Critikale fermé, réouverture vers le 11 juillet

 

Souvenez-vous, c'était en novembre 2008, je déménageais vers ce qu'il devait être un super appartement, un havre de paix comme on dit.


J''ai relu plusieurs fois mon article du 23 novembre 2008 et je n'arrive pas à croire que je m'attendais à être enfin dans un appartement parfait, ou presque. Hélas, quelques années plus tard, je me vois obligé de quitter ce lieu car non seulement l'immeuble est ultra mal isolé, mais je suis tombé sur des handicapés du respect au dessus de ma gueule, et propriétaires de surcroit, qui se pointe à 2 heures du mat' pour foutre le bordel jusqu'à 5 heures et au-delà. Hier par exemple, ce fut réellement sympa. Surtout que comme tous les mois de juin/juillet, je tombe malade (mal de gorge) à cause des clims et du changement réguliers de température au boulot. Bref, mon déménagement, organisé pour le 1er juillet, va être folklorique.

 

J'en viens bien sûr au titre de ce billet, à savoir la fermeture logique de Critikale pour 15 jours maximum. Le temps à Orange de reconstruire ma ligne dans un nouvel appartement, où je ne prononcerai pas niveau qualité. Déjà deux ruines depuis que j'ai quitté ma mère alors essayons de ne pas être trop optimistes...

 

Journée très chargée aujourd'hui malgré mon mal de crâne, de gorge, de membres (!) et la chaleur ignoble que je ne supporte pas. Je vais vidé mon bureau ce jour, allez me chercher un truc à grailler au Super U du coin et finir de monter les meubles d'hier, tout seul car visiblement, on se désiste facilement de nos jours. Une aisance particulièrement pénible.

 

Moi, je vous donne rendez-vous vers le 11 juillet, date maximale à laquelle Orange devrait réouvrir ma ligne. Mais surfez un peu sur les archives de Critikale (novembre et décembre) et vous verrez que tout n'est pas rose lorsqu'on est chez Orange...

 

 

Photoblog mis à jour (archives) et d'autres trucs

 

Le photoblog n'est pas mort mais reste un peu à l'abandon ces temps-ci. Mise à jour en ce 24 juin 2012 des archives du photoblog.


Petite erreur hier, je n'ai pas zappé l'anniversaire de mon frère mais j'ai zappé la mise en ligne du 23 juin histoire d'être pile-poil dans les temps.

 

La page d'accueil va accueillir bientôt quelques liens (un espèce de Top 5 ou Top 10) pour éviter de surfer obligatoirement sur la page un peu trop globale des Liens.

 

 

Le jour d'après

 

Je souhaite l'anniversaire de mon frère à la date exacte chaque année ou presque mais là, ayant la tête ailleurs j'ai zappé. Son cadeau lui sera transmis par sa femme.


LEGO Star Wars III sera bientôt décortiqué à 100 % pour Gagouille, mon frère qui fête aujourd'hui ses 38 ans. Car il fêtait l'année passée ses 37 ans, quoi de plus logique... 38 ans, c'est quand même pas mal, c'est  assez classe même. Il va essayer de finir ce nouveau titre LEGO avec son fils, qui aura lui aussi un cadeau en retard : Skylanders, evidemment sur Xbox 360. Là, il n'y a peut-être que le fiston qui jouera, j'espère que le jeu plaira car je ne souhaitais pas acheté un énième jeu LEGO, à construire ou à la manette.

 

Notons que le header change temporairement car il sera définitif ce soir. Pour le moment, ça ne me plait pas (trop tranchant avec l'interface). Quelque chose de plus sobre sera mis en ligne ce soir avec d'autres news...

 

 

Photoblog remis en ligne

 

Pas de nouvelles photos mais au moins les pages du photoblog sont de nouveau en ligne. Rien à dire ces temps-ci, juste pas envie aussi.


Les pages du photoblog sont accessibles via le menu principal et bien sûr par là histoire de ne pas monter la souris, si je puis dire. Arrêté depuis mars 2012, il était temps qu'il revienne. En espérant avoir le temps de quelques clichés bientôt.

 

À part ça, presque que dalle à dire. J'ai fêté mon anniversaire le 16 juin, jour de l'anniversaire de ma petite sœur (pas de lien pour une fois car j'ignore où elle se trouve sur le Net, impossible de rechercher sur Facebook, j'y suis pas inscrit). Cela doit faire deux fois que je fête mon anniversaire, pour mes 30 ans et là, pour mes 35 ans. Il me semble en tout cas. Quand je dis fêté je parle d'une soirée avec potes, copines et un petit gâteau... On m'a offert de très beaux cadeaux en plus de ceux reçus par ma moitié comme l'intégrale de Star Wars en Blu-Ray et Max Payne 3 sur PC (jeu en cours et j'apprécie moyennement). C'est sans compter l'excellent cadeau de Anthologik, le jeu de plateau Rush'n'Crush. Pas encore essayé mais peut-être bientôt. Là encore, manque de temps et d'occasions.

 

Je vous laisse ici en espérant que mon futur déménagement se passe bien. Critikale devrait être absent pendant quelques temps.

 

 

Quatre oublis fâcheux

 

Le mental ne va pas fort en ces temps troublés et j'ai zappé quatre personnes dans mes remerciements. Chose tout à fait étonnante car je ne suis pas du genre à oublier les personnes qui comptent.


Après quelques épisodes très tristes de Beautés Désespérées (Desperates Housewives en dehors du Québec !), me voilà à bondir sur Critikale pour quatre remerciements oubliés. Commençons par les deux premiers, Dimitri et Estelle. J'étais avec eux le jour de mon anniversaire alors forcément, mon cerveau n'a pas connecté lors de la remise des diplômes. Un grand merci à eux aussi pour leur "bon anniversaire" de visu.

 

Deux autres oublis et non des moindres, ma belle-soeur et mon neveu... Pour ma défense, l'article du 14 juin a été écrit avant qu'ils me souhaitent mon anniversaire et je ne vais pas jouer les hypocrites en remerciement quelqu'un avant l'acte. Merci beaucoup bien sûr pour m'avoir appelé. Ça fait toujours plaisir d'entendre sa petite Caroline encore étonnamment timide après tant d'années ! Normal me direz-vous, je suis plutôt obscur comme contact. Asocial m'avait-on dit un jour... Pourquoi pas.

 

Remerciements corrigés, je peux continuer ma petite vie, je pense que ma rage va sortir un jour ou l'autre. J'espère être loin de moi à ce moment là. Mais j'en doute.

 

 

Happy birthday to me

 

Il est arrivé, le tout nouveau cru Happy birthday to me 2012. Est-il bon ou juste merdique comme certaines années ?


Commençons par les remerciements spéciaux. Bien sûr, ma moitié, avec des très beaux cadeaux et une jolie carte pleine d'avenir... Remerciements particuliers à Raph (pour son texto, son mail et son appel !) et à mon père* qui m'a appelé lui aussi. Il est tellement facile d'envoyer un texto et de se décharger d'un tel événement qu'un appel est une façon toute particulière de souhaiter quelque chose (merci à Facebook et autres joyeusetés de faire des rappels d'anniversaires). Attention, moi le premier, hélas, j'envoie mail ou texto pour dire quoi que ce soit... Merci encore à ma mère pour sa chaleureuse carte et même si elle n'a pas Internet (ni d'ordinateur et presque pas une TV couleurs...), elle peut être sûr que je pense beaucoup à elle et que je l'aime très fort. Un gros merci à mon frère Gagouille même si on se fait un peu la gueule ces temps-ci, des frères quoi... Merci à mes beaux-parents (hou que je déteste ce terme disgracieux !) pour leurs textos, un GRAND merci pour être des piliers de ma vie fragile.

 

Merci aussi à Fav, mon ami de toujours pour son texto (encore un...) depuis le portable de son boulot...

 

Merci à mon Fab, ancien collègue de boulot mais maintenant ami. Merci à Stephouille, à Justine, à Benoit, à Matthieu et Mathieu, à ma petite sœur Marion et à mon vieux Nico. Peu de sites m'ont souhaité mon anniversaire cette année car je suis désinscrit à de nombreuses newletters.

 

Le passage à mes 35 ans marque des choses étranges. Un ras-le-bol qui devient dangereux pour des éléments très divers, une espèce d'analyse de toutes les paroles de collègues, de moindre ami et un peu de toutes les personnes que je croise. Je vois les mauvais comportements et les mauvaises intentions. Même si je suis loin d'être un sain, je vais essayer, d'une manière tout à fait analytique, à comprendre mes réactions et ceux des autres. Cela est un grand défi.

 

Et vu que je n'ai pas allumé la Xbox 360 depuis longtemps et que je ne peux pas jouer à mon PC à cause des bruits réguliers de cet immeuble de merde où je vis pour l'instant, je vais faire de ma vie, un terrain de jeu...

 

Rappel des Happy birthday to me précédents :

Pas d'article en 2005, un en 2006, un grand en 2007, un étonnant en 2008, encore des autres en 2009, 2010 et bien sûr 2011.

 

* correction du lien vers Images Improbables effectuée (16/06/12)

MàJ du 1er janvier 2013 (et même avant !) suppression de ce même lien, une recherche Google "images improbables" et vous verrez de très belles photos.

 

 

Le menu principal presque complet

 

Le header change subtilement pour accueillir l'option Critiques et enfin des liens actifs. Attention, la page Critiques n'est pas définitives, elle est ouverte un peu à l'arrache...


Comme précisé sur la page Critiques, celle-ci est en cours de finalisation mais cela devrait prendre un petit temps. Les critiques seront plus épurées et auront un impact direct. Voici les pages actives :

 

Qui suis-je ?

> Habituelle sur un site, la page Qui suis-je n'est pas obligatoire et presque redondante mais elle est toujours intéressante.

Quelques nuages

> Présente depuis assez longtemps, la page Quelques nuages avec mes bonshommes mal tracés est enfin réouverte. Non, je n'abandonne pas même si je n'arrive pas à m'y remettre sérieusement.

Critikale Mag
> Les magazines Critkale seront de retour dans peu de temps avec des mises à jour plus fréquentes.

Archives

> Les archives sont toutes disponibles (à partir de l'année 2005).

Critiques

> La page Critiques est en cours de création.

Maux à mots

> Elle sera renommée Mot à Mots bientôt et pour le moment, pas de mises à jour prévues.

Liens

La page n'est pas complète et sera modifiée pour la présentation.

Compte Twitter

> Le compte Twitter de Critkale est bien sûr accessible (validation obligatoire, trop d'inscriptions bidons).

 

La page Photoblog sera en ligne dans l'année (hum...). Elle ouvrira lorsque je serais prêt. Vraimnet prêt.

 

Demain, l'article habituel de mon anniversaire, le happy birthday to me. Pas d'article en 2005, un en 2006, un grand en 2007, un étonnant en 2008, encore des autres en 2009, 2010 et bien sûr 2011. Que réserve l'article du 14 juin 2012 ?

 

 

Les mots avant les gestes

 

Comme tous les dimanches ou presque, petit tour chez ma mère pour lui faire un coucou et voir si tout va bien. Peu de papotages une nouvelle fois mais un moment important pour repartir dans une semaine neuve.


Mes voisins commencent leur bordel au-dessus de ma gueule et même si j'ai les clefs d'un nouvel appartement dès demain à 13 heures, je balise un peu pour ce soi

r si le foutoir continue. Le déménagement officiel n'est pas prévu avant deux semaines environ et je dois encore me détendre pour ne pas les flinguer. Obligé d'allumer la TV pour diminuer le bruit de ces cons, j'hallucine quand même. En espérant retouver le zen que je souhaite dans l'autre demeure.

 

Je m'égare que il faut que je reparle du bordel à Talant (21240) comme je l'ai fait le 27 mai 2012. Voici d'autres photos prises il y a quelques jours, de nouvelles...

 

 

Le cercle rouge entoure des bouteilles et autres merdes balancées dans les buissons. Sur la photo en bas à droite se trouve une cuillère (oui oui...). Inutile de faire une liste des autres saloperies dispersées partout. Aujourd'hui, j'ai trouvé cette lettre chez ma mère :

 

 

Notons les phrases les plus importantes des habitants du quartier excédés : "il n'est absolument pas admissible que les populations les plus modestes subissent des agressions ou des actes d'incivilités...", "... chacun et chacune est en droit d'espérer une tranquillité réparatrice...", "... sont squattés par de jeunes individus de 12 à 17 ans", "agressions verbales, des crachats, de l'urine contre les portes des appartements...", "Coups de pieds aux animaux de compagnie...", "ils sont une dizaine voir plus dans ces halls à différentes heures de la journée à nous importuner et à terroriser...", "...de peur de represailles", "de sécuriser rapidement les immeubles".

 

Magnifique n'est-ce pas ? Je pense qu'il est temps de faire quelque chose car le quartier devient invivable et mes visites régulières chez ma mère vont devenir sanglantes si par malheur un mot de trop est prononcé.

 

 

Bâtir les bases

 

Je suis revenu hier de Lille, vers 22 h 30 car le train avait du retard. Épatant. Ma formation ne fut pas mauvaise mais pas très intéressante, à part peut-être la deuxième journée. Sinon, Critikale est sur des piliers très solides.


Tout d'abord, toutes les archives de Critikale sont accessibles via le menu principal. Depuis 2005, vous pouvez voir ma vie défilée avec de bonnes et de mauvaises choses. Je vais essayer de rester zen cette année car il reste quand même du temps. Mon anniversaire approche et comme tous les ans, un billet spécial sera écrit. Trials Evolution n'est pas abandonné bien sûr, bien au contraire ! mais il subit des ralentissements de mises à jour. Tout sera corrigé très bientôt.

 

Comme vous pouvez le voir, le menu a changé légèrement, les couleurs sont moins nombreuses. Le header changera dans la journée et de nouvelles news seront en ligne. Chose hyper rare, je ne travaille pas un samedi, incroyable... Le fin trait vertical séparant le bloc de texte avec le bandeau à gauche sera effectif sur toutes les pages.

 

Pour le moment, seules ces pages sont accessibles : Qui suis-je ? - Archives et le site TrialsEvolution.fr et mon compte Twitter. Le menu principal sera corrigé bientôt, le temps de faire quelques mises au point.

 

 

À quelques heures du départ

 

Plus que 4 heures de tranquillité et mon train partira bientôt en direction de Paris, puis Lille.


Juste avant de finir les préparatifs, j'ai mis à jour les archives de 2007. Accessibles sur la page dédiée. À plus !

 

 

Absent pour 3 jours

 

Je reviens vite vous voir pour des articles plus réguliers mais les dernières semaines furent chiantes et ce n'est pas fini. Celle-ci va l'être aussi mais je garde espoir.


Avant de vous quitter temporairement, j'ai ajouté l'année 2008 aux archives de Critikale. À très bientôt.

 

 

Le futur de Critikale commence maintenant

 

Il était temps, après bien des errements stupides, voici le nouveau Critikale. Une bonne partie des archives sont disponibles contrairement à mes précédentes fermetures.


Soyez certains qu'il n'est pas facile de maintenir Critikale car il m'est de plus en plus difficile de m'intéresser à quoi que ce soit. Et forcément, les articles sur Critkale s'en ressentent. Vous êtes certainement surpris de voir quelque chose d'un peu coloré et plutôt sobre à la place du splashscreen étonnant qui prenait place avant la mise à jour. Il n'y a pas une journée qui passe sans l'idée de fermer Critikale et de m'occuper de choses plus concrètes qu'un simple blog avec son petit lot de visiteurs et ces rares articles intéressants. Le prochain article de Critikale, qui paraîtra à la fin de la semaine prochaine, vers le 10 juin, sera la mise en route d'un parcours, d'une idée qui sommeille et que je souhaite exploiter. Rien de bien original mais je vais essayer de me risquer à deux articles par semaine bien plus constructifs que mes quelques billets vagabonds.

 

L'écriture et la critique seront les deux éléments principaux du nouveau Critikale et j'espère qu'il deviendra un lieu où l'on s'y attarde, où votre chemin boueux et misérable sera nettoyé de tous vos maux.

 

Je posterai peu la semaine prochaine. Normalement mardi soir puis samedi soir. Un nouvel appartement attend patiemment d'être ouvert avec de belles clefs le 11 juin. J'aurai certainement une coupure d'Internet et donc de blogging pendant un certain temps, vous en serez infomés.

 

Les couleurs du menu principal ne sont pas définitives, c'est par contre le cas pour le design du site ainsi que le logo.

 

 

12 | 11 | 10 | 09 | 08 | 07

06 | 05 | 04 | 03 | 02 | 01