Suppression du petit mot

 

Ce bon Raph a assigné Critikale de supprimer sa légère diatribe. Presque un oxymore.


Et bien c'est chose faite et ma foi après une explication téléphonique sympathique, avec presque des retrouvailles, voici que tout est éclairci. Nous allons donc nous revoir bientôt j'espère, et peut-être même avant l'an 2020.

 

Nouvel article sur Critikale avant dimanche.

 

 

Petit mot pour Raph, et d'autres nouvelles

 

C'est terrible, ma version d'évaluation de Parallels Desktop 7 était arrivée à expiration et j'ai dû payer 49.99 € pour la mise à jour... Tout ça pour pondre cet article et remettre sur pied Critkale. Marre.


Au début, j'ignorais comment formuler cette lettre pour mon vieil ami Raph. Mais si tu lis cet article, ce sera déjà pas mal. En italique pour la forme, et le reste en normal, histoire de reprendre les articles sur mon site abandonné.

 

Texte supprimé.

 

Sinon les enfants, me revoilà sur le Web. J'ai reçu une lettre d'Orange il y a peu m'informant que c'est bien SFR qui avait shooté ma ligne et qu'ils me doivent 60 €. Super, ça me paiera Parallels Desktop 7 acheté plutôt récemment... Rien trouvé ce jour chez Cash Converters comme depuis plutôt longtemps et rien à signaler de croustillant à part un appart qui me broie les couilles. En parlant de couille, je vais peut-être réattaquer mes spermogrammes histoire d'avoir encore plus les nerfs... Niveau jeu vidéo, je joue très peu à Trials Evolution (je m'y suis remis depuis quelques jours) et j'attends NHL 13 avec impatience, même si la démo n'est pas extraordinaire, surtout ces menus à la con. Les programmeurs de la série devrait prendre exemple sur NBA 2K13 ou Madden 13 pour l'ergonomie ou les couleurs...

 

Je vous donne rendez-vous dans peu de temps pour accueillir le nouvel header de Critikale (rien de sidérant). Salutations.

 

 

Timbré à l'écrit, bientôt dans la vie ?

 

Autant les mises à jour passées se faisaient plutôt régulières, autant depuis quelques jours c'est la mort et le désespoir total niveau articles.


J'avoue ne pas avoir grand chose à dire. Et lorsque je n'ai rien à dire, je n'écris pas. C'est mathématique. J'ai été plutôt surpris il y a peu en voyant un magazine sur l'orthographe chez Carrefour, dans leur rayon magazines plutôt fournis.

 

 

J'ai donc, bien évidemment, acheté ce premier numéro. Aucune précision, du moins je ne l'ai pas vu, ce magazine est trimestriel (visible sur le lien ci-dessus et en cliquant sur l'image). Ce premier volume est plutôt pauvre. Et je suis déçu, comme souvent d'ailleurs. Il y a bien des articles intéressants (très peu) mais les jeux à la fin du magazine et le fait qu'il donne beaucoup dans le grand public, est franchement chiant. Dans le grand public, cela signifie qu'il propose des définitions d'expressions ultra connues et disponible depuis belles lurettes dans de nombreux livres dédiés. Le format de ce premier numéro est bien et agréable à prendre en main. Le papier glacier un peu bourgeois de la jaquette n'était pas forcément obligatoire... L'article sur les noms propres est intéressants mais 80 % du contenu est réellement déjà vu/lu. Petit détail, les trois chiens que vous voyez en première page sont utilisés dans un autre article qui n'a rien à voir. Un détail certes mais qui montre la rapidité à laquelle ce projet a dû être pondu.

 

Je trouve ça aussi inadmissible de sortir ce genre de parution tous les 3 mois. À l'heure d'Internet, est-il vraiment intelligent de réaliser un groupement d'articles existant de nombreux bouquins actuels et (très) (dé)passés ? Je feuilletterai le prochain avant d'acheter (car je me suis rué sur celui-là). Petit plus tout de même, les dictées proposes sont vraiment attractives.

 

Mise à part cet achat, ma semaine fut bien molle. Entre un boulot qui change complètement niveau humain et une chaleur qui me plombe mon énergie, j'ai du mal, beaucoup de mal. Bien plus que je ne l'aurai imaginé d'ailleurs. Je me sens abandonné dans ce triste monde et ce n'est pas de nombreuses années d'hypocrisie qui vont m'aider à me sentir mieux. Je vais quand même essayé de mettre à jour Critikale plus souvent. Je n'ai pas encore trié les photos du zoo d'Amnéville ni de la Montagne aux Singes mais ça va venir (jeudi prochain ?). Notons que je n'ai pas du tout apprécié le zoo d'Amnéville. Sale et les animaux ont l'air d'une tristesse sans nom. Pour la Montagne aux Singes, c'est différent, j'ai plutôt aimé.

 

J'ai pas mal de projet sous le coude encore dont deux importants concertant les GIJoes (et oui le retour...) et Destruction Derby (en jeu de plateau). Projets oubliés il y a longtemps mais je compte m'y remettre. Je dois aussi absolument trouvé le temps d'apprendre le solfège mais je pense que des "vrais" cours seront obligatoires. J'envoie aussi deux lettres recommandées jeudi prochain chez Orange et ailleurs. Des news à ce sujet bientôt.

 

J'ai fait quelques acquisitions il y a peu à Cash Converters et mes adorés vides-greniers vont enfin reprendre. Pour Cash, je me suis acheté différents jeux Megadrive et je me suis fait avoir sur un jeu de plateau : Jumbo Jet. Je pensais acheté une ancienne version mais je n'ai même pas regardé la date : 2003 (le jeu original date des années 70). Poubelle bientôt donc... Quoique, n'exagérons pas. Vu que j'ai remarqué ne pas avoir Destruction Derby sur PSOne (chose hallucinante !), j'essaie de le trouver sur eBay en très bon état ou chez Cash Converters, très difficile. Je pensais vraiment l'avoir, je suis déçu. Notons que je possède la version dématérialisée sur PS3 mais j'ai besoin de la notice pour un truc...

 

Dernière chose, les classements Trials Evolution vont reprendre mais je suis en train de réfléchir à la technique pour les compiler car mon ordinateur n'est plus du tout à côté de la console suite au déménagement... Impossible d'écrire les scores rapidement à moins de me les dicter, mais là, je ne vais pas redemander ça à ma copine, c'est extrêmemment long.

 

Je vous laisse ici en espérant avoir le courage de revenir rapidement écrire sur cette page bien trop souvent abandonnée.

 

 

Ce n'est pas la chute qui vous tue. C'est l'arrêt soudain à la fin

 

Je ne vais pas la jouer Esprits Criminels en amorçant ce billet avec une citation, ici de Douglas Adams qui a dit dans sa langue natale "It is not the fall that kills you. It's the sudden stop at the end". Critikale est absent du Web depuis le 17 juillet, alors... que s'est-il passé ?


Les maigres archives de juillet 2012 sont dispos à l'endroit habituel.

 

J'allais écrire un billet le 23 juillet, premier jour de mes vacances. N'arrivant pas à me connecter, j'ai regardé le fameux arobase de ma Livebox chérie... Incroyable, celui-ci clignotait rouge. Je me suis dit "tiens, encore une perte de mes identifiants, réglons ça rapidement et passons à autre chose". Hélas, j'ai vu une nouvelle fois la phrase qui m'a gonflé depuis mon déménagement le 1er juillet et le rétablissement de ma ligne le 3 du même mois : ligne ADSL non synchronisée. Soit.

 

Vu que dans ce cas précis, je ne peux rien faire, moi qui sévit sur les ordinateurs depuis que j'ai 6 ans (cela fait 29 ans)... Je me décide d'appeler Orange directement, sans attendre, car le premier jour de mes vacances est certes un jour de détente pure mais surtout un jour où rien ne peux mal se passer, normalement. Déjà, premier problème, la boite vocale m'annonce que je ne fais plus partie des clients Orange. Super. J'aurai donc résilier mon abonnement depuis 1995 comme ça, pour le fun. Je bave à l'opérateur (au premier opérateur que j'ai eu...) que je n'ai jamais résilier mon abonnement et que c'est une légère erreur (pas réellement sur ce ton gracieux). Il me dit que ma ligne n'existe plus et qu'il va demander à un technicien de venir deux jours après (pas trop mal).

 

Le lendemain, je reçois deux factures d'EDF (laissons de côté Orange pour l'instant, nous sommes juste mardi et je dois avoir le technicien mercredi). Donc, je reçois deux factures à mon nom mais pas au même numéro de client... Je me dis "tiens, quelle est cette bizarrerie ?". Là encore, pas exactement sur ce ton fleuri. Hop, appel chez EDF. Le premier opérateur me répond que j'ai effectivement deux comptes chez eux à la même adresse et forcément au même nom. Il me dit que ce n'est pas normal, je lui répond que je m'en doute... Au téléphone toujours, il m'annonce qu'il supprime ma facture de 35 € et qu'il garde celle de 55 € (le nouveau numéro de client, celle de 35 € était bien sur mon ancien numéro...). Il me baragouine un truc pour me faire avaler la pilule, n'étant pas spécialement agressif, j'accepte. Fin de l'histoire pour l'instant... Passons à mercredi.

 

Le technicien Orange doit se pointer mais j'ai comme un doute, je n'ai pas de suivi sur Internet (ouf, j'ai mon iPhone, merci Bouygues Telecom...) et je n'ai toujours aucune trace de mon appel ou de mon numéro de téléphone fixe. J'appelle la hotline en demandant si le technicien va bien arriver un jour. Là, on me répond "ah non, il n'y a aucun technicien pour votre adresse". Je lui demande s'il ne se fout pas un peu de ma gueule et là il me dit que le premier opérateur aurait dû le savoir car on n'envoit pas un technicien chez une personne n'étant pas client chez eux ! Bah oui forcément mais là c'est un autre problème. Il me répond qu'il ne peut que demander une nouvelle construction de ligne et que ça prendra 15 jours. Je lui demande comment une telle chose peut arriver. Il me répond que j'ai dû demander l'arrêt de mon compte. Bien sûr. Je me renseigne sur le Net et je vois qu'il existe dans notre France de merde un procédé qui s'appelle le dégroupage abusif.

 

J'appelle un 3e technicien pour demander si la construction de ligne avance et je place le "dégroupage abusif" dans la conversation, si je n'ai pas un recours. Là il me sort qu'effectivement c'est un dégroupage abusif et qu'il ne peut rien faire, il faut que j'adresse une réclamation. Ce que je fais faire bien sûr dès la fin de ce billet. Et vous n'imaginez pas le contenu de ma lettre. Après une petite enquête personnelle, je crois savoir que c'est SFR qui a dégroupé mon quartier... Le procédé est simple : vous avez une nouvelle habitation (construction récente ou presque), les opérateurs demandent l'ouverture de lignes et écrasent les anciennes pour permettre à leur "serveur" de créer des comptes Internet pour leur client beaucoup plus rapidement. Par exemple, un client SFR qui veut une box dans la propriété devrait attendre si le dégroupage de son FAI (Fournisseur d'Accès Internet) n'était pas déjà fait. Sans demander l'avis des résidents, certains FAI connectent leurs câbles dans les habitations et peuvent ainsi créer une ligne en gagnant quelques précieux jours. Inutile de dire que ma riposte va être drôle. Mon passage dans une boutique Orange fut aussi mémorable.

 

Au-delà d'Internet, il y a eu ce jour divin où j'ai été prélevé de mes fameuses deux factures EDF. L'une de 35 € et l'autre de 55 €, même nom, même adresse. Décidément, il y a une incompétence grandissante en France et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Je vais devoir appeler EDF la semaine prochaine pour leur signaler cette erreur (déjà connue d'eux pourtant...) avec, bien sûr, mon téléphone fixe, car j'ai déjà un peu d'hors-forfait le mois dernier à cause d'Orange et de leur connerie. 75 € de forfait Bouygues, merci bien... Avec les 90 € d'EDF, c'est génial, magnifique vacances.

 

Il y a eu aussi le coup du barbecue. J'achète un barbecue de la marque Trendy. Chose simple, Trendy est un distributeur en France qui prend un design de barbecue et appose son logo dessus (comme souvent pour de très nombreux appareils électroménager. Le modèle acheté n'est donc pas un Trendy mais une autre marque. Celui-ci n'a pas l'adaptateur nécessaire pour le brancher sur un câble de gaz actuel. En gros, il propose une goulotte qui n'a plus court depuis 20 ans et n'est pas du tout conseillée depuis 1978... Il fallait donc couper le câble et brancher ce dernier sur la goulotte. Serrer avec l'élément habituel et rester ainsi, en imaginant qu'il n'y ait jamais de fuite. Alors forcément c'est logiquement très hermétique mais en appartement (terasse), il vaut mieux jouer la prudence. Je recherche donc encore un barbecue au gaz avec un connecteur récent pour que ma bouteille et mon tuyau puissent s'accorder avec quelque chose de conforme. C'est quand même facile à comprendre.

 

Bien d'autres choses (négatives j'entend) se sont passées pendant mes vacances. Ma moitié et moi sommes plutôt fatigués de toutes ces tuiles mais nous avons l'habitude. Pour rester dans la citation en titre de ce billet, nous chutons souvent mais il y a toujours une branche pour remonter. Et même si les branches suivantes sont fragiles, les nouvelles chutes se passent avec l'équipement nécessaire... Bon je m'égare.

 

Le photoblog accueillera bientôt les photos prises durant ces jours bizarres. Car tout n'a pas été noir il faut l'avouer. Même si ces vacances ne furent en aucun cas reposant et ce n'est pas les nombreuses soirées avec l'ami Fav (que je félicite encore pour son futur déménagement dans ma ville !) qui m'ont permis de me sentir bien. Ma moitié et moi-même avons tout de même passé d'agréables moments mais bien pauvres pour se reposer et se resourcer. La reprise, dès demain, du travail va être épatante...

 

Niveau photoblog (car j'ai perdu le fil), je posterai des clichés du Haut-Koenisbourg (visité il y a peu) et de la Montagne aux Singes (idem). Quelques photos aussi de paysages alsaciens (région que j'apprécie particulièrement). J'oublie énormément de détails dans ce billet mais je suis un peu fatigué de tout ça. D'ailleurs, pour finir avec Internet, notez que j'ai repris ma ligne vendredi, seulement. Après bien des tracas. Ah si ! J'oubliais. Parallels Desktop 6 ne fonctionne plus sur Mountain Lion et impossible de lancer Windows 7 et donc NamoWeb Editor 5.5 (mon logiciel de création de site). J'ai dû télécharger la démo du 7 pour avoir 14 jours de mises à jour de Critikale... J'aviserai ensuite.

 

Petite parenthèse aussi pour deux trucs, je vous laisse une photo de ce que j'ai mangé hier soir avec un bel apéro et demande à tous les fans de Trials Evolution de patienter car je peux enfin reprendre les classements. J'ai beaucoup joué à Minecraft 360 avec l'ami Fav (ouf, pas besoin de connexion) car impossible de lancer Trials Evo (aucun classement sans Internet) et impossible aussi de lancer Steam (aucun jeu sans Internet). Génial non ?

 

 

Un hamburger maison avec des steaks spéciaux, du vrai cheddar, tomates, oignon et sauce personnelle...

Je n'ai pas sélectionné les photos où on voit les pommes de terre mangées avec...

 

Et deux photos de Riquewihr. Les autres seront postées d'ici peu sur le photoblog.

 

 

 

Toujours un plaisir de se promener dans ce village malgré la présence constante de touristes (la preuve par nous-même) !

 

 

12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07

06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01