mise en page du test peut ressembler à jeuxvideo.com mais que nenni, j'utilisais déjà ce style de test pour Expert Players, un fanzine papier que je réalisais il y a 15 ans !


Ce test n'est qu'une ébauche. Les véritables tests de Critikale auront une autre tête et surtout une autre ligne éditoriale...

 

 

Screenshot issu d'une partie en Campagne

 

Présentation

 

 

Comme souvent, les jeux réalisés par les constructeurs prennent soin des notices, menus et autres joyeusetés purement esthétiques (et un peu pratique quand même) de nos perles ludiques. Halo Reach possède une notice haute en couleur ainsi que des menus extrêmement fonctionnels (et réactifs). Idem dans la Campagne, les modes multijoueurs ou la Forge, tout est parfait. Une leçon de design.

 

 

 

 

Graphismes

 

 

Faut-il noter la technique pure ou le lieu où elle se trouve ? Ici, Halo propose des graphismes splendides en extérieur et relativement pauvres en intérieur. Dû surtout au fait que l'architecture des bâtiments de Reach est classique et moderne. Des murs presque blancs jalonnent les couloirs vides d'ambiance des lieux intérieurs. D'un autre côté, les zones explorées sont immenses et aucun chargement bloque la progression...

 

 

 

 

Jouabilité

 

 

Un bouton pour tirer, un seul bouton pour permuter d'une arme à l'autre, un pour sauter... Halo Reach se limite au minimum syndical du FPS. Impossible de critiquer l'aisance à laquelle les actions se déroulent. Les tirs très précis, le rechargement de son arme, les esquives, tout se fait sans problème. Je regrette tout de même qu'il soit toujours difficile de s'accroupir. Rien de grave mais j'ai toujours eu du mal sur les Halo.

 

 

 

 

Animations

 

 

D'une fluidité sans faille, ou presque. On déplore de très rares ralentissements qui interviennent rarement dans le jeu et pas forcément lorsqu'il y a du monde (!). À part ça, la physique des ennemis est impeccable et les coups portés sont bien "réels". On ressent chaque arme et les balles sifflent sur les Convenants avec une mélodie qui frôle la perfection.

 

 

 

 

Bruitages

 

 

Même s'il est difficile de noter le bruit des armes n'ayant entendu leur doux cri que lorsque j'étais à l'Armée, les bruitages de Halo Reach apporte une belle ambiance. Et c'est bien cela le principal. Par contre, le jeu mériterait certainement plus de bruit de fond (ambiance naturelle) qu'une "simple" musique à l'arrière du programme. 'J'aurai en effet aimé écouter d'autres bruits que le râle Convenant ou la musique, si belle qu'elle soit.

 

 

 

 

Musiques

 

 

Peut-être qu'un profesionnel de la musique critiquerait (à juste titre ?) celle de Halo Reach mais force est de constater qu'elle est divine et surtout unique. Peut-être toujours sur le même tempo mais particulièrement entraînante. Que demander de plus ?

 

 

 

 

Durée de vie

 

 

La Campagne solo se finit relativement rapidement (se mettre absolument en Héroïque ou en Légendaire pour apprécier le vrai Halo). Malgré tout, cette Campagne est bien écrite et ralentir la cadence est quelque fois justifié. Histoire d'apprécier un peu la technique et l'ambiance du titre de Bungie.

 

 

 

 

Multijoueurs

 

 

Jouer la Campagne à plusieurs (de 2 à 4) est tout simplement fabuleux. Alors certes je n'ai pas essayé jusqu'à 4 (seulement 3) mais dans tous les cas, Halo est un jeu où le multijoueurs n'est pas une option. C'est un monde à part entière. Les modes de jeu et la montée en grade sont autant d'atouts que la personnalisation de son Spartan.

 

 

 

 

Intérêt

 

 

Halo Reach est une perle ludique. Le genre de jeu que tout amateur de FPS doit essayé une fois dans sa vie. Graphiquement propre avec des effets réalistes et dynamiques, une jouabilité simpliste mais parfaitement calibrée, une ambiance sonore presque parfaite, un mode multijoueurs addictif et un site Internet dédié extrêmement fourni en stats et en possibilités. Halo Reach dépasse Halo CE, il dépasse même mes attentes...

 

 

Mise à jour de la Xbox 360

 

Vu que je me fais terriblement chier ces temps-ci, j'ai allumé ma console afin de terminer l'étonnante dernière mission de Halo (ceux qui ont fini le jeu comprendront, les autres voudront y jouer...). Avant que je me penche dangereusement (avec cette hernie à la con) vers le meuble TV afin de prendre Halo Reach, j'ai vu que ma console affichait un écran bien connu.

 

 

Écran ultra connu chaque année qui met un coup de fouet à l'interface 360 en y ajoutant des fonctions sympas. La navigation des menus est bien plus rapide (encore plus dirions-nous) mais le chargement des différents objets graphiques (les avatars dans la liste d'amis, les jaquettes des jeux) est plus lente. Bizarre mais je pense que cela vient de cette version beta et non d'un problème qui suivra.

 

 

 

 

 

Sur la première image des trois clichés ci-dessus, on peut apercevoir la nouvelle page Bienvenue (qu'on vire généralement au bout de 2 minutes). Kinect est bien sûr mis en avant mais j'avoue ne jamais ouvrir un quelconque menu de cette page. La 2e photo montre les nouveaux cadres des menus. Tous blancs et verts. C'est plutôt chouette (style Forza) mais un peu blanc quand même. En tout cas, cela ne se voit pas sur mes ignobles photos mais le blanc "flashe" trop et fout les yeux en vrac. Par contre, c'est très lisible, paradoxe quand tu nous tiens. La troisième photo montre simplement ma dulcinée que nous avons voulu remanié. Là encore, il est facile de voir que les têtes de nos avatars sont enfin "réelles" et que la proportion du corps est bien rendue. Les dents de ma moitié sont bien sûr normales exagérées... Le peu de point de son gamertag s'explique aisément. Elle ne joue jamais avec moi.

 

 

 

Ici, la liste d'amis et les succès. Vous voyez l'un des (bons) joueurs de Trials HD. Petite parenthèse heureuse, je rappelle que cette page n'est pas abandonnée et qu'elle sera même mise en avant après l'arrivée du nouveau pack téléchargeable. Autre parenthèse, des joueurs ont été supprimés par erreur, merci de refaire les demandes adéquates afin de retrouver vos scores. La liste d'amis est présentée d'une façon plus "grosse" (j'ignore comment dire ça) et les succès s'affichent très rapidement. Vous voyez d'ailleurs que je suis une buse.

 

 

J'aime beaucoup la nouvelle présentation des menus. C'est très classe et sobre (ce qui va souvent de concert). Là, on peut admirer la démo de Hydrophobia, jeu rigolo mais bien moins bon que j'imaginais (et que je rêvais). Idem pour MMA de Electronic Arts, une belle daube pour le moment. Il faut dire aussi que je suis très mauvais dans ce type de jeu. Excellente démo pour Enslaved chroniquée il y a peu et notre progression commune (avec ma moitié) à LEGO Harry Potter va certainement s'arrêter ici car le jeu est bien moins bon que Indiana Jones et même Batman.

 

 

 

Je peux certainement me tromper car je pestais de cette absence sur l'ancienne interface mais on peut maintenant virer l'intégralité d'un jeu y compris ses sauvegardes d'un seul coup. Je n'avais jamais remarqué le fameux bouton Y sur la première photo qui permet d'afficher la seconde photo. Là, le jeu juste sympathique Brothers in Arms (HH pour Hell's Highway) comprend 35 "sous sauvegardes". Hyper chiant de tout supprimé d'un coup. À mon avis, l'option était déjà présente mais je l'ignorais et j'ai donc passé quinze ans à supprimer certains jeux...

 


Exit les objets achetés ou gagnés. Les points d'exclamation que vous pouvez voir sur la photo ci-dessus montrent l'impossibilité d'afficher le contenu. Je n'ai plus mon monstre issu de Lost Planet² ni mes achats. Je pense que la version beta de cette interface en est la cause.

 

 

 

Les menus du marché du Xbox Live sont changés. Si on ne voit pas les lettres de navigation du menu alphabétique, on doit consulter un spécialiste... En fait, subtilement, Microsoft peut gagner un peu de vitesse en affichant cette interface qui représente ni plus ni moins que des jaquettes avec des grosses lettres dessus. En effet, les deux photos sont identiques et ainsi, la console n'a pas à charger un autre visuel.

 

 

Les informations en haut à droite (messagerie et nombre d'amis en ligne) sont plus petites (subtil mais il est bon de le souligner). Le logo Xbox 360 ne flotte plus sur de l'eau mais nous avons juste droit à une ombre (là encore pour alléger très sensiblement l'interface ?). Les boutons de navigation n'ont plus le même design, ils sont plus "simples" (et plus agréables du coup).

 

En résumé, la nouvelle interface est une nouvelle fois plus agréable malgré tout ce blanc (la saturation est plus évidente). Par contre, le chargement des objets (jaquettes, avatars...) est plus lente (la beta certainement...). Toujours est-il que nous avons là une belle évolution en attendant Kinect...

 

 

Des news et des dégâts

 

Décidément, je vais tout faire pour éviter d'être en vacances ! Avec mon hernie qui commence à devenir vraiment pénible (mais seulement lorsque je bouge...), les réparations ignobles de la voiture de ma copine et son incroyable prime pour l'emploi de 1 euro (oui oui...), nous continuons avec l'hospitalisation de ma moitié... Je n'irais pas dans les détails, elle est revenu, elle se repose et c'est certainement moi, après mon rendez-vous chez le chirurgien demain, qui dira bonjour à l'hôpital. Peut-être pas maintenant mais bientôt. Une semaine passée supra chiant et la nouvelle n'est pas plus glorieuse. J'espère que je vais moins m'ennuyer cette dernière semaine. D'un autre côté, peut-être va t-on m'arrêter.

 

À part ça, j'ai terminé Halo Reach et ce jeu est bel et bien grandiose.

 

 

Les dernières missions magnifiques et les duels avec les Covenants valent 10.000 autres FPS tellement ils sont toujours uniques. Chaque ennemi doit être appréhendé différemment. C'est ça la force de Halo. Un seul (et gros) regret tout de même, la Noble Team n'est pas assez mise en avant et les héros ne sont pas présentés individuellement. Peut-être une idée pour plus tard.

 

Deux dernières choses, j'ai retrouvé une autre version de Destins qui traînait dans ma cave et la première version de Risk (1957).


Je vous laisse, je reviens en octobre.

 

 

 

 

Teasing

 

Tel une grande marque, Critikale est en mode mystère...

 

 

 

Ouverture de la page Jeux de société

 

Toujours une larme à l'oeil quand une nouvelle page s'ouvre sur Critikale... Les jeux de société sont cette fois-ci à l'honneur et cette section sera amélioré au fil du temps.

 

 

De plus en plus dans le passé

 

C'est une nouvelle fois sur eBay que la nostalgie me gagne. Aujourd'hui, remise en mains propre (chose rare pour moi) de trois jeux de société. Trinôme, Hôtel et Intrigues à Venise.

 

Commençons par Trinôme.

 

 

 

C'est en 1989 que cet étonnant jeu de stratégie est arrivé. Vous noterez la bourde monumentale de votre bloggeur préféré, à savoir une première photo montrant les pions rouges et vert sur le côté des zones rouges alors qu'ils devraient être dessus (les ronds rouges et verts devraient y être). À part ça, le but est très simple et justement, il faut que trois pions (un triangle, un carré et un rond) soit dans la zone rouge adverse. Pour cela, il faut déplacer les pions d'une certaine façon. Chaque pion arrivant sur un case où un pion adverse est posé, le supprime. Les carrés se déplacent d'une case horizontale. Les triangles d'une case verticale et les ronds de deux cases verticales et horizontales. Un jeu pour deux joueurs seulement (logique).

 

Deuxième jeu acquis ce jour, Hôtel (1974). Au même titre que Destins, les puristes riront à pleines dents mais j'adore ce jeu, ou du moins je l'adorais lorsque j'étais bien plus jeune... Le jeu était présenté en publicité lorsqu'on proposait des pubs sympas et très familliale.

 

 

 

 

 

Encerclés en rouge, les fameux réverbères plutôt rares. L'hôtel Royal est ainsi complet. Le jeu Hötel possède un matériel qu'on ne retrouve plus maintenant, du moins pas pour un jeu "simple". Les jeux de figurines comportent souvent du bon matériel mais les jeux grand-publics non. Hôtel reste pour moi un excellent souvenir et j'espère refaire quelques parties dans peu de temps. Revoir l'hôtel Président si cher à mon frère est un vrai délice !

 

Finissons ce petit tour dans le passé avec ma plus belle acquisition du jour : Intrigues à Venise (1988). La plus belle car je ne me souvenais plus du tout de ce jeu ! Oui. C'est un le voyant sur eBay que mes souvenirs sont revenus lorsque je jouais avec les petits espions tout seul, comme un con, sans le plateau et sans ami. Maintenant, je suis avec ma copine mais le jeu ne se joue qu'à trois minimum. La bonne blague.


Admirez aussi
l'ancienne publicité.

 

 

 

Démos de Enslaved et Gothic 4 essayées

 

C'est le mois des démos sur Xbox 360 mais point des achats. À part Halo Reach qui tourne tous les soirs dans ma console, aucun autre jeu de ma liste de mes attentes 2010 n'a été acheté. Sauf Raiden Fighters Aces mais sa réservation date un peu... Ce dernier voit d'ailleurs sa date de disponibilité repoussée au 29 octobre !

 

Avant de parler des démos essayées tout à l'heure, j'ai reçu hier ou avant-hier, je ne sais plus, le Monster Cable que j'avais commandé en Angleterre. Histoire de virer celui de la marque Hama acheté il y a deux semaine environ.

 

 

Même si la différence n'est pas aussi transcendante que mes yeux pouvaient le croire il y a peu, c'est tout de même bien mieux. Les couleurs ressortent plus (et sont moins saturées), les contours sont meilleurs, plus fins.

 

Allez, passons aux démos. Et si, une "petite" chose cependant, pendant notre petite balade alsacienne, nous avons acheté le dernier tome de Blacksad (site officiel). Une suprenante bande dessinée dont le coffret contenant les trois premiers trônent chez moi.

J'ai déjà téléchargé
Gothic 4 - Arcania dont voici quelques mauvaises captures.

 

 

 

 

Je n'ai jamais essayé de Gothic, pourtant le jeu remporte un certain succès chez les joueurs PC. Je ne le repeterais jamais assez mais mon PC n'a pas une carte graphique puissante, loin de là (Ati Radeon 2600XT) et je ne peux pas jouer à des jeux en 3D. Il n'y a guère que Plants vs Zombies et Typer Shark qui passent, mes jeux les plus joués. Ce Gothic 4 n'est pas mauvais, du moins une démo ne peut pas refleter la qualité d'un tel jeu. Tout ce que je peux en dire est très simple : c'est laid et ça rame. Des petites captures comme celles du dessus ne rendent pas justice à la laideur du jeu et ce n'est pas aussi laid que ça (quand même...) mais ça reste un jeu PC refait à l'arrache sur console...

 

 

Sean Connery Diego est un des personnages que vous rencontrerez pendant la démo. Les dialogues apparaissent avec deux choix, soit vous dialoguez normalement, soit vous vous barrez. Le choix est énorme...

 

 

 

Les menus sont affreusement laids... Par contre, lors de la fouille d'un corps, la caméra est plutôt originale et agréable. Peut-être est-ce déjà ainsi dans les autres épisodes.

 

Pour résumé, malgré que le jeu rame, malgré qu'il ne soit pas très beau (il mérirterait un peu plus de "chaleur"), cela se laisse jouer et on se demande ce qui va se passer ensuite. Après tout, si l'aventure est longue, si les objets à ramasser sont nombreux et si l'installation sur disque dur améliore les chargements et un peu l'animation, pourquoi pas...

 

Passons maintenant à l'étonnant Enslaved. Étonnant car j'ignorais totalement l'existence de ce jeu (j'en avais entendu parlé) mais je n'ai pas regarder de vidéo ou un seul média.

 

 

Le menu de la démo est d'une laideur sans nom. Tellement laid qu'on se demande comment va être le jeu et si on ne doit pas revenir au menu Xbox tout de suite.

 

 

 

Les séquences cinématiques sont impresionnantes ! Tout simplement bluffant de réalisme et de mise en scène. J'ai rarement vu de simples cut-scènes aussi beau que des films en images de synthèses. Il faut le voir... Les photos sont très moches et ne rendent pas justice au jeu.

 

 

Graphiquement, le jeu est propre, très coloré et plutôt réaliste. Je regrette un peu le stick droit qui gère la caméra car c'est un peu trop abrupte, trop sec. À moins que je sois tout bêtement mauvais. Question d'habitude peut-être.

 

 

À un moment de la démo, vous êtes sur cet espèce de vaisseau (là où vous démarrez). Là encore, c'est extrêment impressionnant. L'ambiance vaut son pesant d'or !

 

 

Les animations tout aussi exceptionnelles. Là, un des réacteurs de "l'avion" qui crache du feu. Là encore, il faut vraiment le voir !

 

 

Cette dernière capture résumé parfaitement ce que je pense du jeu. Le cercle rouge un peu sur le droite c'est vous. Le cercle vert, en haut à gauche, c'est l'immeuble que vous vous paierez si vous ne vous bougez pas le cul d'ici... En fait, dans cette démo, Enslaved se résumé plus à un superbe film intéractif qu'à un jeu bien réel, avec des phases de liberté. Ce n'est pas foncièrement chiant mais la durée de vie risque d'en pâtir. C'est surtout la fameuse replay value que j'affectionne tant qui va décliner gravement. Est-ce qu'un tel jeu tournera encore et encore après avoir vu la fin. C'est un peu le problème de tous les jeux actuels mais le côté interactif de Enslaved pourrait lui coûter cher.

 

C'est tout pour ce soir... Et comme le dit ma copine franco-japonaise, demain, ça sera pire !

 

 

Une vidéo de haut vol

 

Une vidéo assez bluffante de notre belle France, vu de loin...

 

 

Blienschwiller 1000, Dijon 0

 

Déjà rentrés d'Alsace, nous voici de retour dans notre bonne vieille ville de Dijon, toute laide et toute bruyante. Au-delà du fait que mes voisins du dessus commencent à me les briser très gravement au point où mes poings commencent à se fermer (mauvais signe), je suis bien content d'avoir passé deux jours à Blienschwiller, petit village alsacien fort joli et fort agréable. Un léger bémol à l'hôtel ou nous avons dormi. Bémol car malgré que l'hôtel était très bien, l'accueil fut très Smartbox. J'entend par là que nous avons été reçu comme des clients n'ayant pas payé et n'ayant aucune classe. Les bourges qui étaient présents profitaient d'un accueil plus chaleureux (donc beaucoup plus aimable). Malgré tout, ce n'était pas si horrible (loin de là quand même !) mais c'est bien dommage. Peut-être n'est-ce pas dû à la réservation depuis notre Coffret Pittoresque mais ça me trotte dans la tête...

 

Quoi dire d'autre. L'Alsace est une région magnifique où les maisons sont toutes peintes d'une couleur différente et où la vie coule tranquillement. Bien sûr, c'est une idée générale mais ce fut très reposant. Arrivés ici, nous devons nous farcir les enculés du dessus (qui vont finir par m'énerver et stopper net mon self-control) et notre rendez-vous demain chez Norauto pour les réparations de la voiture de ma copine (presque 800 €). J'y reviendrai d'ailleurs.

 

À part ça, quelques photos seront accessibles bientôt sur la page prévue à cet effet (qui est à l'abandon) et je m'ennuie grave dans la vie, mais ça, vous le savez sinon je n'aurai pas un blog.

Tschuss.

 

 

Deux démos, un flop et demi

 

Les ennuis avec Norauto continuent mais au-delà de ça (et des 800 € à débourser pour une voiture qui roulait très bien deux heures avant le contrôle technique...), j'ai essayé la démo du minable Quantum Theory. Le jeu ressemble comme deux gouttes d'eau à un certain Gears of War programmé par des amateurs. Avec un léger goût de Dark Sector. Un mix tout simplement horrible. La jouabilité est pourtant bonne, c'est graphiquement correct (de la 3D basique avec des petits effets des années 2000) mais Dieu que c'est lassant et inintéressant ! Les touches sont les mêmes que GOW (ou GeOW pour les purs fanboys Sony) avec une course sur le bouton A, des changements d'armes avec la croix de direction, la fameuse planquette derrière n'importe quel décor (hélas non présent dans les Halo d'ailleurs, ce qui serait un plus...) et presque le rechargement avec la jauge de précision de Gears of War (même bouton mais sans la jauge). Bref, un jeu tout juste rigolo mais franchement zéro niveau ambiance (même avec les dialogues à deux balles et le lancé de notre compagne sur les ennemis (!)).

 

L'autre démo n'est pas encore téléchargée car elle vient d'être annoncée à l'instant : NBA Elite 11. Tiens, d'ailleurs la Xbox 360 vient de s'éteindre alors la démo doit être prête. Rendez-vous dans deux minutes...

 

Voilà qui est fait... Alors, soyons clairs, ce NBA Elite 11 est très laid et n'a pas d'ambiance comparativement à un NBA 2K11 dont la démo est dispo depuis peu. Par contre, la jouabilité est totalement repensée. Et lorsque je dis "totalement", c'est un euphémisme ! En fait, il y a les mêmes contrôles que les NHL. À savoir le stick gauche qui règle les mouvements du joueur, et le stick droit qui contrôle le ballon. Du coup, la vue proposée de base est celle des vieux jeux utilisant le mode 7 de la Super Nintendo. Comme NBA Give 'n' Go par exemple. Très particulier, ce nouveau NBA Live ne plaira pas à tout le monde et devant un caïd tel que NBA 2K11, il risque de passer aux oubliettes rapidement. Est-ce que l'originalité de ses contrôles primera ? Pas sûr.

 

 

Feu rouge pour Norauto

 

J'avais déjà connu des déboires avec Norauto (et ma moitié avec Feu Vert). Mais là, ça dépasse tout !

 

 

Laissez-moi vous conter une petite histoire.

 

Ce matin, rendez-vous au contrôle technique pour la voiture de ma copine. Nous avons laissé cette magnifique Ford Fiesta de 1997 aux mains habiles de notre contrôleur depuis un bail. Une petite heure plus tard, la voici prête et le superbe tampon "contre-visite" figurait sur le papier aux multiples avertissements. Vu que nous nous absentons (très peu de temps hélas...) pendant la semaine, nous voulons une voiture correcte pour la route, histoire de ne pas crever comme des merdes alors que nous passons une si merveilleuse année... Peu de temps après, nous voilà chez Norauto, seul garagiste "grand-public" à proximité.


Là, le vendeur (j'insisite même sur ce mot) regarde la conclusion de
Dekra et opte pour un joli devis aux centaines de lignes. Il nous prévient que le devis va être "outch !" et nous tend le papier. 1.000 €. Oui, mille euros ni plus ni moins. Il y a les quatre amortisseurs a changé, un des freins, des petites pièces par-ci par-là et autres merveilles garageuses. Un instant plus tard, je précise au vendeur (avec un calme incroyable) que les amortisseurs ont été changé en juin... DANS CE MÊME GARAGE ! Là, sans réaction, il bafouille un peu et barre les lignes du devis où les 500 € des armortisseurs apparaissent. De 1.000 €, nous passons à 500, c'est bien. Je lui demande quand même de vérifier les fixations des armortisseurs (ce que le contrôle technique a identifié). Il est vrai qu'il est plus simple de changer les 4 amortisseurs que régler une fixation en plastique.

 

Nous nous cassons un peu étonnés (avec un nouveau rendez-vous demain à 10h30, je sens que je vais m'énerver) et passons voir le fameux technicien chez Dekra. Là, il s'assoie, regarde le devis de Norauto et nous informe qu'ils sont fous (en gros). Il barre le 3e choix (les fameux amortisseurs) et le 2e (je ne sais plus de quelle réparation il s'agissait). Il garde le remplacement d'un truc pour les freins afin d'éviter que la roue arrière-droite se bloque à 100 km/h. Ce serait mieux en effet.

 

Direction maintenant Feu Vert afin de demander un autre devis sans pour autant parler de Norauto bien sûr... Nous ressortons avec un devis à 600 € pour des réparations non comprises par les vendeurs présents. Je vous redonne certains dialogues hilarants (mais flippants...).

 

- hé dis-donc tu as vu le nombre de pneus qu'on a reçu !!! 150 putain c'est hallucinant !

- bah ouais, c'est pour la promo des pneus gratuits, tous les magasins ont reçu la même chose.

- c'est pas vrai ! Des pneus de merde Uniroyal en plus, putain y font chier, même pas des pneus d'hiver en plus.

- non tu déconnes ?

 

- alors c'est cette huile qu'il vous faut. (là, j'y revenais pour ma propre voiture)

- vous êtes sûr, donnez-moi une bonne huile, peu importe le prix...

- oh vous savez, pour une vieille Golf comme ça, qu'importe hein.

- Polo.

- ah oui, une vieille Polo, c'est pareil.

 

- putain y font chier ces mécanos ! (en revenant du garage derrière)

- quoi ?

- ils sont lents, je vais faire tout à leur place moi !

- tu vas voir, je vais leur écrire leur lettre moi.

- ouais tu as raison.

 

- hé tu comprends ce qui est marqué sur le truc là ? (en parlant du contrôle technique)

- bah non ! Vous voyez m'sieur, on comprend pas alors ce n'est pas vous qui allez comprendre hein !

- non c'est sûr...


Terrible, un stetch hallucinant. J'étais mort de rire devant autant d'incompétence tant en terme de vente pure que humainement et professionnellement. Je suis un véritable naze en voiture et comment voulez-vous que je sois confiant lorsqu'on arrive dans un garage ? Compte-rendu de nouveau demain, suite à notre deuxième passage.

 

 

Retour du projet Demolition Derby

 

Avec un certain retard dû à une erreur de lecture du code postal par nos services postaux français... Mon colis contenant 39 voitures Nascar au 1/144e est arrivé samedi. Je suis allé le chercher aujourd'hui (non sans mal vu que je ne peux plus bouger après 200 mètres de marche...). Rendez-vous chez le chirurgien mercredi en huit.

 

Le projet Demolition Derby (appelé le plus souvent "projet Nascar") est très simple et a commencé il y a quelques mois. C'était en août 2009, le temps passe. Les voitures sont de retour...

 

 

Bien sûr, de nombreux doubles parmi cet arrivage mais l'idée est d'avoir 40 modèles uniques (je n'ai pas encore trié mais je devrais, selon mes calculs savants, y arriver). Après une petite pause stats, j'ai compté le nombre de voitures uniques et il s'avère qu'il y en a 41. Impeccable. Je vais pouvoir virer la plus vilaine de toute (le choix ne sera pas forcément simple contrairement à d'autres sélections que je pourrais faire...). Le projet est simple, concevoir un jeu de plateau avec les règles de Destruction Derby (en réalité Demolition Derby). Ça va être long, surtout sans aide.

 

À part ça, j'attends mon câble HDMI commandé en Angleterre pour remplacé l'ignoble câble que j'ai acheté il y a peu de la marque Hama. J'ai mis mon ancien câble (Monster Cable) sur mon lecteur Blu-Ray acheté récemment (un seul Blu-Ray actuellement, économies éparses) et la Xbox 360 tourne maintenant en mode SD...

 

 

Sans sevrage

 

Avant un joli article sur Norauto et Feu-Vert (ça va saigner...), un peu d'humour et de tendresse avec cette vidéo depuis le site Koreus. Contrairement à ce que précise le commentaire du site, c'est lorsqu'un chaton n'a pas fini son sevrage qu'il procède ainsi. Rarement sur un autre chaton c'est sûr !

 

 

 

Installation de Pro Evolution Soccer 5

 

Non, Critikale ne retourne pas dans le passé mais après avoir changer la (presque) totalité des pages du site pour liquider Verdana et remettre Arial, je suis tombé sur un de mes billets vantant les mérites de PES 5 (sur PC). C'est marrant comme mes anciennes news peuvent me faire retrouver des anciennes gloires ou des moments sympas (ou non...). Bien besoin ces temps-ci de ces "moments sympas" qui sont de plus en plus rares d'ailleurs alors c'est toujours rigolo d'installer un jeu du calibre de PES 5.


Ce soir, certainement de retour sur Reach pour continuer ma partie sur Halo commencée hier. Pour l'instant, je suis très satisfait bien que la mission de nuit me gave un peu (je n'aime pas les missions de nuit...). J'espère que tout va s'éclaircir bientôt pour retrouver un peu de verdure ou plus d'intimité.
Mes achats prévus s'amenuisent quand même pas mal et il ne me reste plus grand-chose à souhaiter.

 

NHL 11 et Dead Rising 2 ne font, pour l'instant, plus parti de mes attentes. F1 2010 reste un bon challenger. La démo de WRC m'a plu mais pas pour l'achat (!). Je n'attends plus rien de vraiment bon, et c'est là le drame.

 

 

En vacances avec Halo

 

Voilà, deux semaines de vacances bien méritées commencent. Elles passeront certainement très vite vu le nombre d'examens que j'ai à passer. Bref, des vacances en do mineur mais rien de bien méchant. J'ai bel et bien acheté hier Halo Reach  (prononcez ritch) et j'ai commencé ma campagne en Héroïque (il paraît que le mode Normal est trop facile...). Pour l'instant, je suis tout à fait satisfait et ce Halo répond grandement à mes attentes (énormes). Le jeu est bien plus beau que Halo 3, mieux animé, mieux fini, il y a plus d'ambiance grâce à l'équipe Noble. C'est un peu l'ambiance d'un Army of Two à six...

 

Le jeu se base toujours sur la même excellence. À savoir des graphismes réalistes et chaleureux (pas comme certaines niveaux de certains Halo par exemple), une jouabilité parfaite, des armes aux impacts puissants, des ennemis intelligents (bien plus que vos équipiers...) et touours ces bruitages et cette musique divine ! Un FPS comme on en fait peu. Pour le moment, c'est un joli 8/10, bien stable.

 

Avis plus complet dès ce soir, ou demain dans la journée (avec les éternelles photos et cette fois-ci, peut-être une vidéo !).

 

 

FIFA contre PES : Egalité ?

 

Une question évidente, qu'on sort chaque année, à la même période. Et là, c'est encore pire, les deux démos et les deux jeux complets arrivent en même temps. Des démos sont déjà disponibles pour des poids en Go assez hallucinants (surtout pour PES 2011) et les deux titres de football de l'année arrivent le 30 septembre. Alors, quelle est la démo que j'ai le plus apprécié étant fan de FIFA 10 et ancien fan de PES 5 ?

 

Pour résumé très rapidement mon avis, disons cela : PES 2011 est bien le PES que j'attendais depuis longtemps et même si l'animation est bien inférieure en fluidité que FIFA, le titre de Konami reste plus agréable à jouer, avec des actions plus diverses et des gardiens relativement bons. Par contre, PES 2011 souffre d'horribles coupures d'animation. Au moins 5 fois dans le match, le match s'est coupé (comme le changement d'une couche à l'autre sur un DVD) et le ballon s'est retrouvé à 30 mètres... Idem pour certaines trajectoires de balles hasardeuses. FIFA, quant à lui est fidèle à lui-même, animations au top, fluidité impeccable, jouabilité revue, physique améliorée, menus somptueux... J'attends là encore les tests (dont celui de Gamekult même si la news précédente témoignerait du contraire) mais le choix va être dur. Devant l'absence cette année de bon titre de hockey, je vais devoir me faire un autre jeu de sport. Pas de basket cette année encore (même si NBA 2K11, suite à la démo, est tout bonnement suprenant !), et il n'y a pas d'autres jeux de sport qui m'intéressent. Toujours pas de rugby, toujours pas de demoltion derby, toujours pas de hand-ball...

 

 

Gamekult.com est-il encore crédible ?

 

Je n'ai pas encore acheté Halo : Reach. En fait, pour trois raisons. La première est forcément logique car j'ignore si je vais avoir le temps d'y jouer, tout bêtement. Ne pas avoir le temps de mettre la main sur un tel jeu est stupide et l'acheter serait une erreur. La deuxième, encore plus logique, est l'argent. Même si le titre de Bungie est a 59 € dans toutes les bonnes boutiques, le jeu reste moins cher en Angleterre, comme toujours. Il est a 45.45 € chez Zavvi, 45.43 € chez TheHut, 53.49 € chez Play.com (avec dorénavant des frais de port gratuits vers la France). Même chez Amazon.co.uk (qui est un site plus "grand-public" que les trois autres cités), le jeu est à 40.04 € (dépend des conversions). Alors oui, cette deuxième raison est bien une des plus importantes.


Mais quelle est la troisième ? Gamekult. Le site qui comportait autrefois de bons testeurs et de vrais journalistes n'est plus le même. Malgré ça, j'apprécie leurs tests car il reflète souvent des réalités non perçues chez leurs confrères. Le test récent de NHL 11 est un bon exemple. Bon test, qui montre les défauts de cette nouvelle édition. D'ailleurs, le jeu se prend un 7/10 lui aussi. Comme Halo : Reach.


J'ai lu le test, en entier. C'est un test court qui n'a pas de passion, aucune énergie pour tester un titre comme Halo, qui revient de ses cendres, après un Halo 3 qui méritait effectivement un 7, ou un petit 8 pour le mode multijoueurs (encore que...). Là, c'est ridicule mais attention, je ne vais pas me prononcer défintivement car je vais y jouer, je vais voir objectivement ce que ce Halo a dans le ventre. Pour NHL 11, je ne jouerai donc pas à un jeu de hockey cette année (NHL 2K11 n'étant que sur Wii...).

 

 

Nostalgie destructrice

 

Le bon vieux temps. Une expression bien connue de tous qui veut dire une seule chose, un seul fait : "putain que c'était bien mieux avant !". Bien sûr, cette expression n'est pas toujours intelligente et de nombreux événements qui ont changé nos vies sont bien meilleurs maintenant qu'avant. Certaines inventions et objets de tous les jours témoignent de cette logique.

 

Regardez cette vidéo.

 

 

Elle provient d'un jeu que j'avais testé il y a bien longtemps, peu de temps après sa sortie et dont j'avais critiqué le test de Gamekult à l'époque : Driven to Destruction.

 

 

Comme le montre la vidéo ci-dessus, il y a quelque fois de très lourds carambolages dans Driven to Destruction. Ici, je suis la voiture la plus à gauche lors de ce replay. J'ai quand même terminé premier...

 

 

Ici, le mode Survival (il a un autre nom d'ailleurs il me semble...). Vous devez faire 4 tours à l'inverse de la moitié des autres concurrents (compris ?). Un mode ultra connu mais grisant !

 

 

Ce n'était pas forcément gagné mais les pilotes à l'intérieur des voitures bougent en même temps que les coups qu'ils subissent. Du grand boulot.

 

 

Le moteur physique est excellent et aucune course n'est identique. Impossible de trouver le moindre indice d'une éventuelle suite. Les developpeurs du jeu (Monster Games) restent introuvables. Affiliés à Atari, peut-être ont-ils coulé. Maintenant, reste la joie de voir un certain Destruction Derby 3 dans les plannings prochains.

 

 

Jouable or not jouable ?

 

Je vais bientôt intitulé mon site "1 billet par jour" mais je ne serai pas aussi régulier que mon vieil ami. Comme annoncé hier, j'ai bien acheté le jeu Plantes contre Zombies sur Xbox 360, et seulement sur notre console favorite (faudra qu'on m'explique l'exclusivité d'ailleurs...). L'ayant fini sur PC, iPhone, en anglais et en français, grand pourfendeur de zombis et défenseur des plantes vertes, je peux m'exprimer très professionnellement sur cet opus Xbox Live Arcade. Alors, verdict ? Une tuerie bien sûr, mais une tuerie bien handicapée par l'absence de souris. Fallait s'en douter...

 


Que tout soit bien clair, le jeu est fantastique, comme sur PC. Le menu que vous voyez ci-dessus n'est pas très clair mais facile. Le mode Aventure bien sûr, les classements (leaderboards), les "autres jeux" type mini-jeux, coop/duel... et les options diverses (achats intégrés comme sur iPhone, retour au menu de la Xbox 360, paramètres, succès). Les Extras s'ouvrent en cliquant sur le panneau ou en allant tout à droite (comme les "autre types de jeux" en allant tout à gauche). Pour le moment, peu d'options disponibles, je viens d'ouvrir l'accès à l'excellent Almanach, point (
souvenez-vous lorsque je découvrais le jeu !). À part ça, toujours pas la possibilité d'acheter des trucs vers Dave le Dingo mais ça devrait venir.

 

 

Les 48 plantes de la version PC sont toujours là et les menus ont été remanié pour un affiche HD (1920x1080).

 

 

L'affiche HD est super agréable et, ainsi, on peut apercevoir la totalité de la propriété (impossible sur PC et un peu mieux sur iPhone, bizarrement d'ailleurs !). L'affichage en 4/3 du jeu sur PC fait défaut... Je pourrais glisser un mot sur la jouabilité devant cette capture d'écran mais j'y arrive bientôt...

 

 

Dave le Dingo vous accueille une nouvelle fois et il est toujours aussi... marrant ! Une bonne bouille, des dialogues qui font mouche (comme l'explication de chaque plante et chaque zombi) et des graphismes mignons aux couleurs idéalement choisies.

 

Mais parlons jouabilité voulez-vous...


Ce que je redoutais le plus et que tout le monde redoute en connaissant la version PC, est l'absence de la souris sur Xbox (pourtant chose possible il me semble sur PlayStation 3). Une explication s'impose. Vous dirigez le curseur jaune (que vous voyez sur l'avant-dernière image, sur un pisto-pois) avec le stick analogique gauche (jusqu'à là, rien d'anormal). Les plantes se sélectionnent avec les petites gâchettes (dont j'oublie à chaque fois leur nom exact). On peut enlever une plante (plus tard dans le jeu) avec le bouton B (en restant appuyé avec une petite jauge qui apparaît alors). On peut activer des "options paritculières" (dans les mini-jeux par exemple) en appuyant sur le bouton X (le bouton A sert à planter). La jouabilité est donc très bonne mais j'ai un gros doute lorsqu'il faudra être rapide. Dans les niveaux les plus ardus sur PC (en mode Surival ou dans les niveaux 4.0 à 5.9), il faut être extrêmement rapide et un curseur dirigé avec un stick analogique ne vaut pas du tout une souris. Les programmeurs ont fait du bon boulot en appliquant un espèce d'aimant au curseur. Ainsi, lorsque celui-ci est à proximité d'un soleil, d'une pièce ou d'autre chose, il attire l'objet convoité et vous pouvez le ramasser sans réellement être dessus. C'est très efficace mais lorsqu'il s'agit de ramasser plusieurs soleils, plusieurs pièces en même temps, c'est une autre histoire. D'un autre côté, on ne doit pas cliquer ou appuyer sur le bouton A pour ramasser le moindre truc (c'est automatique) alors on gagne du temps, mais pas autant qu'à la souris...

 

Bref, un beau travail mais le support souris/clavier manque décidément aux consoles, mais surtout, et peut-être en particulier, à la Xbox 360. Mais n'est-ce pas le charme d'une console justement ? Le jeu à la manette...

 

 

Mon achat obligatoire de demain !

 

Après des années d'attente, il arrive demain, la plus grande perfection du monde et le meilleur jeu de l'année... Le magnifique Plants vs. Zombies sur Xbox Live Arcade !

 

 

Le menu principal comprend l'aventure elle-même (que j'espère complète avec le yéti pour la deuxième partie), un More Ways to Plays que je pense être le mode deux joueurs. Les leaderboards, les succès, le magasin certainement (le dollar ?), les paramètres bien sûr et une "fleur-bouton-xbox" dont j'ignore la particularité. Idem pour les Extras, espérons que TOUS les minis jeux et les modes Survival soient présents. Ce serait quand même un comble.

 

J'ai quand même un énorme doute sur la jouabilité. Il est évident que la sélection des plantes va se faire avec les gachettes (enfin je pense !) mais pour prendre rapidement les soleils, ça va être autre chose...

 

 

 

 

 

J'ai du retard (et des nouveautés)

 

Malgré que je sois un autre homme grâce à ma prise quotidienne de Goji (voir le 6 septembre), j'ai eu quelques oublis cette semaine. J'ai essayé une démo et un jeu indépendant complet mais j'ai zappé d'en parler.

 

 

Apple Jack est un jeu indépendant téléchargé sur le Xbox Live Arcade pour la modique "somme" de 80 points Microsoft.

 

 

Le jeu est intégralement en anglais mais très compréhensible, même pour un anglophobe. Vous pouvez avoir des astuces en vous plaçant sous les ampoules (qui s'éclairent alors). À l'instar de Mario, vous pouvez prendre des objets et les balancez sur les ennemis (ou autre).

 

 

Vous devez ramasser des pièces pour amasser de l'argent (ici $1.840). Comme indiqué au-dessus, on peut ramasser des ennemis et les jeter. Celui-ci va faire un vol plané vers son copain.

 

 

Pour viser plus juste, on peut activer une visée manuelle mais plus précise (une flèche apparaît). Très pratique et surtout très jouable. Mon argent (les pièces) est maintenant de $25.800). Un ennemi tué avec un autre ennemi et un combo commence, un multiplicateur s'active alors pour récolter beaucoup plus de pièces... Pour le moment, je n'ai pas continué le jeu (pas le temps) mais un jeu indépendant à 80 pts, c'est surtout pour féliciter le/les programmeur(s) et les faire avancer dans le bon sens que j'achète.

 

Autre essai avec ceci :

 

 

Pas de capture d'écran à part l'écran-titre pour Vanquish car le jeu est bien trop speed pour prendre une photo (les vidéos seront bientôt dispo sur Critikale !). Le jeu est plutôt bon, même très bon. Pour l'instant, l'achat n'est pas obligatoire car il faut que je lise les premiers tests pour juger de la durée de vie. Même si les tests que je vois ces derniers temps sur des sites spécialisés que je ne citerai pas sont plutôt mauvais (bien trop identiques, manque de personnalite...), j'attends de voir les quelques avis. La jouabilité est excellente, l'animation impeccable (super fluide) et c'est graphiquement très propre (un peu trop terne peut-être). Un bon jeu pêchu qui pourrait me faire passer un agréable moment.

 

À part ces deux oublis, citons une nouveauté, la nouveauté du jour. La réception de RASC...

 

 

Le jeu RASC est plutôt rare en France (il n'est pas disponible de toute façon !). Il signifie Real Action Stock-Car. En fin de compte, c'est ni plus ni moins qu'un jeu de plateau style Formula D qui comprend 20 voitures en plastique (plutôt de bonne qualité d'ailleurs et bien détaillées), 4 dés spéciaux, 3 dés d'action et 2 dés d'incidents. Les 3 pions rouges que vous voyez sur le plateau comptabilisent les tours. Notons que la boite elle-même est tout simplement horrible mais le carton est bien rigide et la piste plutôt belle.

 

 

La notice est bien sûr tout en anglais et plutôt incompréhensible pour ce que j'ai lu. Disons que les gros blocs de paragraphes n'aident pas trop... De plus, un autocollant figure sur la boite pour expliquer rapidement les ajouts de cette notice (!!). Ça va être dur et j'attends Anthologik pour comprendre à deux la règle... Les pions qui décomptent les tours se voient mieux sur cette image.

 

 

Les dés spéciaux sont présentés sur cette photo. Idem pour la carte des incidents. Un jet de dé de 2 par exemple équivaut à une casse moteur !

 

 

Voici les voitures ! 20 voitures en plastique de 10 couleurs différentes. Les véhicules sont un peu petits et heureusement que les voitures à l'échelle 1:144 sont compatibles (voir ci-dessous). J'ignore comment va se passer une course réelle mais j'espère que la règle est efficace. Verdict demain soir j'espère ou jeudi.

 

 

Voici une des voitures commandées aux États-Unis (1:144). Ces voitures sont parfaitement compatibles avec le jeu (et même meilleures !). J'attends une dernière commande des US pour avoir pile-poil 40 véhicules uniques (j'ai un total de 70 voitures environ mais "seulement" 36 uniques). Ayant des bons contacts sur eBay avec les vendeurs américains, je peux aisément "dealer" les frais de port. Hereusement car sans cela, les frais du premier envoi étaient de $40 !


C'est tout pour ce soir (et c'est déjà beaucoup) alors je vous donne rendez-vous jeudi pour des photos plus précises de Turfmaster (depuis le temps...).

 

 

GOJI !

 

Ce soir, petit dessin certes rapidement réalisé sous Illustrator (je ne sais pas dessiner, ça ne change pas) mais griffé avec amour...

 

 

Mon très cher père m'a conseillé de prendre du Goji. Vu que ça ne peut pas faire de mal (quoique'un flou règne quand même après la lecture intensive de 15.000 sites traitant du sujet). Je vais donc commencer une petite cure histoire de voir si mon corps change et devient incroyablement beau...

 

 

 

Correction, peaufinage mais fatigue aussi

 

Critikale devrait être sur pied maintenant et toutes les pages devraient proposer la même interface (sauf oubli). La page regroupant les archives est maintenant ouverte et sera finalisée la semaine prochaine, selon mon emploi du temps surchargé... Le menu principal a donc bel et bien changé pour être présenté d'une façon plus logique (plus gros, plus costaud). J'améliorerai l'interface au fil des semaines.

 

Dernières choses, les pages Trials HD seront modifiées bientôt (pour accueillir les nouveaux arrivants et les nouvelles statistiques), les Pensées actuelles vont enfin revenir et les épisodes de Quelques Nuages seront continués.

La page Années 80/90 ouvrira seulement fin septembre.

 

 

Légères modifications

 

Quelques petites retouches sur le site (de nouveaux titres, un menu de gauche réduit). La page globale Archives ouvrira bientôt et le menu principal sera modifié (pas assez visible). Je suis complètement crevé mais je vais essayé de finaliser le tout pour ce soir. Sur ce, bon dimanche !

 

 

Quelques jeux iPhone

 

Même si je ne me sers quasiment jamais de mon Macbook (ce qui est totalement con), j'utilise énormément l'iPhone. Pour le Macbook, je vais intensifier son utilisation mais mes logiciels phares restent sur PC (je ne peux me permettre d'acheter les mêmes sur Mac, surtout que celui que j'utilise pour Critikale n'existe pas sur Mac... De plus, acheter un nouvel Illustrator mais version Mac, est impossible (j'ai la version CS3 et nous sommes à la CS5).

 

Bref, commençons par mon fond d'écran.

 

 

Jolie bouille n'est-ce pas ? On peut apercevoir mes différents logiciels de suivi de colis.

 

Passons aux jeux voulez-vous. Notons ce nouvel article par rapport aux jeux sur iPhone est un essai. Je pense améliorer le contenu et en faire une section à part entière (avec tests et notations). Chaque jeu aura 4 images (dont l'écran-titre, ici non présent sur Mega Jump) et un mini test en bonne et due forme.


1. Mega Jump

 

Principe : En penchant l'iPhone de droite à  gauche, il faut déplacer le personnage sur l'écran pour qu'il choppe des pièces. Chaque pièce le fait sauter un peu plus haut. Des pouvoirs et des ennemis sont disséminés au fil du niveau. Atteindre plus de 85.000 points et le niveau suivant sera débloqué.


Avis rapide : Hyper jouable et superbe, Mega Jump est le genre de jeu introuvable ailleurs. Doodle Jump, pourtant excellent, est moins rigolo que celui-ci. La tronche des personnages est sidérante...

 

Prix : 0.79 €

 

 

 

2. Dark Nebula - Episode 2

 

Principe : En penchant l'iPhone à l'avant, on fait avancer la boule d'acier. On doit récupérer les "pilules" pour finir à 100 % les niveaux, tout en étant rapide. Je n'ai pas encore essayer longuement mais le jeu s'annonce grandiose. Il est aussi magnifique.


Avis rapide : Là encore, une merveille de jouabilité et de maniabilité (du coup). Écran magique, ambiance exceptionnelle. Un titre zen même si le chrono et la précision sont importantes.

 

Prix : 0.79 €

 

 

 

3. Epic Citadel (démo)

 

Principe : Pour l'instant à l'état de démonstration, le jeu est une promenade dans un village médiéval et ses alentours. Réalisé par Epic Games (les créateurs de Gears of War entre autres), cette balade est assez bluffante et témoigne de la puissance de l'iPhone. Le jeu s'appelera peut-être Project Sword. Généralement lorsqu'il y a le mot "project" dans un titre, on peut être sûr qu'il change. Qui a dit Project Natal ?


Avis rapide : Les sticks virtuels pour le déplacement du personnage peuvent être placés à divers endroits qu'on peut sélectionner en appuyant un peu plus longtemps sur l'écran. Cette balade dans ce village médiéval est poétique et j'attends la suite, le jeu complet en somme, avec impatience. De l'excellent travail.

 

Prix : Gratuit

 

 

 

 

 

News Apple et mois de septembre

 

Il est toujours agréable "d'ouvrir" un nouveau mois sur Critikale. La vie avance, le site aussi. Le mois d'août 2010 est bien sûr accessible en bas du menu de gauche ou ici.

Comme je le précisais
fin août, le logo a été modifié (plus épais) et le header est enfin finalisé. L'an dernier, exactement le 2 septembre 2009, je recevais les voitures de Nascar au 1/144e commandées aux États-Unis (pas dispo en France). Demain cela ne sera pas le cas car un autre colis renfermant d'autres véhicules est partir ce jour (franchir les États-Unis et la France en 1 jour est difficile, même pour l'excellent service postal américain, USPS). Demain, quand même, je vais essayer TurfMaster (jeu de plateau reçu il y a peu) et peut-être recevrai-je RASC, autre jeu de plateau qui va m'aider dans ma création du fameux Destruction Derby 3 de mes rêves.


Que d'attentes pour un mois de septembre où
ma collection de Joes va se stopper drastiquement (économies + diverses raisons).


Sur ce, je vous laisse déjà et vous donne rendez-vous très certainement demain pour des photos plus "haut de gamme" de
TurfMaster. En espérant d'autres news.

 

 

12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07

06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01